FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 25 février 2010

nullIncidents diplomatiques, permis de tuer, services secrets… Depuis deux semaines, les médias regorgent d’articles consacrés aux services de renseignement israéliens.

La rédaction de « drzz.info » est très bien placée pour observer le phénomène, puisque la plupart des articles consacrés au Mossad sur le web l’ont été de sa plume. Kidon, katsas, pakam, naka, Hamisrad, la terminologie du service a fleuri dans les colonnes des grands quotidiens et les commentaires des journaux télévisés. Nos chiffres d’audience ont explosé.

A l’écart du troupeau, le quotidien Irish Times se veut original. Dans son édition du 25 février, il ouvre un débat pertinent : la vision du service par les Israéliens. Car si le Mossad fascine aux quatre coins du globe (y compris dans un quotidien égyptien qui a nommé Meir Dagan   » le superman israélien »), on lui voue en Israël une vénération absolue.

Le Times évoque le succès phénoménale de la vente de T-shirts à l’effigie du Mossad dans les échoppes israéliennes – un vrai succès de marketing décuplé par la rumeur.

Difficile de déterminer la cause exacte de ce culte, car c’est bien de cela qu’il s’agit. Certains évoqueront la réussite des agents israéliens, d’autres ce côté impitoyable qui impressionne jusqu’aux Américains (la grande CIA, nous a raconté notre consultant Ishmael Jones, souffre d’un complexe d’infériorité face au petit Mossad). Nous avons une autre théorie. Sachez-le d’emblée, elle risque de vous choquer.

Nous prenons le risque.

Le Mossad lave une page déshonorante de l’histoire du peuple juif. L’un des grands traumatismes de la Seconde Guerre mondiale a été l’absence quasi totale de révolte chez les Juifs pourchassés. Citoyens modèles, les Israélites faisaient confiance à l’Etat qu’ils habitaient et, très souvent, servaient avec dévouement. Lorsque les nazis rassemblèrent les communautés juives dans les ghettos et les humilièrent, il n’y eut pas de révolte à grande échelle. Ni de mouvement populaire. Les militaires allemands purent organiser une déportation massive sans craindre une population pourtant cent fois supérieure en nombre. A l’image de Cherniakoff, le chef du Conseil du ghetto de Varsovie, les élites juives se raccrochaient à des chimères plutôt que d’affronter la réalité. Ce fut en dernier recours que Varsovie la juive lutta – avec une minorité de jeunes courageux, contre l’avis de leurs aînés.

Une année plus tard, en Hongrie voisine, l’exemple de Varsovie ne suscita aucune réaction. A l’été 1944, 350’000 Juifs hongrois furent envoyés à Auschwitz les uns après les autres, alors que leurs autorités religieuses et sociales, pathétiques, « négociaient » en vain avec Adolf Eichmann. La communauté périt dans les camps sans opposer de résistance, paralysée par la peur et lâchée par ses élites.  

Le Mossad représente aujourd’hui ces protecteurs manquants, cet esprit de résistance éteint lors de la Seconde Guerre mondiale. Jadis religion d’un peuple faible au bord de l’extermination, le judaïsme a repris son destin en main, sans dépendre de personne. Pas étonnant, dès lors, que l’on voue un culte mystique aux agents hébreux.

Lorsque les gouvernements européens se lavent les mains du danger terroriste, répétant le péché d’indifférence qui a tant tué une demi-siècle plus tôt, les Juifs peuvent compter sur les seuls qui ne les lâcheront jamais : leurs anges gardiens.  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz