FLASH
[22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 11 mai 2010

  

 

  

  

  

  

Sur les mains d’Obama, le sang des victimes

 

   

Par Michel Garroté

 

   

Mardi 11 mai 2010 – 27 Iyyar 5770

 

   

Qui s’en souvient ? Le général Petraeus avait mis en place une nouvelle stratégie en Irak. Cette nouvelle stratégie s’était révélée extrêmement efficace. Puis, un certain Barack Hussein Obama avait fait campagne, en annonçant, entre autres inepties, le cantonnement prématuré, dans leurs casernes, des troupes US présentes en Irak. A l’époque, nous avions prédit que cette décision démagogique allait réduire à néant le remarquable travail du général Petraeus. Et nous avions affirmé que Barack Hussein Obama porterait, à l’avenir, l’entière responsabilité de la recrudescence du terrorisme alquaïdique en Irak, un terrorisme alquaïdique étranger à l’Irak et dont le peuple irakien ne veut pas.

 

   

Or, la recrudescence du terrorisme alquaïdique en Irak atteint désormais des proportions qui font froid dans le dos. Alors disons-le franchement :  Obama porte sur ses mains le sang de victimes civiles irakiennes innocentes. Ce n’est pas la première fois, dans l’histoire, que les politiques, dans leurs bureaux, fichent en l’air, le travail des soldats, sur le terrain. Mais c’est la première fois qu’un président saborde son armée de façon aussi grossière et inutile, de façon à ce point grotesque et ce en dépit des erreurs passées, déjà commises en la matière, dont les leçons n’ont toujours pas été tirées. Il n’y pas plus meurtrier qu’un chef d’Etat pacifiste.

 

   

A ce propos, entre hier soir et ce matin, je lis, ça et là, sur le wire et sur le net, qu’une série d’attentats terroristes, synchronisés par Al-Qaïda ont fait au moins 119 morts et environ 350 blessés, hier, lundi 10 mai 2010, en Irak. Les attentats ont notamment frappé des marchés, une usine et des check points, dans divers quartiers de Bagdad, dans la ville pétrolière de Bassorah, située dans le sud du pays et dans d’autres localités. Salamane al Zarkani, gouverneur de la province de Babel déclare que ces attaques terroristes sont une réaction aux efforts des diverses factions chiites irakiennes pour constituer un gouvernement de coalition.

 

   

A Hilla, à cent kilomètres au sud de Bagdad, deux terroristes ont dirigé leurs voitures vers l’entrée d’une usine où les ouvriers quittaient leur travail. Une troisième bombe a explosé quand les policiers et les ambulanciers se sont rendus sur les lieux. Trois attentats à la voiture piégée ont frappé Bassorah, ville pétrolière du sud de l’Irak, causant 21 morts et plus de 70 blessés, sur un marché du centre-ville, dans le nord de la ville, près d’une station-service et dans un quartier résidentiel. A Al Souaïra, dans la province de Wassit, à 50 km au sud-est de Bagdad, deux kamikazes ont déclenché leurs explosifs sur un marché, faisant 13 morts et quarante.

 

   

A Bagdad, six barrages des forces de sécurité ont été attaqués par des terroristes qui ont tué sept membres des forces de l’ordre irakiennes. De plus, des bombes ont explosé près de trois check points, faisant plusieurs blessés. D’autres attentats terroristes perpétrés dans la province d’Anbar, située à l’ouest Bagdad, dans la ville de Mossoul, située dans le nord du pays, ainsi que dans des banlieues nord et ouest de Bagdad ont causé hier lundi au moins 119 mort et environ 350 blessés. Les attentats terroristes à Bagdad se sont produits à la même heure. Fait nouveau dans la stratégie meurtrière d’Al-Qaïda, les terroristes ont fait usage, outre les classiques kamikazes et les classiques voitures piégées, d’armes munies de silencieux.

  

   

   

   

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz