FLASH
[17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  |  Aujourd’hui, Hamas a fait exploser une bombe sur les soldats israéliens sur la clôture de sécurité avec Gaza. En réponse, l’aviation a attaqué 6 cibles du Hamas: 1 tunnel terroriste à Zaytun, des camps militaires près de Deir ElBalah et Khan Yunis  |  Trump: « les médias Fake News ne veulent pas dire que le groupe russe de trolls a été formé en 2014, bien avant ma candidature à la présidence. Peut-être qu’ils savaient que j’allais me présenter même si je ne le savais pas! »  |  « J’ai vu toutes les publicités russes et je peux dire très clairement qu’influencer les élections n’était *PAS* leur but principal. » Rob Goldman, Vice-président des annonces Facebook  |  Le Hamas tient Israël pour responsable de l’aggravation de la situation, car il a demandé à Israël de ne pas riposté aux attaques d’aujourd’hui  |  Tsahal a frappé 6 cibles terroristes à Gaza: 1 tunnel en cours de construction à Zeitoun, 1 site de fabrication d’armes, 1 complexe militaire près de Khan Younis et 3 autres sites terroristes  |  Les terroristes d’Izz ad-Din al-Qassam, une branche armée du Hamas, affirment avoir tiré des missiles antiaériens sur des avions israéliens au-dessus du sud de Gaza il y a quelques instants  |  Le Hamas a tenté de prendre pour cible les avions israéliens qui bombardent des cibles terroristes à Gaza. Multiples roquettes tirées vers Israël. L’alarme a été encore déclenchée près d’Eshkol  |  Des chars israéliens tirent à l’est de Rafah depuis 30 minutes. L’alarme a été déclenchée dans les communautés d’Eshkol limitrophes à Gaza. Aucun dommage ni accident n’ a été signalé coté israélien  |  Egypte : l’Etat islamique allié à des militants du Hamas a détruit 14 véhicules de l’armée et tué plusieurs soldats durant une offensive tout près de Rafah dans le Sinaï  |  L’aviation israélienne frappe des cibles terroristes du Hamas à Gaza en réponse à une attaque à l’explosif qui a grièvement blessé 2 soldats israéliens près de la clôture de sécurité  |  [15/02/2018] Floride, un garçon dérangé d’esprit a déclenché une tuerie dans une école : 17 morts. Tous savaient qu’il était dangereux, personne ne parlait à cause du politiquement correct  |  Floride : Le suspect a été identifié. Il se nomme Nikolaus Cruz, 19 ans, un ancien élève de l’école  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 juin 2010



FLOTILLE DE PAIX AUX CHANTS DE GUERRE


Alain René Arbez, prêtre catholique


Vendredi 4 juin 2010 – 22 Sivan 5770


Dans les bateaux « pacifistes » en route pour Gaza, un chant était hurlé à tue tête par les « humanitaires » turcs et arabes : ils criaient : « Kaybar, Kaybar ! Ya yahud, jaish Muhammad sa ya ‘ud ! Kaybar ! Souvenez-vous de Kaybar, ô Juifs, l’armée de Mohamed revient ». En ne le rapportant pas, les médias occidentaux sont complètement passés à côté d’un message pourtant très lourd de signification pour comprendre l’opération en cours. Qu’évoque l’épisode de Kaybar ? A l’époque du Prophète, l’oasis de Kaybar en Arabie était fertile et peuplée de juifs qui avaient mis en place un ingénieux système d’irrigation. En 628, Mahomet conquit militairement l’oasis et autorisa les Juifs à continuer d’y travailler en exigeant le 50% de la production des potagers et palmiers-dattiers. Peu après, les chrétiens de Najran subirent le même sort. Mais en 640, le calife Omar abolit le droit des Juifs à rester sur leur terre et il confisqua tous leurs biens. Ils furent expulsés en vertu de la parole discriminatoire de Mahomet juste avant sa mort : « Deux religions ne doivent pas demeurer côte à côte sur la péninsule des Arabes ! ».

De ce fait, l’épisode de Kaybar constitue une référence majeure pour les juristes musulmans. C’est ce qui fait jurisprudence dans la loi islamique pour gérer le sort des dhimmi, non-musulmans c’est-à-dire sujets de condition inférieure sous la domination de l’islam. « L‘islam domine mais n’est pas dominé ! ». Cette spoliation et cette expulsion de Kaybar est donc le prototype des prétentions islamiques et la légitimation religieuse de leur comportement envers les non musulmans. C’est ce qui a conditionné le destin tragique de plusieurs millions de non musulmans après les conquêtes, en particulier parmi les populations chrétiennes autrefois considérables au Proche Orient et aujourd’hui réduites à quelques misérables pour-cent. Le chant « Kaybar ! Kaybar » n’était donc pas une joyeuse comptine pour « la croisière s’amuse » de ces « humanitaires » bravant les forces israéliennes, mais bien un véritable cri de guerre annonçant l’affrontement prémédité et violent dont nous avons vu quelques séquences sur les vidéos.

Le souvenir de Kaybar reste en effet bien vivace dans une multitude d’esprits fanatisés et ivres de djihad, et nous aurions intérêt à ne pas trop le minimiser pour évaluer le sort des juifs et des chrétiens dans les pays islamiques ainsi que dans les nombreuses contrées du Dar al Harb convoitées par les activistes et les combattants d’Allah.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz