FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 août 2009


« drzz.info » a couvert opérations de contre-espionnage du Hezbollah au Liban.

Après la guerre de 2006, au cours de laquelle il a subi de lourdes pertes, le Hezbollah a tenu à regarnir ses rangs en engageant en masse, surtout des recrues issues des camps de réfugiés palestiniens. Dans l’urgence, la branche du renseignement n’a pas pu gérer ce nouvel afflux, et un grand nombre de safanim, les informateurs du Mossad spécialisés sur les Palestiniens, se sont retrouvés au coeur du système hezbollahi. 

Ces sources ont permis au renseignement israélien d’obtenir une vision d’ensemble du terrorisme chiite au Liban. L’apogée de cette infiltration fut, bien sûr, l’élimination en février 2008 du chef du renseignement du Hezbollah, Imad Mughniyeh, l’un des terroristes les plus recherchés du monde, mort dans l’explosion de sa voiture piégée par trois kidonim évoluant sous passeports iraniens.

Cet échec cinglant a fait office de sursaut du côté du Hezbollah. Dans les mois qui ont suivi la mort de Mughniyeh, les réseaux israéliens ont été littéralement écrasés, à l’image du réseau Al-Jarrah et de la « cellule Faquih »… A l’époque, notre consultant sur le renseignement, l’ancien agent du Mossad Michael Ross, s’était étonné de ces réussites. Le Hezbollah n’a ni les moyens ni la formation d’élite d’une agence aussi professionnelle que le Mossad. Or, si l’on pouvait expliquer la chute d’un ou deux agents, il paraissait douteux que les réseaux du renseignement israélien pussent être aussi aisément – et rapidement – démantelés.

Certains ont avancé que le VEVAK, le renseignement iranien, était à l’oeuvre. Mais ce service n’a pas les moyens de ses ambitions. Israël a ensuite suspecté du matériel de surveillance sophistiqué livré par la France à l’armée libanaise, et qui aurait permis de pirater les bases de données du Mossad. Mais là non plus, cette explication n’a pas convaincu.

Coup de tonnerre cette semaine : une source dans un service de renseignement occidental révèle  que ce n’était pas le Hezbollah qui était – et est toujours – à l’oeuvre au Liban. C’est le FSB, le contre-espionnage russe. Une unité d’élite a été envoyée par Moscou pour soutenir le Hezbollah après la disparition de Mughniyeh. 

Au cours d’une opération baptisée « Surprise à l’Aube », les officiers russes ont démasqué près de vingt espions et agents doubles israéliens, une véritable hécatombe ayant provoqué son lot de critiques à Jérusalem.

En Israël, on s’inquiète que la Russie travaille aux côtés d’une organisation terroriste avec si peu de discrétion. Certes, ce n’est pas nouveau que le Kremlin offre son aide à une entité ennemie (à l’orée de la guerre en Irak, un espion russe infiltré dans le CENTCOM américain avait livré les plans d’attaque du Pentagone à Saddam Hussein), mais c’est la première fois que les services secrets russes s’en prennent aussi ouvertement à Israël.

Notre consultant sur la question du renseignement russe, M. Preobrazhensky, ancien officier supérieur du KGB, disait ainsi : « Russie et terrorisme islamiste sont désormais partenaires, et cette alliance aura un effet dévastateur sur le monde occidental. »

Dont acte : Jérusalem est désormais dans la ligne de mire du Kremlin.

 


Les enquêtes de drzz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz