FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 mars 2010

null(AFP) Près d’un Américain sur deux estime que les inquiétudes soulevées par le réchauffement climatique sont excessives. C’est ce qu’indique un sondage de l’Institut Gallup qui souligne une montée du scepticisme sur ce dossier.

La publication du sondage survient alors que le président américain Barack Obama tente de convaincre le Sénat puis le Congrès d’adopter un projet de loi sur le climat.


En raison des élections à mi-mandat de novembre prochain, beaucoup d’élus américains hésitent à donner leur feu vert à ce projet de loi controversé sur l’énergie et l’environnement alors que l’intérêt de leurs concitoyens pour la question faiblit.

Selon Gallup, qui a mené son enquête entre les 4 et 7 mars, 48% des Américains estiment que la gravité du réchauffement climatique est exagérée, contre 41% l’an dernier et 31% en 1997, année où Gallup a pour la première fois posé la question.


Scepticisme au plus haut depuis 1997

La majorité des Américains continuent de penser que le réchauffement est une réalité mais ce pourcentage est en baisse. Le scepticisme est à son plus haut niveau depuis 1997.

Trente-cinq pour cent des sondés estiment que les effets du réchauffement climatique ne vont jamais se produire ou ne se produiront pas au cours de leur vie.


Lettre de scientifiques

Pour répondre aux critiques lancées par des sceptiques, l’Union des scientifiques inquiets (UCS) a publié mardi une lettre exhortant le Congrès américain à adopter une loi sur le changement climatique. Selon l’UCS, cette lettre a été signée par plus de 2.000 scientifiques climatiques et économistes, dont des Prix Nobel.

Les Etats-Unis se sont engagés à réduire 17% de leurs émissions de carbone d’ici à 2020 par rapport à 2005 en se tournant notamment vers l’énergie solaire ou éolienne. Mais sans adoption d’un projet de loi par le Congrès, l’objectif pourrait bien ne pas être rempli.


L’économie d’abord

Dans le monde, les inquiétudes économiques ont relégué au second plan la question du changement climatique, selon une étude de l’Université d’Oxford publiée en décembre.

Les pays d’Amérique Latine et d’Asie-Pacifique, dont certains sont touchés par des typhons, sont ceux qui se disent les plus inquiets.

Si le nombre d’Américains préoccupés par les conséquences du changement climatique diminue, il reste toutefois supérieur à celui enregistré dans certains pays européens, à l’image de l’Estonie qui arrive en tête des sceptiques.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz