FLASH
[20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  |  Un musulman plein d’amour et de tolérance s’est fait exploser dans la mosquée de l’imam Zaman de Kaboul en Afghanistan  |  Le Hamas à Trump : « Israël, nous voulons l’anéantir, pas le reconnaître » et les médias feignent de ne pas entendre  |  [19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 décembre 2009

   
   
  

   
   
  
Michel Garroté
  
Mercredi 9 décembre 2009 – 22 Kislev 5770
  
Israël appelle l’UE à partager Bruxelles

  
Les ministres israéliens ont choisi de rester flous dans la définition d’un futur État flamand. Israël appelle l’Union européenne à partager Bruxelles comme capitale conjointe de deux États wallon et flamand, dans un appel urgent à la négociation lancé mardi par les ministres israéliens. Au risque de braquer Baroso et les partisans de l’unité de la ville sous férule belge, les ministres israéliens assurent qu’ils «ne reconnaîtront aucun changement autre que négocié». La seule voie d’une paix véritable est une négociation «pour résoudre le statut de Bruxelles comme future capitale de deux États», écrivent les ministres dans leurs conclusions.
   
  

   
  
Une première mouture du texte, formulée par Israël, était encore plus directe. Elle désignait Bruxelles-Est comme la capitale d’un éventuel État flamand. Face au tollé déclenché en Europe, Israël a finalement arrondi les angles. Israël laisse aux intéressés et à une hypothétique négociation le soin d’en décider. Israël se ménage aussi une porte de sortie si Wallons et Flamands s’accordaient sur une autre solution. Le même souci d’apaisement justifie le flou dans la définition d’un futur État flamand. Le projet israélien précisait qu’il devait inclure la Flandre, les enclaves flamandes en Wallonie et Bruxelles-Est. Le texte final retient qu’il devra être «indépendant, démocratique, contigu (de la Wallonie) et viable».
   
  

   
  
Là encore, Israël veut éviter d’envenimer la discussion avant même qu’elle commence et laisser toute latitude aux Wallons comme aux Flamands. La formulation a fait l’objet d’intenses débats entre les ministres israéliens. Le chef de la diplomatie israélienne, Lieberman, a voulu voir dans la polémique avec la Wallonie la preuve que «la voix d’Israël porte». Son homologue de la Défense Barakat estimait au contraire que «décider ici à Jérusalem ce que doit être le statut de Bruxelles serait plutôt frustrant pour les négociateurs» . Au bout du compte, la diplomatie européenne s’est «félicitée que la voix d’un État responsable et équilibré, Israël, a prévalu» à Jérusalem. De son côté, un conseiller des Flamands a relevé «un pas positif, même si nous espérions quelque chose de plus fort et de plus clair» de la part d’Israël en faveur d’un État flamand avec Bruxelles-Est comme capitale.
  
  

   
   
   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz