FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 juin 2010



Pognon – Faut-il parler d’un Sarkogate ?

Michel Garroté

Mercredi 2 juin 2010 – 20 Sivan 5770

Sarkozy est nommément cité dans un rapport de la police luxembourgeoise. Le rapport, révélé aujourd’hui mercredi, traite du financement occulte de la campagne présidentielle de Balladur en 1995 ; Balladur dont Sarkozy était directeur de campagne. Le rapport de la police luxembourgeoise note que Sarkozy a « directement » supervisé, lorsqu’il était ministre du Budget de Balladur, de 1993 à 1995, la constitution d’une la société offshore, appelée ‘Heine’ et basée au Luxembourg. Or, par Heine transitaient des commissions sur des contrats d’armement. Parmi ces contrats, figure le contrat Agosta, portant sur la vente de sous-marins au Pakistan.

D’un montant de 825 millions d’euros (à l’époque 5,41 milliards de francs), le contrat Agosta comprenait 83 millions de commissions. Le rapport de la police luxembourgeoise note à ce propos (extraits) : « En 1995, des références font croire à une forme de rétro-commission [illégale] pour payer des campagnes politiques en France. (…) Nous soulignons qu’Edouard Balladur était candidat à l’élection présidentielle en 1995 (…) et était soutenu par une partie du RPR, dont Nicolas Sarkozy (…) Une partie des fonds qui sont passés par le Luxembourg reviennent en France pour le financement de campagnes politiques françaises », précise encore le rapport de la police luxembourgeoise.

Dans une enquête de la police française, celle-ci avait déjà trouvé une note faisant état de l’accord de Nicolas Bazire, directeur de cabinet d’Edouard Balladur à Matignon, et de l’accord du ministre du budget, Nicolas Sarkozy, pour la création de la société Heine au Luxembourg. Selon la police française, cette note laissait « supposer des relations ambiguës avec les autorités politiques en faisant référence au financement de la campagne électorale de M. Balladur pour l’élection présidentielle de 1995 ». Par ailleurs, l’enquête sur l’attentat de Karachi, au Pakistan, en 2001, attentat qui a tué 11 ingénieurs français, cette enquête se tourne vers l’hypothèse de représailles pakistanaises après que Jacques Chirac, élu à la place de Balladur, ait arrêté le versement de commissions liées au contrat Agosta.

Vente de sous-marins au Pakistan, un pays mahométan instable doté de l’arme nucléaire ; création de la société offshore Heine basée au Luxembourg ; rétro-commissions illégales ; imbrication du contrat Agosta et de la société Heine ; fonds qui sont passés par le Luxembourg, mais qui sont revenus en France ; enquête de la police française ; rapport de la police luxembourgeoise ; tout ceci commence à faire beaucoup. On se réjouit par avance de lire tous les communiqués de presse qui font fuser dans les heures et les jours à venir. Si les conseillers en communication de l’Elysée sont toujours les mêmes, alors la lecture de certains communiqués pourrait même nous rendre hilares.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz