FLASH
[15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  |  Les médias obsédés par la haine de Trump ne vous ont pas dit que Trump passe en revue les troupes avec la reine Elizabeth II à Windsor, l’une des rares, sinon la seule fois en plus de 70 ans, qu’elle l’a fait avec un chef d’État? Étrange, leur métier n’est pas d’informer?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 septembre 2009

   
  
   
  
  
Michel Garroté
  
Lundi 21 septembre 2009  – 3 Tishri 5770
   
  
Nous l’avons écrit à maintes reprises sur ce blog :  la politique étrangère de Obama est désastreuse pour le monde.  Le cantonnement prématuré,  dans leurs casernes hors des villes,  des troupes alliées en Irak a relancé les attentats sanglants en série.  Le terrain irakien,  qui était sous le contrôle des chefs de tribus irakiens avec l’appui logistique des troupes alliées,  ce terrain irakien est à nouveau miné par Al-Qaïda.  Concernant Israël,  Obama,  plutôt que d’exiger en premier lieu que le Fatah renonce au terrorisme,  souhaite remettre à celui-ci une Judée-Samarie judenrein.  Au Pakistan,  Obama ne fait rien pour mettre la pression sur le gouvernement pakistanais qui mène un double jeux face aux islamistes.  Concernant l’Iran,  Obama se gargarise avec des formules anachroniques tandis que les mollahs iraniens sont sur le point d’acquérir leur première bombe atomique.  Pour l’Afghanistan,  en dépit de ses promesses,  Obama fait et dit tout ce qu’il faut pour que les talibans et Al-Qaïda reprennent progressivement le contrôle du territoire afghan.
   
  

   
  
Ainsi,  l’Agence France Presse,  lundi 21 septembre 2009 (début de la dépêche AFP),  citant le Washington Post,  le New York Times et CNN,  informe :  « Le commandant des forces internationales en Afghanistan, le général américain Stanley McChrystal, prévient que sans augmentation des moyens militaires dans ce pays, la coalition risquait d’y subir « un échec », dans un document confidentiel révélé par des médias lundi.  « Echouer à reprendre l’initiative et à mettre un terme à l’actuelle offensive des insurgés à court terme (dans les douze prochains mois) — en attendant que les capacités de sécurité afghanes murissent — risque de nous amener à une situation où il ne serait plus possible de vaincre les insurgés », écrit le général McChrystal, dans ce document publié par le Washington Post.  Le rapport, qui se veut une évaluation stratégique du conflit afghan, a été présenté au secrétaire américain à la Défense Robert Gates le 30 août et est actuellement entre les mains de la Maison Blanche.  Dans ce document de 66 pages, que s’est également procuré le New York Times, le général américain note que la mission afghane a « manqué de ressources dès le départ » et « continue d’en manquer ».  Il n’est pas apparemment fait état dans ce rapport de requête chiffrée.
   
  

   
  
Faute de moyens supplémentaires, 
la coalition risque « un conflit plus long, plus de victimes, des coûts plus élevés et, au final, une érosion cruciale de soutien politique. Chacun de ces risques (…), peut entraîner un échec probable de la mission », écrit le général McChrystal.  Le général est le plus haut gradé américain en Afghanistan où il dirige la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) de l’Otan et les troupes américaines.  Le militaire dénonce aussi « la faiblesse des institutions afghanes », « une corruption rampante et des abus de pouvoir de responsables divers », ainsi « que nos propres erreurs (…) qui ont donné très peu de raisons aux Afghans de soutenir leur gouvernement ».  Les forces internationales, dit-il encore, « ont agi d’une manière qui nous a éloignés – physiquement et psychologiquement – des gens que nous cherchons à protéger ».  Le commandant des forces internationales en Afghanistan, le général américain Stanley McChrystal, prévient que sans augmentation des moyens militaires dans ce pays, la coalition risquait d’y subir « un échec », dans un document confidentiel révélé par des médias lundi.
   
  

   
  
Le général Stanley McChrystal à son arrivée le 21 août 2009 dans la province de Logar en Afghanistan :  « Echouer à reprendre l’initiative et à mettre un terme à l’actuelle offensive des insurgés à court terme (dans les douze prochains mois) — en attendant que les capacités de sécurité afghanes murissent — risque de nous amener à une situation où il ne serait plus possible de vaincre les insurgés », écrit le général McChrystal, dans ce document publié par le Washington Post.  Le rapport, qui se veut une évaluation stratégique du conflit afghan, a été présenté au secrétaire américain à la Défense Robert Gates le 30 août et est actuellement entre les mains de la Maison Blanche.  Il n’est pas apparemment fait état dans ce rapport de requête chiffrée.  « Les insurgés ne peuvent pas nous battre militairement (…) mais nous pouvons nous battre nous-mêmes », ajoute-t-il.
   
  

   
  
Le président américain Barack Obama
est appelé à dire s’il dépêche encore davantage de troupes en Afghanistan, en plus des 21.000 qu’il a annoncés en début d’année et qui porteront à 68.000 les effectifs américains.  Il a cependant déclaré dimanche sur CNN que sa décision sur les renforts ne sera pas « dictée par la politique du moment » et promis de se montrer « sceptique » à l’égard des requêtes des généraux.  Les talibans, chassés du pouvoir fin 2001 par les forces internationales emmenées par les Etats-Unis, ont considérablement intensifié et étendu géographiquement leur insurrection depuis deux ans.  Selon le général McChyrstal, les insurgés recrutent massivement dans les prisons.  Les prisons sont devenues « des sanctuaires et une base pour la conduite d’opérations meurtrières » contre le gouvernement afghan et les forces internationales, écrit-il en soulignant que les insurgés islamistes « représentent plus de 2.500 des 14.500 détenus dans un système pénitentaire afghan surpeuplé ».  Après huit années de présence, les forces internationales peinent de plus en plus à endiguer l’insurrection des talibans, tandis que les opinions publiques occidentales s’inquiètent de l’engagement de leurs troupes. Leurs pertes atteignent en outre des records depuis plusieurs mois.  Quelque 62.000 Américains se battent en Afghanistan aux côtés de 38.000 soldats de pays alliés » (Fin de la dépêche AFP).
  

   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz