FLASH
[21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 mai 2010

 

 

  

 

 

   

Les endettés parlent aux endettés

   

Par Michel Garroté

   

Mercredi 5 mai 2010 – 21 Iyyar 5770

   

Jean Rouxel, donne un avis, qui mérite débat, sur Les 4 Vérités (extraits) :  « Cette semaine doit sortir un livre de Jérôme Kerviel, le fameux trader qui a fait perdre 5 milliards d’euros à la Société générale. (…) Kerviel affirme que jamais il n’aurait pu faire ce qu’il a fait sans le soutien passif et implicite de ses supérieurs et des instances de contrôle de la banque. Il donne un exemple impressionnant pour justifier ses dires. Selon lui, au cours des trois ans qu’il a passés comme trader à la Société générale, ses objectifs de gain ont augmenté de 1700 %. Pourtant, ils ne commençaient pas spécialement bas :  son premier objectif annuel était de 3 millions d’euros !

 

Il arrive un moment où les chiffres deviennent purement virtuels, de simples jeux d’écritures. Mieux encore, au cours de sa dernière année d’exercice, Kerviel a, de son propre aveu, effectué 358 milliards d’opérations fictives. Et il demande :  comment tant d’opérations auraient-elles pu passer inaperçues ?  Nous l’avions dit abondamment lorsque l’affaire a éclaté, le problème n’est pas Kerviel. Le problème, c’est cet argent virtuel qui pourtant n’est pas un simple jeu, puisqu’il pèse de tout le poids de ses zéros sur l’économie réelle. Ne serait-ce que parce qu’il conduit les investisseurs à délaisser des valeurs industrielles solides, mais ne rapportant ‘que’ 5 ou 10 % par an.

  

Ce retour de Jérôme Kerviel sur la scène médiatique est exactement concomitant d’une nouvelle étape de la crise des finances publiques grecques. Bien qu’il s’agisse d’un côté de capitaux privés et de l’autre de finances publiques, le mécanisme est le même. Il s’agit d’argent virtuel. Dans l’affaire grecque, les États européens s’engagent (…) à prêter des sommes colossales (…) dont ils n’ont pas le premier sou. Tout est absurde :  le FMI, financé par des États en faillite, s’associe avec ces mêmes États pour augmenter la dette publique d’un État qui meurt précisément de sa dette publique » (Fin des extraits de l’avis donné par Jean Rouxel sur Les 4 Vérités).

   

   

   

  

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz