FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 8 mai 2010

New Orleans

 

J’ai donné, jeudi 6 mai, une conférence à Paris pour l’organisation France-Israel que préside mon ami Gilles-William Goldnadel. Cette conférence m’a permis d’expliquer à ceux qui sont venus qui est vraiment Barack Obama, et d’expliquer aussi ce qu’est sa politique pour ce qui concerne le Proche-Orient. En apportant des informations qui ne sont disponibles quasiment nulle part, je pense avoir fait mon devoir : je ne puis concevoir une activité comme la mienne si elle ne repose pas sur la volonté opiniâtre de rester scrupuleusement du côté de la connaissance, sans rien farder ou dissimuler. Ce faisant, je n’ai pu que mesurer une fois de plus à quel point la grande presse, en ce pays, manque, elle, à toutes ses obligations.

 

Dans les sociétés totalitaires telles que l’Union soviétique, les médias diffusaient des mensonges et appelaient cela la « vérité » : c’était même le nom russe du principal organe léniniste, Pravda. La population savait que ce qui était présenté comme la vérité n’était pas la vérité, et pouvait passer son chemin.

 

Dans des sociétés telle que la France aujourd’hui, qui n’est pas, jusqu’à nouvel ordre, une société totalitaire, les médias prétendent dire la « vérité », mais ne la disent pas. Je ne veux pas les accuser de mensonge : je veux considérer que les journalistes qui y écrivent ou y parlent ont des opinions, et pratiquent à partir de là un tri sélectif des nouvelles et l’application de cosmétiques aux faits qu’ils décrivent.

Je dois considérer, cela dit, qu’ils le font tant qu’il finit par ne plus y avoir que l’opinion, et que les faits disparaissent sous les cosmétiques.

 

Ce que je viens d’écrire vaut pour Barack Obama, dont la vie telle que décrite dans Le monde ou Libération semble être sortie tout droit de la Bibliothèque rose où on éditait, quand j’étais enfant, des contes destinés à permettre de faire de beaux rêves. Cela vaut pour toutes les mesures politiques prises par Barack Obama, qu’elles concernent le Proche-Orient, le reste du monde ou l’économie américaine. Cela vaut pour la façon dont on traite d’Israël, mais aussi de l’Europe, de la Chine, de l’Afrique subsaharienne, ou, encore, de la finance.

 

J’ai souvent le sentiment que, pour faire pleinement mon devoir, en ces conditions, il me faudrait bien plus de vingt quatre heures par jour, et pouvoir traiter de manière détaillée de ces divers sujets. 

 

A la fin de la soirée de jeudi, je me suis juré que, faute de pouvoir faire pleinement mon devoir, je ferai, au moins, mon possible.

 

Je publierai ci, dans les semaines à venir des analyses plus approfondies sur divers sujets, parmi lesquels ceux que j’ai énumérés plus haut. Je donnerai aussi des extraits de quelques uns de mes livres : ceux qui voudront lire davantage pourront se les procurer. Ceux qui en resteront à ces extraits auront quelques fragments.

 

Je considère que seule la connaissance rend libre, et qu’elle seule permet de décider en sachant selon quels paramètres on décide. Je considère que le travail d’un intellectuel est de transmettre la connaissance. Sinon, il existe des activités plus honorables : écrire de la fiction, par exemple, si on tient à écrire, ou, si on n’a pas le talent requis, vivre sa vie sans infliger de pollution mentale à quiconque.

 

Puisque dans un article précédent, j’ai dit que je connaissais l’histoire du Proche-Orient, je commencerai par là, car les falsifications en ce domaine sont particulièrement abondantes et nauséabondes, j’aborderai aussi la vie de Barack Obama, et sa politique, mais je ne m’en tiendrai pas à cela, qu’on se le dise.

 

Ce blog, et ceux qui le font vivre, Jean Patrick Grumberg, Michel Garroté, sont des êtres de liberté et de droiture, c’est pour cela que, comme d’autres dont Michel Gurfinkiel, je les ai rejoint.

 

Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz