FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 octobre 2009
Eric Besson est décidément un bien étrange politique. Autant certaines de ces précautions oratoires peuvent agacer, autant il a le don de lancer de vrais débats. Celui sur la fermeture de Calais ou celui sur l’expulsion d’Afghans en furent de bons exemples.

Aujourd’hui il ose dire des gros mots tels que « identité nationale », au grand dam de cette gauche à laquelle il appartenait naguère. Cette gauche qui a tout fait depuis 1981 pour favoriser la montée du communautarisme à grands coups de soutien à SOS Racisme et autres Halde, cette gauche qui a fait des mots « contrôle des flux migratoires » ou « clandestins » des mots interdits sous peine d’ostracisme et de lynchage médiatique.

Désormais on nous parle de « sans papiers », voire de « travailleurs sans papiers », oubliant juste qu’un état n’existe pas s’il n’est pas un état de droit. La gauche a, à ce point, pollué le débat qu’elle l’a vidé de sa substance. La remontée récente du FN (qui a su surfer sur les écrits de Frédéric Mitterrand, mais qui ne propose toujours pas de solutions nouvelles) prouve que les Français en ont marre du politiquement correct.

Mais cela suffira-t-il pour que les médias osent lancer le débat ? Pour le moment le terme « Identité nationale » reste un gros mot (deux plutôt) pour cette chère gauche médiatique, qui s’est d’ailleurs trouvé un nouveau sujet de lynchage avec les dépenses de la France lors de sa présidence de l’UE. A ce propos, on notera que l’enveloppe allouée était de 180 millions et que la France en a dépensé 170 (donc moins que prévu) mais aussi que l’Allemagne en 2007 avait atteint ces 180 millions. Fermons la parenthèse et laissons la place aux vraies questions.

Qu’est ce qu’être Français ? Si cela veut dire venir dans l’hexagone et s’empresser de défier ses lois à grands coups de burqua ou de polygamie, de refus d’apprendre la langue et d’affirmer la supériorité de sa culture d’origine à tout bout de champ tout en estimant que celle des « souschiens » ne vaut rien, alors oui, nous sommes tous Français, y compris les jeunes qui détruisent les banlieues dès que l’un d’entre eux se tue en scooter en voulant échapper à un contrôle. Y compris aussi ces hordes islamisées qui investissent les rues de Paris pour se tourner vers la Mecque, interdisant d’ailleurs la réciproque en Arabie Saoudite. On en vient à regretter les écrits de Saint Augustin et de Saint Bernard en voyant un tel spectacle.

Etre Français n’est pas une question de couleur ou de religion, c’est une question de respect. Celui qui, venu d’Algérie, envoie ses enfants à l’école de la République, salue le drapeau, travaille durement et apprend notre langue mérite l’honneur d’être Français. Celui qui, né de parents étrangers, cherche à tout prix à s’intégrer dans une société sans en imposer ses anciens codes, qui laisse sa religion à la maison, qui n’insulte pas le pays qui a accueilli ses parents est Français.

Le débat sur l’identité nationale est indispensable, il ne doit pas être confisqué par les médias qui, eux, ne veulent pas être Français, qui se drapent de mots comme Liberté ou Fraternité sans en les appliquer le moins du monde.

Eric Besson rejoint Emmanuel Valls quand il dit que la situation devient catastrophique, il rejoint ceux qui osent dire que notre société ne peut plus accepter une telle dérive migratoire.

Etre Français cela se mérite. Cela veut dire que cela peut aussi se retirer.

Que les pisse-froids aillent donc se gargariser avec Libé ou L’humanité. Qu’ils aillent donc aussi vivre dans ces pays merveilleux que quittent par milliers les clandestins et les islamistes, qu’ils aillent donc faire voiler leur femme, qu’ils aillent donc faire endoctriner leurs enfants et qu’ils nous foutent, enfin, la paix !! 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz