Quantcast
FLASH
[18/03/2019] Attentat islamique #Utrecht : La police a identifié le suspect dans la fusillade du train: Gökman Tanis, 37 ans, turc  |  La menace terroriste a atteint son plus haut niveau à #Utrecht à la suite de la fusillade (1 mort, 9 blessés). Toutes les mosquées ont été évacuées et les écoles fermées  |  Dans un tweet, la police #Utrecht qui enquête sur la fusillade sur la place 24oktoberplein ce matin évoque maintenant un « motif terroriste possible »  |  Attentat aux Pays-Bas à #Utrecht : L’unité anti-terroriste est sur place  |  Marseille : une étudiante de 21 ans poignardée à mort par un homme qui tentait de voler son smartphone  |  Le paradoxe de Gaza : les Palestiniens n’en peuvent plus du Hamas, mais Israël a besoin d’un ennemi qu’il connaît bien  |  Israël : attentat islamique évité au tombeau des Patriarches : le terroriste armé d’un couteau a été neutralisé  |  Pays Bas : 1 mort et 9 blessés dans ce qui ressemble à un attentat islamique à Utrecht – le suspect s’est enfui  |  [17/03/2019] Grande-Bretagne : une attaque au couteau à Stanwell où un jeune de 19 ans a été poignardé hier soir, a été classée « attentat terroriste »  |  Israël attentat terroriste islamiste : 2 morts  |  [16/03/2019] Les #GiletsJaunes attaquent : à Paris, les policiers dans 2 voitures de police ont dû rebrousser chemin pour éviter d’être attaqués  |  #GiletsJaunes : des violences signalées à Paris. Les GJ ont vu que le gouvernement ne comprend que la violence, alors ils recommencent pour être vraiment entendus  |  [15/03/2019] Attentat en Nouvelle-Zélande : 1/ Dreuz 1er média francophone à révéler que l’auteur est un néo-nazi. 2/ 1er à dire que ce n’est pas un attentat islamophobe mais raciste  |  Sur @CNN, Mehdi Hasan, chroniqueur de Intercept, fait le lien entre la fusillade dans une mosquée néo-zélandaise et le président #Trump  |  Attentat néo-nazi en Nouvelle Zélande : le nouveau bilan est de 49 morts, 50 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 avril 2010

Ahmadinejad-e-la-moglie-Azam-al-Sadat-Farahi.jpg

Mon contact à l’ONU me transmet une information qui n’est pas encore reprise dans les grands médias au moment ou j’écris ces lignes.


Vous avez probablement suivi d’un sourire amusé, Mesdames, les vociférations de la première guenon d’Iran, ces jours ci contre l’ONU.

 

L’hystérique accusait l’Ouest, mardi 27 avril 2010 devant un parterre de femmes musulmanes, de « se servir des Nations Unies pour promouvoir les relations extra conjugales »

« La famille, pilier de toutes les sociétés, a éclaté partout en Occident, affirme la fine connaisseuse, et maintenant l’Occident veut étendre ses problèmes à l’Islam, en nous imposant ses principes décadents » (et vlan pour les décadents). « L’Ouest, au nom du soit disant développement, tente de mettre en place des schémas qui mènent à la discrimination sociale » ajouta Azam-ol-Sadat Farahi sans autre forme de justification.

 

Le blabla habituel de cette belle religion de tolérance et de paix, qui impose aux femmes, comme vous le savez trop bien, d’élégantes tenues vestimentaires sous peine de punitions corporelles, et le confinement aux tâches ménagères et matrimoniales.

 

Mais ce qui suit va peut être vous retirer le sourire, Mesdames.

 

Comme pour faire écho à ces propos de tolérance et de paix, et après qu’un Mollah de l’Iran ait très sérieusement pété un câble en affirmant que les « tenues légères » des femmes sont responsables des tremblements de terre (encore un connaisseur), l’ONU a décidé cette semaine, certes sans le crier sur les toits, d’accepter l’Iran à la Commission Internationale du Statut de la Femme, pour une durée de quatre ans, commission très influente au sein du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

 

Il faut dire que l’Iran venait de se voir refuser, pour des raisons parfaitement injustes et totalement mystérieuses, un siège au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, le célèbre, très respecté et très respectable UNHRC (sic) dont les membres appartiennent au club très privé des pays les plus totalitaires, cruels et sanguinaires au monde.

 

Ainsi la commission chargée de l’égalité entre les sexes et de l’avancement du sort des femmes est enfin, après des années d’égarement, entre de bonnes mains (nous soufflons) et femme-battue.jpgles 214 activistes iraniennes qui ont tenté de s’y opposer en faisant circuler une pétition sont de pauvres égarées. Elles ont beau dénoncer que l’Iran refuse l’égalité des sexes, que la femme iranienne ne peut pas choisir son mari, qu’elle n’a pas le droit à l’éducation après le mariage, pas le droit au divorce, pas le droit à la garde de ses enfants en cas de séparation, n’est pas protégée en cas de violence dans les lieux publics, qu’elle est punie de prison si elle se fait violer, est soumise à quotas pour entrer dans les universités, et que les femmes des ligues des droits de la femme sont arrêtées, emprisonnées, battues et violées lorsqu’elles cherchent pacifiquement à faire changer ces lois, personne aux Nations Unies ne croit les inventions de ces dérangées.


Tiens, les ONG n’ont pas encore accusé Israël de sexisme et de graves inégalités sociales au détriment des femmes.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :