Quantcast
FLASH
[19/09/2019] USA : le nombre de maladies et accidents dus aux cigarettes électroniques atteint maintenant 530 cas  |  Des explosions ont été signalées à Damas, et la Syrie affirme avoir abattu un drone  |  [18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 22 septembre 2009

Michel Garroté

Mardi 22 septembre 2009 – 4 Tishri 5770

A l’heure où le clown génocidaire Ahmadinejad prépare son infâme discours devant l’ONU, discours prévu dans quelques jours ; à l’heure où en Iran l’on continue de débloquer à fond sur la Shoah et de menacer Ie peuple israélien de destruction ; à l’heure où les informations filtrant de l’AIEA, une filiale de l’ONU, confirment l’imminence de la première bombe nucléaire iranienne ; à cette heure cruciale, les déclarations et les spéculations vont bon train. Je dois avouer qu’à part nos sources et à part certains médias tel que Metula News Agency par exemple, je ne porte plus aucun crédit à tout ce qui se raconte dans les sphères politico-médiatiques. J’espère que le gouvernement israélien est conscient du fait que ni Obama, ni Sarkozy ne sont éternels. Et qu’il faut parfois prendre des décisions qui – sur le moment – créent la polémique ; mais qui évitent la disparition pure et simple d’une Nation. Je note – à ce propos – que les dirigeants occidentaux ne se bousculent guère pour condamner les discours abjects, proférés contre les Israéliens et contre les Juifs, à Téhéran, au Liban et au Vénézuéla notamment. C’est à se demander si les démocraties occidentales ne souhaitent pas – lâchement et secrètement – la disparition d’Israël, s’imaginant sans doute qu’ainsi tout ira mieux pour tout le monde. On se croirait parfois en 1939. Et dire que le slogan de l’après guerre était « plus jamais ça« ….

Guysen International News, le mardi 22 septembre 2009, informe : « Selon des analystes du Golfe persique, la crise iranienne interne empêche le pays de s’imposer comme puissance régionale au Proche-Orient. ‘Vu la situation, l’Iran ne peut se permettre d’entamer une guerre civile entre le chiisme et le sunnisme (…) Les problèmes politiques et économiques de l’Iran ne lui permettent pas de présenter à l’opinion publique arabe régionale un pays exemplaire’, affirme notamment Sami al-Fraj, Chef du Centre Koweitien d’Etudes Stratégiques ».

Amir Buhbut, dans Maariv, lundi 21 septembre 2009, écrivait notamment : « Trois bâtiments de la marine américaine ont accosté la semaine dernière en Israël en vue d’un grand exercice conjoint de l’armée de l’air israélienne et de la Missile Defense Agency américaine. Un des navires dotés du système anti-missiles Aegis fait escale dans le port de Haïfa tandis que deux navires supplémentaires se trouvent en mer. L’exercice, baptisé Juniper Cobra, est, selon les dirigeants de l’agence américaine, le plus grand jamais réalisé avec Israël dans le domaine de la protection contre les missiles balistiques ».

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, s’oppose à des sanctions plus sévères contre l’Iran. Dans une récente interview avec un journal américain, Kouchner a estimé que ces mesures pouvaient s’avérer dangereuses et risquaient de toucher en premier lieu la population iranienne.

« C’est une certitude de nos services de renseignements. L’Iran travaille actuellement sur un programme d’armes nucléaires », avait déclaré, de son côté, Sarkozy, mardi 15 septembre 2009. Sarkozy avait ajouté : « Nous ne pouvons pas laisser Téhéran se doter de la bombe atomique ». Sarkozy, en dépit de son esprit fanfaron, n’aurait pas pris le risque d’affirmer cela le 15 septembre dernier, si l’idée de frappes préventives contre le nucléaire offensif iranien ne flottait, toujours plus, dans l’air.

Avec un article intitulé « Obama pousse Israël à la guerre », Bret Stephens, dans le Wall Street Journal, le 15 septembre 2009, écrivait notamment : « Le président Obama ne saurait sous-traiter un problème de sécurité intérieure auprès d’un autre Etat. Les événements sont en train de précipiter Israël vers une frappe préventive sur les installations nucléaires iraniennes.

Metula News Agency, de son côté, a tout récemment laissé entendre que la frappe préventive israélienne (contre le nucléaire offensif des ayatollahs intégristes iraniens) pourrait bientôt avoir lieu.

Frédéric Sroussi, pour Israël Actualités, mardi 22 septembre, écrit notamment : « Alors que la menace de la production d’une arme atomique iranienne se précise, la gestion du dossier iranien en Israël paraît de plus en plus désorganisée. Des déclarations totalement contradictoires émanant de personnalités politiques israéliennes, prouvent qu’ un conflit existe entre la gauche et la droite (pour simplifier) concernant une éventuelle frappe militaire israélienne contre les installations nucléaires iraniennes ».

La remarque de Frédéric Sroussi – citée ci-dessus – fait allusion à une série de déclarations récentes : le président russe a allégué que le président israélien lui aurait, paraît-il, raconté qu’Israël ne frapperait pas le nucléaire offensif de la théocratie iranienne ; un ministre israélien de gauche a supputé que l’Iran ne menacerait pas Israël ; un vice-ministre israélien de droite a confirmé que l’option militaire contre l’Iran n’était pas écartée…

dialogue-de-sourd

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz