FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 8 septembre 2009

Human Rights Watch (HRW)  vient de publier un rapport  dangereux sur  l’attitude du  Maroc qui a empêché plusieurs citoyens de faire inscrire leurs enfants sous des noms berbères au registre d’état civil.

 

Bien que la législation marocaine stipule que les premiers noms doivent avoir un « caractère marocain », les autorités locales « interprètent souvent cette disposition comme signifiant que les noms doivent être d’origine arabo-islamique, même si les citoyens berbères sont originaires du Maroc », explique le communiqué de HRW.

 

Le Maroc est officiellement un pays arabe .La supériorité de l’arabe – et des arabes – est ostensiblement affichée. L’État marocain pratique un racisme déclaré et une ségrégation entre ses citoyens. Aux termes de la loi marocaine n° 37-99, des noms amazighs comme Bahac, Damya, Diyia, Mayssa, Guraya, Yuba, Ijja, Aderfy, Amzin, Idir, Massinissa, Tihia, Tinass, Taynust, Sifaw, Massin  sont apparemment interdits dans les registres d’état civil, de mariage ou de décès.



Présenté  il y a quelques mois à la Chambre des Conseillers, la loi sur l’arabisation a fait l’objet de nombreuses critiques de la part des Amazighs marocains, qui affirment qu’il vise surtout à poursuivre la politique d’arabisation dont ils sont victimes.



La Constitution du pays ne reconnaît pas aussi  la langue des Amazighs, le tamazight. Son préambule stipule que « le Royaume du Maroc, Etat musulman souverain, dont la langue officielle est l’arabe, constitue une partie du Grand Maghreb Arabe ».

 

Au Maroc l’arabe officiel est  devenue l’emblème d’un apartheid linguistique , et ce dans plusieurs secteurs : le système éducatif, l’audiovisuel, la culture et les services d’état civil qui refusent d’enregistrer les nouveaux nés qui portent des prénoms berbères.

 

Cet acte discriminatoire constitue une violation à la déclaration des Droits de l’Homme dont le Royaume du Maroc est signataire aux côtés de l’Union Européenne qui lui a accordé en contrepartie « un statut avancé » le 13 octobre 2008.

 

L’occultation délibérée, par l’élite au pouvoir, de la profondeur historique de l’amazighité de ses valeurs culturelles et linguistiques, le Maroc fonde une politique raciste et ségrégationniste. La conception monolithique de la souveraineté par l’État, qui se veut arabe et exclusivement arabe, engendre la contestation de l’ordre linguistique unique et inique de la parole – de la langue – imposée.



Les multiples lois sur l’arabisation totale de la vie publique, des institutions, des entreprises… contrastent avec le discours du pouvoir qui déclare initier la construction d’un consensus autour de l’acceptation du pluralisme. L’arabisation, avec toutes les mesures répressives et radicales qui les accompagnent, témoigne d’un apartheid linguistique.

 

En s’obstinant dans cette politique d’arabisation et d’assimilation forcée des Berbères, le Royaume marocain commet l’un des crimes les plus horribles car elle prive ce pays d’une composante essentielle de son histoire, identité et culture.

 

C’est par ailleurs le patrimoine de toute l’humanité qui sera privé de cet apport millénaire car cette culture berbère ne peut représenter qu’une richesse aussi bien pour le Maroc que pour l’Humanité.

 

 

 

Ftouh Souhail

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz