FLASH
[21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  |  Attentat de Londres : le terroriste syrien aime la Grande Bretagne, affirme son frère  |  Israël : la police a arrêté un colon arabe de 17 ans après qu’un pistolet a été découvert chez lui  |  Attaque dans la cour de la synagogue de Garges-lès-Gonesse par des musulmans antisémites hurlant « Allahou akbar, nique les juifs »  |  [18/09/2017] Honte : la gauche a dénoncé le mur construit par Israël pour protéger ses citoyens, et elle en construit un pour protéger la tour Eiffel  |  Nikki Haley (ambassadrice des Etas-Unis à l’ONU): « La Corée du nord sera détruite si nous devons nous défendre contre ses attaques »  |  Attentat islamiste à Vigneux-sur-Seine (91) : un homme tente de tuer des policiers en criant Allah Ou akbar  |  Les USA, le Japon et la Corée du sud ont fait une démonstration de force aérienne en réponse au dernier tir de missile de Pyongyang  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 février 2010
 
 
 

 
 
 

La France est-elle décalée ?

 

Michel Garroté

 

Vendredi 12 février 2010 – 28 Shevat 5770

 

Allons z’enfants, cette fois écrivons sur la France et plus précisément sur les élections régionales de mars prochain !  Tout récemment, Jim Bittermann, journaliste de CNN International, en réponse à la question d’un lecteur de lexpress.fr, question au sujet de l’image de la France dans le monde, a déclaré :  « La meilleure définition, je l’ai entendue d’un homme d’affaires français qui a dit :  Etre Français c’est avoir les deux parties du cerveau (gauche et droite) toujours en conflit, ce qui signifie connaître, être logique et efficace, mais toujours avec une approche artistique et décalée ».

 

Je partage ce point de vue à cent pour cent. Et j’ai déjà écrit, en gros, la même chose, à plusieurs reprises. Le Français connaît des choses, il est logique, il est efficace, mais ce même Français reste artistique et décalé. Ce qui gâche tout, ai-je envie d’ajouter. Cette description du Français – description certes non exhaustive – tombe à pic avec l’approche des élections régionales. Voyons ci-dessous quelques exemples.

 

Ainsi, le Parti de la France de Carl Lang, même s’il compte dans ses rangs des personnes comme le pro-israélien Michel Hubault, ce parti est néanmoins soutenu par des judéophobes du Renouveau Français et du Parti Solidaire. C’est le même problème qu’au Front National, où l’on trouvait, il y a quelques années, des personnes comme Bernard Antony et comme Michel Hubault cité plus haut, mais avec une petite bande de judéophobes qui traînait derrière. Le contenu idéologique des partis et des mouvements nés des dernières scissions au FN, c’est un peu comme à l’époque où cohabitaient, au FN, le Juif pro-israélien Robert Hemmerdinger avec le judéophobe et christianophobe Pierre Vial. « Y en a pour tous les goûts », mais voilà, il se trouve que nous n’aimons pas ces mélanges des genres. C’est « n’importe quoi » de faire un communiqué (Carl Lang) pour soutenir Geert Wilders tout en accueillant les coyotes du Parti Solidaire dans son écurie.

 

Force est de constater que le Front National ainsi que les innombrables petits mouvements situés à droite de l’UMP ratissent, d’une part, chez les conservateurs amis des USA, amis d’Israël et amis des Juifs ; et d’autre part, chez les judéophobes néo-staliniens, ces rouges bruns qui nous saoulent avec leur « Axe Paris Moscou » et avec leur « Europe de l’Atlantique à l’Oural » (autrement dit tout sauf l’OTAN, les USA et Israël). Le fait est que lors des élections régionales de mars, ceux d’entre les Juifs de droite et Chrétiens de droite qui voteraient éventuellement pour le Front National ou pour l’un des innombrables petits mouvements situés à droite de l’UMP, ceux-là ne voteront pas pour un parti ou pour un mouvement, mais pour une personne (accessoirement membre d’un parti ou d’un mouvement). Je puis affirmer cela, car depuis octobre 2009, j’analyse ce phénomène sur les blogosphères (juives et chrétiennes) de droite.

 

Voulez-vous un exemple ?  En voici un :  Marie-Christine Arnautu, membre du Groupe Front National au Conseil Régional d’Ile-de-France, est candidate du FN aux élections régionales les 14 et 21 mars prochains. Marie-Christine Arnautu obtiendra des « votes juifs » parce qu’elle s’est rapprochée des Juifs de France. Et elle obtiendra des « votes chrétiens » (notamment des « votes cathos ») parce qu’elle n’est pas une inconditionnelle de l’avortement.

 

A ce propos, la section lyonnaise de l’agence Internet novopress, une agence française de la droite nationale, agence au demeurant très russophile, avait déjà noté, dans le passé, notamment à propos de Marie-Christine Arnautu (extraits) :  « Le Front National représenté par M. Sulzer, Marie-Christine Arnautu, conseillère régionale (amie de Marine Le Pen) et une dizaine d’autres frontistes, était présent au cœur de la manifestation en la mémoire d’Ilan ce dimanche à Paris. Si on en croit le Monde du 28 février, les représentants du FN étaient ‘sous la protection de deux militants de la Ligue de défense juive’. Cette présence est une véritable révolution politique et sociale, car comme le clama l’un des 2 protecteurs du cortège des frontistes :  ‘Ce n’est pas le FN ou Villiers qui sont antisémites, ce sont les mouvements gauchistes pro-palestiniens. Avec eux aujourd’hui on a les mêmes ennemis’.

 

Ce rapprochement du Front National avec la communauté juive est à l’initiative de Marine Le Pen, Vice-présidente de ce parti. Sûrement encouragé par les propos tenus par Roger Cukierman, président du CRIF, dans un journal israélien après les résultats du premier tour de l’élection présidentielle en 2002, ‘le succès de Le Pen est un avertissement aux musulmans de France, leur indiquant de se tenir tranquilles’, le Front National version Marine Le Pen multiplia les gestes d’amitié avec les instances juives françaises au nom de la lutte contre l’islamisation de la France ». « Au mépris de l’unité politique », allègue novopress, « durant l’affaire Gollnisch en octobre 2004, Marine Le Pen condamna les propos du Délégué Général du Front National (ndmg :  Gollnisch) et évoqua ‘le martyre du peuple juif par les nazis’. De plus, six proches de Marine Le Pen ne votèrent pas un communiqué de soutien à Bruno Gollnisch. En décembre 2005, d’après Libération, Marine Le Pen adhéra au groupe d’études France-Israël au sein du Parlement européen » (fin des extraits de l’article de novopress). Voilà pour les éventuels « votes juifs » aux prochaines régionales.

 

Voyons maintenant les éventuels « votes chrétiens » et notamment « cathos ». En 2006 déjà, on pouvait lire sur le blog catho LSB (extraits) :  « Le groupe (des) Verts du Conseil général d’Ile-de-France a fait une proposition pour faciliter l’accès à l’avortement dans la région. (…) Seul le groupe FN, dirigé par Marine Le Pen, a voté contre. Dans son intervention, Mme Arnautu (ndmg :  Marie-Christine Arnautu, membre du Groupe Front National au Conseil Régional d’Ile-de-France) a expliqué :  ‘Nous, nous prenons le problème à l’envers (…) : l’avortement est un acte terriblement traumatisant, que ce soit pour une jeune fille ou pour une mère de famille qui se résout, souvent avec détresse, à avorter car elle pense qu’elle ne pourra pas, pour raisons financières, élever son 4ème ou 5ème enfant. (…) Nous voulons, nous, réfléchir à une politique familiale, réfléchir aux modalités d’adoption afin d’éviter, autant que faire se peut, que les jeunes filles, que les femmes, aient à se résoudre à un avortement. Car l’IVG laisse des séquelles, laisse des traces. Le libre choix pourrait être aussi celui de ne pas avorter : c’est en ce sens que nous aurions préféré réfléchir et travailler’ ».

 

 

 

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz