FLASH
[20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  |  Un musulman plein d’amour et de tolérance s’est fait exploser dans la mosquée de l’imam Zaman de Kaboul en Afghanistan  |  Le Hamas à Trump : « Israël, nous voulons l’anéantir, pas le reconnaître » et les médias feignent de ne pas entendre  |  [19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 25 février 2010


Mademoiselle
Ozdemir, Je suis né à Schaerbeek dans les années 50 et j’y ai effectué mes études primaires et secondaires. J’y ai habité et ma grand-mère était domiciliée à quelques centaines de mètres de chez vos parents. J’y ai vécu une enfance heureuse dans un quartier paisible où seuls les cris des enfants jouant place Lehon venait troubler le calme des environs.

J’accompagnais ma grand-mère au Nopri de la rue de Brabant où elle achetait des côtes de porc et de quoi me faire un bon stoemp de carottes. Je rentrais à pied de mon école primaire sans que mes parents y voient une quelconque raison de s’inquiéter pour ma sécurité. Lors de mes études secondaires, je n’ai jamais côtoyé ni drogue ni violence ni racket, juste la tentation de la cigarette… Mes parents étaient athées et ils m’ont donc inscrit au cours de morale. Tous mes copains étaient inscrits au cours de religion… En troisième primaire je me suis retrouvé seul inscrit au cours de morale et j’ai vécu cela comme une forme d’exclusion qui s’accentuait à l’époque des communions…

 

Mes grands parents m’ont élevé dans le respect des libertés et ils m’ont appris que la tolérance était une vertu à cultiver. Ils m’ont expliqué que les exactions dont ils ont été les victimes de la part des nazis (déportation de mon oncle, fuite en France à bicyclette de mon grand-père devant l’invasion de 1940, bombardement et destruction de la maison de mes grands parents à Ixelles, privations et vexations pendant toute la guerre) étaient des actes qu’il ne fallait plus laisser se reproduire à aucun prix. Que l’holocauste était une des pires choses qu’ait vécu l’humanité et que le fanatisme ne menait qu’à la destruction de celle-ci. J’ai retenu ces leçons de tolérance et j’ai tenté de les appliquer tout au long de ma vie, non sans peine.

 

Aujourd’hui j’ai décidé de défendre ces valeurs au sein du Parti Populaire aux côtés de centaines de démocrates qui partagent mes valeurs morales et politiques.

 

J’étais présent au meeting qu’a tenu le Parti Populaire à Charleroi et au cours duquel Monsieur Modrikamen a stigmatisé l’attitude du CdH qui a permis l’entrée dans un parlement occidental d’une femme voilée. Cette attitude ne m’a pas paru contraire à mes valeurs de tolérance et de libre examen qui veulent que l’Etat soit neutre et laïc. Pour votre information, j’ai été aussi choqué lorsque Ecolo a fait rentrer un prêtre au Parlement Fédéral.

 

Le journal Pan vous attribue les propos suivants au sujet des membres du Parti Populaire : »Ils ne se rendent pas compte qu’on n’est pas à la période nazie. » Ces propos sont insultants à mon égard et à l’égard de la mémoire de ma famille. Vous êtes sans doute trop jeune pour avoir entendu de vive voix les victimes des atrocités nazies raconter leur calvaire, vous êtes sans doute trop ignorante de l’histoire récente du pays qui a accueilli votre famille pour savoir que chaque Belge connaît ou a connu une victime de l’intolérance raciste développée par les nazis, vous n’êtes sans doute pas suffisamment intéressée par les souffrances que nos parents, amis ou voisins ont endurées pour avoir visité Breendonk et Auschwitz pour vous rendre compte de ce que peut représenter le nazisme pour la Belgique.

Vous êtes sans doute aussi trop ancrée dans vos certitudes pour ouvrir votre esprit aux valeurs de respect et de tolérance qu’implique le fait d’être citoyen belge à part entière. Cette attitude est inexcusable de la part d’une élue du peuple dans un état démocratique.

Vous avez le droit d’avoir des convictions personnelles et de vous attendre à ce qu’on les respecte mais cela ne vous permet pas de mépriser ceux qui ne les partagent pas.

 

Mademoiselle, vous m’avez blessé au coeur de ce que j’ai de plus cher : la mémoire de mes ancêtres qui ont fait ce que la Belgique est devenue aujourd’hui et grâce à qui vous avez l’occasion de vous exprimer librement aujourd’hui. Vos propos sont blessants pour la mémoire de tous ceux qui ont donné leur vie ou une partie de celle-ci pour que la Belgique reste libre.

 

Je ne vous reprocherai pas les liens que votre famille aurait avec l’extrême droite turque car on ne peut être rendu responsable de ce que font ses parents. Je ne vous reprocherai pas votre attitude négationniste vis-à-vis du génocide arménien.

 

Mais peut-être ignorez-vous la parabole de la paille et de la poutre qu’on avait coutume d’enseigner à l’école primaire n° 12 rue Quinaux à Schaerbeek ? Il est vrai qu’elle est issue de l’Evangile et que sa lecture n’est pas à la portée de tous… Il n’empêche qu’elle fait partie de ma culture d’athée diplômé de l’ULB comme vous et Mischaël Modrikamen.

 

Bernard Leys

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz