FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 novembre 2009

   
  
  

   
  
  
Débat sur l’identité française

  
  
Michel Garroté
  
  
Vendredi 6 novembre 2009 – 19 Heshvan 5770
  
  
Or donc, Éric Besson – ministre de l’Immigration etcétéra – a créé un site, dans le cadre du débat sur l’identité nationale (1). Identité que je préfère, quant à moi, appeler identité française, puisque c’est bien de celle-là qu’il s’agit. Voilà pour l’identité. Quant au débat lui-même – débat sur le site d’Éric Besson (1) – je note, que comme pour tout débat franco-français, il y a les bienvenus ; et il y a, aussi, les exclus. Je comprends parfaitement que soient exclus du débat les textes ultra-nationalistes, extrémistes et racistes. En revanche, je comprends mal que soit exclu du débat, par exemple, un texte qui fait référence à l’héritage culturel judéochrétien de la France. Je sais bien qu’en France rien n’est simple ; et qu’en France tout se complique, selon la double formule d’un excellent humoriste et dessinateur français. Mais de là à censurer un texte qui ne fait que rappeler l’évidence historique de notre héritage judéochrétien, au sens culturel plus que religieux d’ailleurs, et bien cela je le comprends mal.
   
  

  
  
Récemment, en matière de censure, il y a eu un précédent. En effet, une centaine d’intellectuels et de citoyens de diverses droites ont fondé une Alliance pour les Libertés (APL). Après une petite investigation de ma part, j’ai été en mesure d’établir que l’APL regroupe des athées de droite, des juifs de droite et des chrétiens de droite. Or, de tout cela, pas un mot dans la presse. Pas une ligne, du moins pas à ma connaissance.
  
  
Pour revenir au débat d’Éric Besson sur l’identité nationale, sur l’identité française, j’écrivais donc plus haut, que j’ai du mal à comprendre certaines censures. C’est la raison pour laquelle je reproduis, ci-après, quelques extraits (2) d’un texte de Bernard Antony. Si l’auteur en lui-même devait irriter certains (ce qui n’est pas mon affaire), cela ne retire rien à la pertinence de son texte. A vrai dire, pour être tout à fait franc avec mes lecteurs, la censure intellectuelle pratiquée en France m’est devenue proprement insupportable. Et l’exclusion que cette censure entraîne m’inquiète au plus haut degré. Car à force de taxer tout et rien de fanatisme ou d’extrémisme, à force de dresser les Français les uns contre les autres, et bien les hommes qui gouvernent ce pays risquent fort de devoir, un jour, faire face à des actes désespérés ou même à une guerre civile.
  
  

  
  
Ci-après, quelques extraits du texte précité : « 
La France est originellement la continuatrice de la civilisation gallo-romaine. […] Le baptême de Clovis en 496 a remarquablement marqué et symbolisé tous les facteurs constitutifs de son identité pendant des siècles. Le germanique Clovis, de la tribu des Francs saliens, a été sacré roi selon des formes et une tradition d’essence biblique, symbolisée par les gestes judéo-chrétien de l’onction davidique par l’huile sainte, et celle du baptême dont s’inspire le sacre. […] « .
  
  
« 
Athènes, Rome et Jérusalem sont ainsi les noms des trois racines essentielles, religieuses, morales, culturelles, politiques de notre civilisation et de l’identité française. Celle-ci, comme en témoignent encore les cathédrales, églises et monastères, fut principalement pendant des siècles une identité chrétienne. La fleur de lys, symbole de pureté dans la Bible et symbole marial, est celle du drapeau de la royauté, les trois fleurs symbolisant la Sainte Trinité ».
   
  


  
  
« Mais le drapeau tricolore aussi vient du plus loin de notre mémoire : avec le bleu azur du ciel, couleur de Saint Martin le patron de la Gaule et aussi celle des Mérovingiens et des Carolingiens ; avec le rouge, couleur de Saint Denis patron de Paris et aussi celle des capétiens ; avec le blanc qui fut la couleur des huguenots et donc du panache d’Henri IV, et devint par la suite celle du commandement de nos armées. La langue française enfin, à peu près fixée dès le XVème siècle, et devenue langue nationale au XVIème, puis rayonnant trois siècles durant dans une universalité que l’on célébrait au XVIIIème avec le célèbre concours ouvert à la cour du roi de Prusse, a été, sans préjudice nécessaire pour nos parlers régionaux, l’élément véhiculaire le plus essentiel de notre identité française. Être français, c’est en effet d’abord parler le français. […] « .
  
  
« L’identité française est aujourd’hui menacée fondamentalement par deux facteurs. Le premier est celui de l’oubli, du refus même, des valeurs spirituelles, culturelles, humaines sur lesquelles a vécu séculairement notre peuple. Cela s’appelle une décadence. Le second est celui de l’implantation massive d’un autre ensemble à la fois religieux, culturel, sociologique, avec d’autres références, avec une autre mémoire que la française jusqu’à ce jour, une autre capitale fondatrice que Jérusalem-Rome et Athènes : La Mecque. […] L’identité nationale, ce n’est pas seulement un passeport, une carte d’identité, c’est l’acceptation de fusionner sa propre identité dans une séculaire communauté de vouloir vivre ensemble dans une nation qui a commencé, il y a bien longtemps ».
   
(1) http://www.debatidentitenationale.fr .
   
(2) Marcoroz, un lecteur avisé, me signale un paragraphe qui ne figure pas dans l’extrait ci-dessus, paragraphe qui s’en prend, inutilement, à Israël. Ainsi donc, on le voit – une fois encore – « l’alliance » n’est pas pour demain. Hélas.
   
  

   
   
   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz