FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 mai 2010

  

 

  

  

 

  

En marge de Cannes – Thriller avec DSK

   

Par Michel Garroté

   

Jeudi 20 mai 2010 – 7 Sivan 5770

   


J’ai osé, à quelques reprises, sous-entendre, en l’insinuant, comme simple hypothèse de travail, que, peut-être, éventuellement, DSK finirait, le pôvre, à l’Elysée, en 2012. Et j’ai osé, aussi, subodorer que peut-être, finalement et tout compte fait, les Françaises et les Français accepteraient plus facilement un plan de rigueur venant de la part d’un président socialiste. Du reste, ce bon vieux François Mitterrand avait pris quelques mesures, éminemment capitalistes, sans que les syndicats ne viennent moufter. J’ai osé écrire cela, non pas parce que je suis devenu socialiste ou social-démocrate. Point nenni, j’ai osé écrire cela car je connais (un peu) la mentalité des Français.

   

Or, voici que je lis, à l’instant, si, si, sur le site du Figaro : « Selon notre sondage OpinionWay (c’est donc le Figaro qui dis « notre »), le directeur du FMI est le seul leader du PS à posséder une stature d’homme d’État. Le match n’aura sans doute pas lieu lors de la primaire de désignation du candidat pour 2012. Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn ont déjà fait savoir qu’ils ne s’affronteraient pas. «Entre lui et moi, il n’y aura pas de difficulté», assurait encore la première secrétaire mercredi. En réalité, la bataille se sera déroulée bien avant et sur un autre terrain: celui de l’opinion. « C’est le mieux placé qui sera candidat », dit-on au PS. Alors chacun observe les sondages. Selon notre enquête OpinionWay, c’est Dominique Strauss-Kahn qui garde l’avantage pour l’instant. Jeudi soir, sur le plateau d’«À vous de juger», sur France 2, dont il est l’invité, il ne pourra que s’en féliciter, même s’il n’est pas là pour ça. Il vient faire de « la pédagogie sur la crise », expliquent ses partisans ».

   

« L’enjeu économique est majeur. Mais l’enjeu d’image pour DSK n’est pas négligeable non plus. L’ancien ministre veut quitter les rubriques politiques qui ne s’intéressent qu’à 2012 pour retrouver les questions de fonds qui ont forgé sa crédibilité. Il entend aussi dissocier son action des conséquences de la rigueur, notamment en Grèce: la critique commence à poindre à gauche sur l’austérité imposée par le FMI… Pour 2012, il est toujours perçu comme le favori. Pour 65% des sympathisants de gauche, le directeur du FMI « peut battre Nicolas Sarkozy ». Ils ne sont que 30% à croire aux chances de Martine Aubry et 19% à celles de Ségolène Royal. François Hollande est loin derrière, à 9%. La situation est encore plus nette en ce qui concerne la stature de chef d’État. DSK la possède largement, à 64%, la première secrétaire a encore des preuves à faire (27%) de même que l’ancienne candidate à la présidentielle (20%). Dans le détail des « compétences comparées » des leaders du PS, la bataille est plus serrée ».

   

« Si la fonction de Dominique Strauss-Kahn à la tête d’une institution financière internationale lui donne un avantage très net pour incarner la « France dans le monde » ou améliorer la « croissance économique », il est jugé à qualité égale avec Martine Aubry en ce qui concerne « l’emploi ». 33% des sympathisants de gauche jugent la numéro un du PS compétente sur la question, contre 32% pour DSK. La première secrétaire creuse l’écart sur un autre domaine: « la protection sociale ». Ce qui inclut le débat du moment sur la réforme des retraites. 44% des sympathisants de gauche l’estiment compétente, contre 22% pour Ségolène Royal et 21% pour Dominique Strauss-Kahn. Même résultat lorsqu’il est question « d’inégalités sociales » (respectivement 42%, 26% et 16%). L’ancienne candidate à la présidentielle ne devance ses deux concurrents que sur un seul sujet : « l’environnement », l’un de ses thèmes de prédilection. Sur l’éducation, elle fait jeu égal avec Martine Aubry avec 32%, devant DSK qui ne recueille que 18%. François Hollande, lui, ne perce nulle part. Il n’y a aucun sujet, a priori, qui lui permettrait de prendre l’avantage sur ses concurrents », conclut le Figaro.

   

Vous me rétorquerez que l’engouement pour DSK ne se manifeste qu’au PS. Certes, oui. Mais nous ne sommes qu’au début de cette histoire. Et puis sur les blogosphères d’extrême-gauche et d’extrême-droite, l’on présente – déjà ! – DSK comme un abominable candidat yeti capitaliste à la présidentielle de 2012. Et nous ne sommes qu’au début de cette histoire…

   

Post Scriptum :  je ne ferai pas de commentaires sur Sarkozy cette fois-ci.

  

   

   

   

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz