FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 3 février 2010

Karen Taïeb, conseillère municipale du 12è arrondissement de Paris, va soumettre au conseil municipal un projet visant à faire d’un lieu de la capitale, un endroit à la mémoire d’Ilan Halimi, assassiné en février 2006 par Youssouf Fofana et son gang des barbares. Elle a déclaré souhaiter que ce lieu de mémoire soit « un lieu de vie, le nom d’un jardin ou une plaque » (1).


Elle a annoncé lundi dans un communiqué qu’elle déposerait un voeu en ce sens en Conseil de Paris. La conseillère municipale souhaite que ce lieu de mémoire soit situé dans le XIIe, car Ilan Halimi y « a vécu jusqu’à son décès »(2).

 


Ilan Halimi,  un jeune juif qui a été kidnappé le 21 janvier 2006 en région parisienne et torturé pendant les trois semaines à la suite. L’affaire a suscité une vive émotion, y compris en dehors de la France, du fait de l’antisémitisme des auteurs du crime et des conditions de séquestration et de mort du jeune homme.

 


Ilan fut torturé durant plusieurs semaines dans une cave jusqu’à la mort par «  un gang des Barbares » autoproclamé. Le gang « des Barbares » était composé d’une vingtaine de personnes qui gravitaient autour d’un chef, Youssouf Fofana. Le motif de ce crime est plus que crapuleux : il s’agissait d’extorquer de l’argent à la famille de la victime, « supposée riche car juive ». Plusieurs membres du gang ont déclaré lors des interrogatoires qu’« un Juif, c’est riche » , ce qui n’était pas le cas d’Halimi, issu d’une modeste famille, habitant dans la même banlieue que ses tortionnaires.

 


Le meurtre immonde d’Ilan Halimi a montré combien  la Haine et la jalousie des Juifs ante les esprits .Le corps brûlé et torturé du jeune Ilan est devenu tel «un signe» de tout ce que les Juifs cherchent à dire de leur souffrance où ils ne sentent plus en sécurité.

 


Ce crime antisémite abominable a montré que les juifs ne sont plus en sécurité en France .Les français en général ont peur de se poser les bonnes questions: comment imposer les règles de la République, la sécurité dans les cités, la laïcité, le respect des lois  surtout à des personnes très majoritairement religieuses et pratiquantes.

 


En France, nombre de juifs peuvent à juste titre s’interroger sur leur avenir  face  à la banalisation du crime antijuif  et aux multiples incidents antisémites .Lorsque une société civilisée,  comme en France,  honore l’islamisme radical c’est véritablement qu’il a un danger.

 


En mai 2009, la ville de Grigny, a déclaré Salah Hamouri citoyen d’honneur. Ce  franco palestinien est emprisonné en Israël pour délit d’intention terroriste visant à assassiner un rabbin au moment ou il à été arrêté par les forces israéliennes.

 


En 2009 aussi, une ville communiste d’Ivry/Seine (94), à l’initiative du groupe des verts, a décidé de faire du terroriste palestinien Marwane Barghouti, le Citoyen d’Honneur de la Ville. Cette décision du Conseil municipal est apparue comme une véritable provocation pour la communauté juive, les amis d’Israël et les véritables partisans de la paix au Proche-Orient. Marouane Barghouti a été jugé et condamné en Israël pour plusieurs crimes de sang délibérément commis sur des juifs.

 


Aujourd’hui donc il est légitime de voir une victime de la  barbarie honoré plutôt que des assassins de juifs.L’initiative de la conseillère municipale du 12è arrondissement de Paris de faire  un lieu de la capitale française un endroit à la mémoire d’Ilan Halimi, sauvagement assassiné, mérite d’être soutenue. Exhumé et enterré à Jérusalem,  on oubli souvent  la haine qui a rendu ce crime atroce possible. Un jeune Français a subi une effroyable mise à mort. Ce crime occupera toujours une place particuliére dans la conscience des français en tant qu’illustration de l’incapacité de la société actuelle à lutter efficacement contre cette obsession antijuive qui a poussé Fofana, qui se revendique islamiste, à massacrer Ilan avec l’acquiescement de ses complices.

 


La mort d’ Ilan n’est pas qu’une question juive, elle concerne toute la société qui a engendré ces sauvages. Et de là vient l’importance de consacrer un lieu de mémoire à ce jeune Français.

 

Ftouh Souhail

 

 

 

(1) http://lci.tf1.fr/filnews/france/paris-voeu-d-un-lieu-a-la-memoire-d-ilan-halimi-5666664.html


(2) Mme Karen TAïEB, née le 24/11/1962 à Rabat (Maroc), est docteur en chirurgie dentaire et Journaliste médicale. Elle est élue conseillère de Paris le 18 mars 2001 et réélue le 16 mars 2008.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz