FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 février 2010

3467916703_8c0199f0d4.jpg

Berlusconi, leader courageux, est en Israël

Michel Garroté

Mardi 2 février 2010 – 18 Shevat 5770

Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi est actuellement en Israël. Et nos médias francophones, d’habitude excessivement prolixes pour nous parler de tout ce qui « touche » (mdr) Berlusconi, sont vraiment peu volubiles sur cet événement pourtant d’importance. Au point que pour m’informer, j’ai dû consulter des médias italophones, anglophones et germanophones. A vrai dire, je n’en suis pas étonné. La presse, française en particulier, n’a pas supporté que Berlusconi ait décidé, un beau jour, de gérer, avec bon sens, sur sol italien, la déferlante de clandestins, principalement mahométans, introduits en Italie par des réseaux criminels et mafieux.

Du reste, c’est à partir de ce jour où Berlusconi a pris des décisions lucides, face au flux incessant de clandestins, que les médias et la gauche lui ont soudain trouvé dix milliards de défauts. Jusqu’à sa propre épouse qui, savamment conditionnée par des lobbies gauchisants, découvrait, chastement et avec des années de retard, que son époux n’est plus vierge depuis longtemps ;  et qu’il n’est pas dégoûté par la vue d’une jolie femme. Le reste, les allégations, les soupçons, les accusations, en provenance de milieux eux-mêmes très libertaires en matière de sexualité et très timorés en matière de lutte contre la mafia, ce reste n’avait qu’un seul et véritable objectif :  faire tomber par tous les moyens un homme de droite sans complexes et pétri d’humour.

Mais en dépit du quasi silence franco-médiatique (on nous parle aujourd’hui de la visite officielle de Sarkozy en Corse…) j’ai néanmoins fini par trouver un article en français à propos de la visite de Berlusconi en Israël (il est vrai que l’article est écrit par une journaliste juive ce qui, aux yeux des scrutateurs politiquement corrects, rend évidemment cet article hautement suspect ; du reste, certains médias francophones ont tout de même signalé l’événement qui nous intéresse, mais essentiellement pour tenter de faire dire à Berlusconi qu’il serait « contre » la « colonisation », alors que justement, Berlusconi n’a pas dit cela de façon aussi tranchée).

Ainsi donc, sur actu.co.il,
Claire Dana-Picard informe (extraits) :  « Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi a atterri lundi matin en Israël en compagnie de huit de ses ministres pour une visite de trois jours dans le pays. Au cours de son séjour, il prendra la parole devant la Knesset et rencontrera les dirigeants israéliens pour débattre avec eux de la menace iranienne, et bien entendu du ‘conflit israélo-palestinien’ (ndmg :  du conflit israélo-arabe…).

Silvio Berlusconi a bénéficié d’un accueil très chaleureux de son homologue israélien, Binyamin Netanyahou, qui a organisé une réception en son honneur. Lors de ce premier contact, Netanyahou a déclaré notamment que son hôte était un ‘leader courageux, combattant pour la paix’. Il a ajouté que ‘c’était à Rome et à Jérusalem qu’avaient été établies les bases de la culture occidentale’. Et de préciser :  ‘Il est donc essentiel que l’Italie et Israël se tiennent côte à côte pour défendre avec détermination notre avenir et notre culture’.

De son côté, le Premier ministre italien a émis l’espoir de voir se resserrer davantage encore les liens entre Israël et l’Italie après sa visite. ‘C’est un événement important pour les relations entre nos deux pays’, a estimé Berlusconi après sa brève entrevue avec Netanyahou. ‘Je suis de très près la politique d’Israël et je ne peux que ressentir le manque de sensibilité du monde à votre égard’. Et il a répété qu’il souhaitait qu’Israël rejoigne l’Union européenne (ndmg :  ce qui n’a rien de choquant dans la mesure ou Chypre et Malte font déjà partie de l’UE ; et dans la mesure où beaucoup de gens s’agitent pour que la Turquie, la Macédoine et la Croatie adhèrent à l’UE…).

Abordant ensuite la question du nucléaire iranien, Berlusconi a déploré l’indifférence de la communauté internationale face à cette menace pourtant bien réelle (ndmg : on notera que Berlusconi dit courageusement en 2010, dans l’exercice de ses fonctions, ce que Sarkozy disait virtuellement en 2007, dans sa campagne électorale aux présidentielles).

Berlusconi a ensuite souhaité réussite et prospérité au peuple juif ‘dont l’existence se trouve encore aujourd’hui en danger’. Il a ajouté :  ‘Nous sommes ici pour exprimer notre proximité, notre amitié, et notre volonté de coopérer et également pour saluer la culture juive et souligner son lien avec le christianisme’ » (fin des extraits de l’article de Claire Dana-Picard sur actu.co.il).

israel-20flag.jpg
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz