FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 février 2010
  
  
  
4638443_3bfba350f1_m.jpg
  
  
  
Michel Garroté
  
Vendredi 5 février 2010 – 21 Shevat 5770
  
Imaginons un seul instant que l’Etat d’Israël soit en train de financer secrètement, et en plus avec l’argent des contribuables israéliens, des organisations en France, telles que la Halde, le Mrap, Corsica Nazione Indipendente, Rinnovu, Accolta naziunale corsa, Strada Dritta, Indymedia, Le Grand Soir, Etoile Rouge et Front Social. Si tel était le cas, le gouvernement français dénoncerait le financement secret, par Israël, d’organisations hostiles à la politique actuelle de la France au plan intérieur. Le gouvernement français demanderait à Israël de lui remettre la liste de toutes les organisations agissant sur territoire français, grâce à un ou avec un soutient financier israélien.

Le gouvernement français dénoncerait publiquement le fait que l’Etat d’Israël finance secrètement toutes ces organisations avec l’argent des contribuables israéliens. Le gouvernement français accuserait l’Etat d’Israël d’ingérence dans les affaires intérieures de la France. Enfin, le gouvernement français qualifierait d’inadmissible qu’Israël, par son financement secret, influe la politique française, les médias français et les faiseurs d’opinion français. Quant à l’extrême-droite française, la gauche française et l’extrême-gauche française, elles parleraient de complot sioniste et de lobby juif. Voilà pour la fiction. Voyons maintenant la réalité.

Car il se trouve en effet – et là ce n’est plus de la fiction – que l’Union européenne finance secrètement, avec l’argent des contribuables européens, des organisations israéliennes d’extrême gauche. Or, ces organisations israéliennes d’extrême gauche influencent la politique israélienne, influencent les médias israéliens et influencent les faiseurs d’opinion israéliens. Concrètement, ces organisations israéliennes interviennent dans les affaires intérieures de l’Etat d’Israël, ce qui est leur droit. Mais elles le font, avec le, et grâce au financement secret de l’Union européenne ; financement réalisé avec l’argent des contribuables européens ; mais sans que ces mêmes contribuables européens ne soient tenus au courant de ce financement secret.

Soyons ici très clair :  il ne s’agit absolument pas de critiquer les financements d’organisations humanitaires par l’Union européenne, financements qui du reste ne sont pas secrets. Il s’agit ici de dénoncer le financement secret d’organisations israéliennes d’extrême-gauche, par l’Union européenne, avec l’argent des contribuables européens. Les organisations israéliennes d’extrême-gauche secrètement financées par l’Union européenne sont notamment Peace Now, Be´Tselem, Shovrim-Shtika, Initiative de Genève, Machsomwatch, Adallah, et Ir‑Amim. Cette liste, incomplète, a été réalisée par le professeur Gerald Steinberg, directeur de NGO-Monitor, qui a remis cette liste au journaliste Aviel Schneider.

Le montant secret versé, chaque année, par l’Union européenne à ces organisations israéliennes d’extrême-gauche est de 50 millions d’euros. L’Etat d’Israël a demandé à l’Union européenne la liste secrète de toutes les organisations politiques israéliennes financées secrètement avec l’argent des contribuables européens. Israël a formulé cette demande au nom de la transparence qui devrait, normalement, caractériser les financements effectués avec l’argent des contribuables européens A ce jour, les Pays Bas ont remis à Israël une liste, certes incomplète, d’organisations politiques israéliennes financées depuis l’Europe. Mais la majorité des Etats membres de l’Union européenne ne l’ont pas fait.

Et par conséquent, le financement secret continue. A noter qu’aux Etats Unis, les dons effectués à Israël sont des dons privés, faits par des personnes privées, et ces dons sont rendus publics, conformément à la loi américaine et non pas gardés secrets. Ce n’est donc pas le principe du don qui est remis en question. Ce qui est remis en question, pour dire les choses très clairement, c’est que les salaires des bénévoles des organisations d’extrême-gauche israéliennes, et bien ces salaires sont ponctionnés, en pleine crise économique, et dans le secret, sur les impôts des citoyens européens.

  
0__1312949_4_00.jpg
  
  
  
  
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz