FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 mai 2010

  

  

  

  

  

  

Le Kremlin renvoie Ahmadinejad à la niche

   

Par Michel Garroté

   

Jeudi 27 mai 2010 – 14 Sivan 5770

   

La Russie dénonce publiquement « la démagogie politique » d’Ahmadinejad. Le fait mérite d’être souligné, car jusqu’à présent, les mollahs iraniens ont pu compter sur l’appui de la Russie, dans leur partie d’échec, avec les démocraties occidentales, à propos de leur programme nucléaire offensif. Désormais, la Russie se montre ouvertement irritée par l’attitude jugée « imprévisible » des mollahs iraniens et de leur ineffable petit président. Sergueï Prikhodko, conseiller diplomatique du Kremlin, à propos des récentes déclarations d’Ahmadinejad, déclarations menaçantes envers la position du président russe au sujet du programme nucléaire iranien, réagit ainsi : « Personne n’a réussi à conserver son autorité en utilisant la démagogie politique ».

Le conseiller diplomatique du Kremlin Sergueï Prikhodko dénonce « toute attitude imprévisible, tout extrémisme politique, le manque de transparence et l’incohérence dans la prise de décisions qui concernent et inquiètent toute la communauté internationale. (…) Notre position est pro-russe (…) elle ne peut être ni pro-iranienne, ni pro-américaine », précise Sergueï Prikhodko. Ahmadinejad avait vilipendé la position du président russe Dmitri Medvedev, l’accusant de se ranger « aux côtés de ceux qui sont nos ennemis depuis 30 ans ». Ahmadinejad s’était même montré arrogant et menaçant envers la Russie en lançant : « Nous espérons que les responsables russes seront attentifs, qu’ils se rachèteront et ne pousseront pas les Iraniens à les considérer de la même façon que leurs ennemis historiques ».

En résumé, Ahmadinejad menace la Russie de la traiter en ennemie et lui demande de se racheter. Et la Russie répond à Ahmadinejad qu’il est démagogique, imprévisible, extrémiste, pas transparent, incohérent et inquiétant pour toute la communauté internationale. Autrement dit, il aura fallu que le roquet de Téhéran morde les mollets de l’ours russe pour que celui-ci traite le roquet comme l’on doit normalement traiter un roquet, c’est à dire à coup de pieds. Certes, à ce stade, tout ceci est purement verbal. Il n’empêche que ça fait toujours plaisir d’entendre un homme d’Etat dire qu’Ahmadinejad est démagogique, imprévisible, extrémiste, pas transparent, incohérent et inquiétant. Les locataires de la Maison Blanche et de l’Elysée pourraient même en prendre de la graine. Pour une fois que la politique russe (politique russe, qui est pro-russe, précise Sergueï Prikhodko) n’est pas anti-occidentale.

  

   

   

   

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz