FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 avril 2010

La chaîne de télévision Al Arabiya a diffusé le 9 avril 2010 un reportage consacré aux derniers mouvements du terroriste et criminel Al Mhabouh, depuis son arrivée à l’aéroport de Dubaï jusqu’à l’hôtel d’où il n’est jamais ressorti. Elle a reconstitué également les mouvements de l’équipe des 27 agents (ou 31 selon les versions à géométrie variables du chef de la police de Dubaï) présumés auteurs de ce nettoyage.

 

L’enquête.

 

La journaliste Rima Valid, ses notes à la main, refait le trajet exact d’Al Mabhouh et du team qui s’est chargé du nettoyage. Elle compare et explique en live, scène par scène, les images capturées par les caméras de surveillance de l’hôtel et diffusées dans le monde entier, avec celles de sa propre enquête.

 

Fait exceptionnel et nouveau, la chaîne de télévision a obtenu de la direction de l’hôtel Al Bustan Rotana l’autorisation de filmer aussi le reportage avec les caméras de sécurité de l’hôtel, celles qui ont suivi les 27 (31) agents secrets et Al Mabhouh jusqu’à sa chambre de mort. A moins que…

 

…pas tout à fait. Et tout le problème est là.

 

 

Dans un article publié sur Aschkel.info le 8 mars 2010, j’émettais des doutes à propos des zones d’ombre de cette affaire, trop nombreuses à mon goût.

 

« Pourquoi, écrivais-je à propos des images diffusées par la police de Dubaï, ne montre t-on pas celles du couloir de la chambre d’Al Mabhouh ? ». Et j’ajoutais : « On ne peut même pas voir si les photos publiées par Interpol correspondent à toutes les personnes des vidéos. Autant dire qu’on n’a rien. »

 

Mais voilà t-il pas que l’émission d’Al Arabiya nous révèle qu’il existe bel et bien (qui l’eut cru !) des caméras dans les couloirs de l’hôtel. Sur la photo ci dessous, la journaliste montre les deux chambres se faisant face vues du circuit vidéo de l’hôtel. La caméra montre bien la porte de la chambre 230 (celle d’Al Mabhouh) du coté ou elle tient ses notes, et permet de voir, en face, la porte de la chambre 237 ou le team d’exécution aurait préparé l’opération.

 

chambre-230.jpg

 

 

Ces images appellent immédiatement une première série de questions : où sont les images capturées par cette même caméra le 19 janvier 2010 ? Qui les a regardé ? Qui les cache et pourquoi ?

 

Lorsque la police de Dubaï déclare au journal arabo-anglais Asharq Alawsat, mi février 2010, que les détails de l’assassinat seraient embarrassants pour le Hamas s’ils étaient révélés, fait elle allusion au images du couloir du 23e étages, le couloir des chambres 230 et 237 ?

 

Si la chambre 237 a servi de base opérationnelle, les indices, cheveux, prélèvements DNA et autres empreintes ne doivent pas manquer. Pourquoi « l’enquête de police » est elle silencieuse au sujet de cette chambre ?

 

Qui a tué Al Mabhouh ? Pourquoi ?

 

Qu’ont révélés les trois présumés complices, deux arabes du Fatah et un du Hamas, détenus et interrogés par la police de Dubaï juste après l’assassinat ?

 

Est ce que Al Mabhouh est bien mort ?

 

On sait qu’Israël ne sera d’aucune aide pour éclaircir ces question, car il est de sa tradition de ne jamais reconnaître ou nier les exécutions de terroristes qu’on lui attribue, et c’est bien naturel.

 

Mais cela n’explique pas pourquoi AUCUN média n’a jamais, sauf erreur de ma part, soulevé la question des images manquantes et du mystère qu’elles cachent.

 

La police de Dubaï affirmait au mois de mars dernier, qu’ils étaient sûrs à 99% qu’Israël était derrière ce « meurtre ».

Vous avez vu les vidéo comme moi. En tout et pour tout, des touristes montent et descendent d’un ascenseur, la raquette de tennis à la main, et une blonde traverse le hall de l’hôtel et passe le tourniquet de la porte principale. Aucune de ces images ne constitue la moindre preuve.

 

Anxieux d’accuser Israël, n’auriez vous pas publié des preuves plus sérieuses ? Les allers et retours dans le couloir, l’entrée et la sortie des membres du commando de leur chambre, l’entrée des agents dans la chambre pour attendre Al Mabhouh, la manipulation pour s’introduire par effraction, le nombre et l’indentité des exécuteurs, le truc pour fermer de l’extérieur, la chaîne de sécurité de la porte.

 

A moins bien sûr que ces images ne révèlent d’autres vérités. Au hasard, le vrai visage des assassins, facile à reconnaître, et qui innocenterait Israël ? Ou qui accuserait une organisation ou un pays arabe ? Ou européen ? Ou pire encore, une collaboration entre des agents israéliens et ceux d’un autre état ? Ou…. rien, pas de meurtre, pas de victime ?

 

Cette affaire n’a pas fini de livrer ses secrets.

 

Le sujet des faux passeports, qui a éludé les vrais question, est également truffé de nombreuses anomalies. Nous y reviendrons.

 

Dieu seul sait ce que le passé nous réserve.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz