FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 16 février 2010

La Délégation générale de la Palestine (DGP) est-elle hors la loi ? Figure, en , de l’Autorité palestinienne, cette organisation est aujourd’hui dans le collimateur de la . Deux de ses ex-employées ont saisi le tribunal de prud’hommes pour faire reconnaître leurs droits. L’occasion, pour les consulaires, de se pencher sur une structure au statut ambigu et au fonctionnement opaque.

A l’origine de ces procédures : Sonia*, 38 ans, et Nohra*, 65 ans, anciennes secrétaires de direction de la Délégation. En 2008, à quelques mois d’intervalle, toutes deux sont mises brutalement à la porte. « Je ne sais pas si c’est une question d’âge mais, du jour au lendemain, je suis devenue indésirable », raconte Nohra. En fin d’année, Sonia doit être hospitalisée et opérée. A son retour, on l’invite à partir. « Je n’étais plus la bienvenue », dit cette mère de deux enfants.

Pendant ses six ans et demi d’activité, Sonia a touché 1 225 par mois. Nohra, elle, était payée « environ 1 500 mensuels », estime son avocate, Me Nadine Ponsin. Pour obtenir des indemnisations chômage, les deux femmes doivent produire des fiches de paie. Elles n’en ont jamais eu. « J’en avais réclamé plusieurs fois, relate Sonia. On me disait toujours qu’on allait régulariser la situation, mais rien n’a été fait. » En guise de preuve, Sonia et Nohra ne disposent que d’un contrat d’embauche, rédigé en arabe, qui tient en quelques lignes.

Privées de toute allocation, les deux femmes finissent par se tourner vers la justice. La DGP est finalement condamnée, sous astreinte, à remettre ses fiches de paie à Sonia. « Mais elle n’en a toujours pas remis une seule », constate Me Nolwenn Loyer-Saad, qui défend la jeune femme avec Me Eric Turcon.
Il y a quelques semaines, des représentants de la Délégation ont proposé à la jeune femme de transiger. « La somme proposée était inacceptable », estime Me Loyer-Saad, qui envisage de porter plainte, au pénal, pour « travail dissimulé ».

Les suites judiciaires sont pourtant incertaines. Bien que la France ne reconnaisse pas l’Etat palestinien, elle a accordé à ses représentants à Paris des privilèges diplomatiques. « La Délégation est l’équivalent d’un consulat étranger, a ainsi plaidé l’avocate de la DGP, le 11 janvier dernier, devant les juges consulaires. Elle ne peut pas faire l’objet de poursuites. » Réaction immédiate du juge consulaire : « Vous êtes en train de nous faire reconnaître l’Etat palestinien ! » L’affaire a été renvoyée à une date ultérieure.

Il y a quelques mois, Me Loyer-Saad a demandé au Quai d’Orsay de faire respecter la décision judiciaire condamnant la DGP à remettre des fiches de paie à sa cliente. « Rien n’a été fait », relate-t-elle. Joint par « le Parisien » – « Aujourd’hui en France », un porte-parole du ministère des Affaires étrangères ne cache pas son agacement, sans pour autant éclaircir le statut juridique de la DGP. « Pour moi, travailler pour l’Autorité palestinienne c’était une chance, dit Sonia. J’étais très motivée. J’ai accepté beaucoup de choses. Je voudrais que l’on respecte mes droits. »

* Les prénoms ont été changés.

ELISABETH FLEURY
http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-delegation-de-la-palestine-poursuivie-devant-la-justice-08-02-2010-807648.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz