FLASH
[22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 21 juin 2010

DSCN3091.JPG

 

 

Je ne sais plus qui disait que se faire traiter d’imbécile par un crétin est un plaisir de gourmet, mais c’est une phrase qui m’est passée par la tête en lisant les diatribes de ce Bernard Koch, que je ne connaissais pas jusque là et que je n’ai pas l’intention de connaître.


Selon ce monsieur, je suis d’extrême-droite. Je suis proche de Le Pen. Je vais en rajouter pour que monsieur Koch salive : je suis un fan de Hitler, je relis des passages de Mein Kampf tous les soirs, et si ma grand-mère avait fait du vélo, elle aurait gagné le tour de France. Soyons sérieux : selon les catégories mentales très amoindries de certains individus qui, à force de lire certains journaux, finissent par avoir un cerveau dépourvu de tout résidu de matière grise, l’extrême-droite est composée de Juifs israéliens proches de Likoud. Elle est sans doute même composée de rescapés de la shoah. Elle est composée, bien sûr, de Chrétiens amis d’Israël, d’adeptes de la liberté d’entreprise et de la liberté individuelle. Pour ne pas être d’extrême-droite, il faut donner une chance à la paix, négocier au Proche-Orient comme s’il n’y avait pas de terrorisme et comme si le Hamas était composé de gens très gentils. Il fallait laisser au pouvoir Saddam Hussein, qui poussait la gentillesse jusqu’à gazer des villages kurdes entiers en utilisant des produits allemands et des avions français. Il faut aujourd’hui critiquer le gouvernement de Binyamin Netanyahu, et pas du tout celui de Recep Tayip Erdogan en Turquie, car c’est un bien brave homme. Il faut tendre la main à Mahmoud Ahmadinejad, et déplorer la mort des Iraniens qui ont manifesté contre lui, mais n’étaient pas assez « progressistes » sans doute pour mériter un soutien des bien pensants. Il faut donc tituber de désastre en massacres, de dictatures qu’on « déplore » tout en la laissant agir, en tyrannies qu’on réprouve en se gardant de faire quoi que ce soit contre elles.


Sur son blog, monsieur Koch cite des articles de gens qui ont écrit un livre très fin et très  élégant, tel que « OPA sur les Juifs de France ». Il se prétend ami d’Israël : si Israël n’avait que des amis de ce genre, on ne parlerait plus du conflit du Proche-Orient parce qu’Israël aurait déjà disparu. Si, pour combattre l’antisémitisme, il n’y avait que des gens comme monsieur Koch, on ne parlerait plus d’antisémitisme en France parce que tous les juifs auraient quitté le pays ou vivraient comme des marranes au temps de Torquemada.  Je ne sais si monsieur Koch est juif, et je m’en fiche : après tout, Shlomo Sand est juif, paraît-il, Noam Chomsky est juif lui aussi. Je sais qu’il y a une expression de Lénine qui me semble adéquate pour définir un certain type de personnes dont je n’oserai dire qu’elles ressemblent à monsieur Koch, même s’il pourrait m’arriver de l’imaginer: « idiot utile ».  Monsieur Koch semble, en outre, vouloir se doter de quelques autres qualités, puisqu’il se propose de diffamer et de dénoncer notre ami Ftouh. Quel courage ! Quelle noblesse d’esprit ! J’ai rencontré l’imam de Drancy lors d’une réunion organisée par l’Upjf. C’est un homme qui, lui, m’a semblé porteur de courage et de noblesse d’esprit : que son nom se soit trouvé associé à celui de monsieur Koch ne pouvait être, c’est mon avis, qu’un malentendu.


Mon ami Daniel Pipes a écrit que l’islam radical était le problème et l’islam modéré la solution. C’est une formule que je n’ai cessé de reprendre. C’est une formule qui doit, sans doute, faire frémir d’horreur monsieur Koch. Mes valeurs sont très différentes de celles de monsieur Koch, et je comprends qu’il me déteste. J’ose les énoncer : je suis contre toute forme de racisme et de xénophobie, je suis résolument hostile à toute forme de totalitarisme, je suis un défenseur du capitalisme démocratique, expression forgée par Michael Novak et Irving Kristol (un juif d’extrême-droite, dirait monsieur Koch), je suis néo-conservateur pour les raisons exposées par le même Irving Kristol et par un autre de mes amis, Norman Podhoretz (encore un juif d’extrême-droite, dirait monsieur Koch) : « nos idéaux sont en matière d’humanisme, de liberté et de respect de la personne humaine, ceux de la gauche », a écrit Irving Kristol, « mais nous nous sommes aperçus que la gauche les trahissait ». J’ai le sentiment que monsieur Koch, lui, ne s’est aperçu de rien. En illustration de son blog, monsieur Koch place une illustration portant ces mots : « Méfiez-vous des idées qui puent ». Cette illustration vient du mouvement Sos Racisme créé sous François Mitterrand aux fins de faire monter les scores du Front National tout en faisant de celui-ci un épouvantail.  Monsieur Koch n’a sans doute pas encore compris toute la stratégie de François Mitterrand : il comprend vite, mais il faut lui expliquer très longtemps, vraiment très longtemps. Puisqu’il semble vouloir se méfier des idées qui puent, il devrait, semble-t-il, commencer par balayer devant sa porte. Il traîne devant chez lui des idées poussiéreuses, moisies et des tentations qu’il devrait se garder d’avouer de manière trop explicite, on pourrait lui prêter des sentiments très vils, ce que, bien évidemment, je ne ferais jamais, car je ne lui ressemble pas.


Pour ce qui concerne le présent blog, ses auteurs se méfient non seulement des idées qui puent, mais des pratiques nauséabondes. Monsieur Koch ne pouvait que nous intéresser : très provisoirement. Nous ne nous intéresserons à lui de nouveau que s’il devait nuire, et en ce cas, nous nous intéresserons vraiment à lui, il peut nous faire confiance. Sinon, nous l’avons déjà oublié, comme tout ce qui est très aisément oubliable.


Guy Millière

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz