FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 14 septembre 2009
  
  

  
  
Michel Garroté

Lundi 14 septembre 2009  – 25 Elul 5769

Je reproduis ci-dessous, avec mes commentaires entre parenthèses, le communiqué de presse de la Conférence des évêques suisses concernant l’érection (du latin erectio qui signifie – entre autres – ‘action d’ériger’, ‘construction’) de minarets sur sol suisse.
  
  

  
  
Le communiqué :  « La Conférence des évêques suisses dit non à l’initiative contre la construction des minarets » (le peuple suisse est appelé à voter sur l’érection, ou l’absence d’érection, de minarets sur sol suisse ;  la Conférence des évêques suisses dit non au référendum d’initiative populaire contre la construction de minarets en Suisse ;  autrement dit, la Conférence des évêques suisses annonce publiquement qu’elle est favorable à l’érection de minarets sur sol suisse). « Elle (la Conférence des évêques suisses) s’exprime sur ce sujet (des minarets en Suisse) parce que c’est une question politique qui porte sur une religion et sur les droits corporatifs des religions » (primo, quand on a la conscience tranquille, on ne justifie pas sa prise de position et  il faudrait signaler cela à l’attaché de presse des évêques suisses ;  secundo, le public ne comprendra pas en quoi des évêques justifient leur approbation des minarets sur sol Suisse du fait qu’il s’agit, selon ces évêques, d’une « question politique » et de « droits corporatifs »).

« Les minarets, comme les clochers des églises, sont un signe de la présence publique d’une religion » (sauf que dans le cas de l’islam, les mahométans perçoivent le minaret comme le signe visible du fait qu’ils sont en terre d’islam et non en Suisse, pays de culture judéochrétienne ;  ce qui pose le problème des « droits corporatifs » des Juifs et des Chrétiens en Suisse). « Nous sommes conscients que les droits inhérents à la liberté religieuse et cultuelle ne sont pas respectés dans certains pays de religion islamique » (« pas respectés » est un euphémisme complaisant hautement désagréable ;  le terme qui convient est « bafoués »). « Les chrétiens en particulier subissent des difficultés dans leur pratique religieuse et des restrictions dans la construction d’édifices sacrés » (les mots « difficultés » et « restrictions » constituent, encore une fois, un euphémisme complaisant hautement désagréable ;  les termes qui conviennent sont « impossibilités » et « persécutions » ;  à ce propos,  j’invite l’attaché de presse des évêques suisses à lire le dernier rapport annuel de Aide à Eglises en Détresse, AED).

« Nous réaffirmons notre proximité et notre solidarité avec les chrétiens subissant des limitations de tout genre et des persécutions » (le mot « persécutions » apparaît, enfin, dans le communiqué de presse des évêques suisses). « En tant que évêques et citoyens suisses, nous nous réjouissons que la Constitution de la Confédération ne contienne plus d’articles d’exception et nous ne souhaitons pas qu’on en introduise de nouveaux » (le public ne comprendra pas en quoi des évêques se posent soudain en spécialistes du droit constitutionnel et tout ça pour recourir à une circonlocution alambiquée sur la Constitution suisse et sur les « articles d’exceptions »). « L’interdiction générale de construire des minarets fragiliserait les efforts nécessaires pour établir une attitude d’accueil réciproque dans le dialogue et le respect mutuel » (sauf que justement, il n’y a pas réciprocité et donc pas « d’accueil réciproque » en terre dite d’islam).

« En la matière, la peur est mauvaise conseillère. L’édification et l’usage des minarets sont d’ailleurs aussi régis par les règlements de construction » (le public ne comprendra pas non plus cette formule qui mélange, je cite le communiqué, « édification » au sens non spirituel du terme, « usage des minarets » et « règlements » ;  on a ici le sentiment déplaisant que toute cette affaire n’est qu’une question de permis de construire délivré par les autorités civiles). « Nous invitons à repousser l’initiative, non par méconnaissance des difficultés réelles, mais parce que nous sommes cohérents avec nos valeurs chrétiennes et les principes démocratiques de notre pays » (c’est donc en connaissance de cause – et non par méconnaissance – que les évêques voteront en faveur de l’érection de minarets ;  au nom de « valeurs chrétiennes » et au nom de « principes démocratiques »,  autant de concepts qui, à quelques très rares exceptions près, ne figurent pas dans le vocable mahométan ;  sans compter que l’on ne saisit pas très bien en quoi l’érection de minarets s’inspire de « valeurs chrétiennes »).

Delémont, le 9 septembre 2009

Les évêques suisses
    
  
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz