FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 18 mai 2010

  

 

  

  

 

  

Les catholiques hébraïques d’Israël

   

Par Michel Garroté

   

Mardi 18 mai 2010 – 5 Sivan 5770

   

Dans un document intitulé « Les catholiques d’expression hébraïque en Israël », le Père David Neuhaus, vicaire patriarcal, décrit la vie des catholiques de langue hébraïque dans la société israélienne contemporaine. J’en reproduis ci-après quelques extraits adaptés par mes soins.

   

Ceux qui ont fondé les communautés catholiques d’expression hébraïque sont des Israéliens et des résidents permanents, Juifs et non Juifs. Ils ont lancé leur projet dans les années 1950, suite aux vagues d’immigration vers Israël au milieu desquelles les catholiques n’étaient pas peu nombreux. Parmi ces catholiques se trouvaient les conjoints ou les enfants de Juifs ayant immigré avec des membres de leur famille. Mais aussi des « Justes parmi les Nations » (personnes ayant sauvé des Juifs pendant la Shoah) et leurs familles, venus vivre en Israël. Rejoignirent également ces communautés à leurs débuts des non Juifs ayant choisi de vivre en Israël et parlant l’hébreu dans leur vie quotidienne (parmi eux un petit nombre de religieux, religieuses, moines et prêtres). L’hébreu étant la langue du pays et de la société, il était tout naturel que les catholiques vivant en Israël se mettent à prier en hébreu et à exprimer leur foi dans la langue qui est devenue leur langue d’expression quotidienne.

   

  

Des familles mixtes sont arrivées, en particulier d’ex-Union soviétique et d’Europe orientale qui ont intégré une communauté hébréophone. D’autres populations ont élargis ainsi la jeune communauté catholique d’expression hébraïque. Primo, les travailleurs immigrés. Des milliers de catholiques sont arrivés en Israël pour trouver du travail, fondant maisons et familles. Aujourd’hui, en Israël, plus d’un millier d’enfants sont nés au sein de familles de travailleurs immigrés. Beaucoup d’entre eux sont catholiques. Ils viennent des Philippines, d’Amérique latine, d’Inde, du Sri Lanka et d’Afrique. Ils parlent la même langue que les enfants des communautés catholiques d’expression hébraïque qui eux sont complètement israéliens. Secundo, les réfugiés. Israël ouvre ses frontières aux réfugiés qui arrivent de tous les coins du globe. Parmi ces réfugiés, il y a des catholiques, Vietnamiens, Libanais, Soudanais (Photo ci-dessus) et Erythréens.

   

Les enfants des réfugiés sont intégrés dans les écoles israéliennes et apprennent eux aussi tout en hébreu. L’hébreu devient la langue dans laquelle ils lisent, écrivent, et s’expriment à l’oral. Avec le temps, ces populations deviennent eux aussi des catholiques d’expression hébraïque. Tertio, la plupart des catholiques autochtones. En Israël, la majorité des catholiques sont arabophones. Mais des groupes de citoyens arabes israéliens ont déménagé pour vivre dans des quartiers juifs où la langue est l’hébreu. Un exemple : les villes de Beer Sheva et Eilat, où vivent des dizaines de familles catholiques venues du nord d’Israël. Leurs enfants fréquentent des écoles juives de langue hébraïque et ils expriment leur foi en hébreu, la langue dans laquelle ils étudient. La communauté catholique d’expression hébraïque est petite et cependant, le nombre de ceux qui bénéficient de ses services, notamment dans l’éducation, excède largement le nombre de ceux qui en sont membres.

   

Source : www.catholic.co.il

  

   

   

   

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz