FLASH
[18/10/2017] Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 février 2010

Jimmy Carter. Le président qui dirigea son parti et son pays avec tant de médiocrité qu’il est devenu l’emblème du looser dans les milieux politiques américains. Prix Nobel de la paix, Carter termina son premier mandat sans véritable ligne politique. La « doctrine Carter », faite de petits pas contradictoires, fut couronnée par un fiasco retentissant, autant dans les affaires intérieures que sur les dossiers internationaux.

Lorsqu’il se représenta devant les électeurs, en 1980, il fut jeté dehors de la Maison-Blanche en perdant 44 Etats sur 50 lors d’un raz-de-marée historique pour les Républicains.

Trente ans plus tard, c’est à ce triste personnage qu’Obama est désormais comparé dans le prestigieux magazine « Foreign Policy ».

La rédaction de drzz.info ne s’est jamais faite d’illusions. Depuis qu’il existe en politique, nous pensons que Barack Obama est un dirigeant d’une nullité ahurissante, et il ne fait que le confirmer de jour en jour.

Nous écrivions ainsi, le 29 septembre 2008 : « A l’ère du n’importe quoi, Obama sera peut-être l’homme le plus puissant du monde. (…) Le problème de l’Amérique, c’est qu’elle ne fonctionne qu’à 150%. Quand elle décolle, elle va loin, et quand elle retombe, elle descend très, très bas. Ce pays a toujours roulé à cent à l’heure et ne connaît ni la constance, ni la modération. Ce côté kamikaze, « quitte ou double », est le fondement de son succès. Elle vit en dents de scie, et se moque du creux de la vague. Si la tendance se confirme, les Etats-Unis connaîtront une descente aux enfers historique, qui ne s’arrêtera qu’en 2012 avec un retour triomphal des Républicains. Entretemps, le contribuable américain aura touché le fond du bocal. Mais ce n’est ni la première fois ni la dernière fois que l’Amérique s’auto-détruit pour mieux se relancer. »

Une prévision bien en-dessous de la réalité, dites-vous ?

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz