FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 juin 2010

zhangluyang2010062103.jpg


 

Le 1er juin dernier, un groupe de jeunes délinquants arabes et noirs ont attaqué des chinois qui sortaient d’un mariage, et ont commencé à les détrousser, sous la menace. Zhong Shaowu, un homme d’affaire de Guangzhou, a sorti une arme de sa poche, et a tiré, blessant un des voyous.

 

Zhong est en prison. La police ne lui reproche pas d’avoir tiré, ce qui est un acte de légitime défense, mais de posséder une arme sans avoir de permis. Il y aurait de quoi, dans un pays ou la pensée ne serait pas réprimée avec autant de force qu’en France, engager un débat sur ce sujet.

 

Chen Shengwu, est l’organisateur de cette manifestation de Belleville unique par sa taille (8000 à 20.000 personnes), et par la nationalité des participants (les chinois ont la réputation de mener leur vie sans faire de vagues). Il est également le président de l’association des résidents chinois de France.

 

Quand il faut appeler un chat un chat, il convient d’expliquer clairement, même si personne ne l’ignore, que des bandes de jeunes gangsters arabes et noirs d’une cité voisine, attaquent les chinois de Belleville, lesquels craignent des représailles encore plus violentes de la part des grands frères, s’ils réagissent.

 

Aussi Chen a t-il salué la bravoure de Zhong, dont le comportement est devenu un symbole. « Les vols, rackets, extorsion de fond et cambriolages contre les chinois ont explosé ces derniers temps à Belleville, et le gouvernement ne fait rien de sérieux » (Tiens, un air connu. Il faut voir, à Paris, ces grappes de policiers campés aux carrefours pour guetter les conducteurs qui oublient leur ceinture ou téléphonent en conduisant, et songer que ce sont autant de fonctionnaires qui n’assurent pas la sécurité des personnes)

 

« La communauté chinoise n’en peut plus de voir ces arabes et ces noirs qui les détroussent, pendant qu’eux travaillent, » dit ce commerçant du quartier.

 

« Les chinois sont connus pour se déplacer avec des grandes quantités de cash sur eux. Les femmes se déplacent avec des sacs à main de marques de luxe, et ils n’ont pas le réflexe de se défendre ou de s’entraider, comme l’a fait Zhong » explique Chen. De plus, les jeunes maghrébins et africains savent que les victimes n’iront pas porter plainte car ils sont souvent en situation irrégulière ou ils ne parlent pas assez bien le français.

 

Chen accuse le système judiciaire français, trop mou selon lui. « quelques jours en prison, et ils sont dehors. Pourquoi prendraient-ils ça au sérieux ? »

 

Au point que la symbolique est révélatrice : la présence de nombreux drapeaux chinois, une première, indique qu’une défiance vis-à-vis de la France s’est installée dans la communauté chinoise. Si, pour les français, l’insécurité s’explique par la mollesse du gouvernement qui ne veut pas mettre les pieds dans le plat des vrais problèmes de société que posent les voyous maghrébins et africains, les chinois ne le voient pas du même œil : ils considèrent que la France ne les protège pas car elle les considère comme une race inférieure.

 

Même discours coté manifestants : « les habitants d’origine chinoise de Belleville pensent que la police française est nulle et faible. La police chinoise en Chine est violente et efficace, et on punit les coupables,  on ne remet pas en question ce fonctionnement, tandis qu’en France la justice est molle, elle relaxe les voyous, on discute trop de la loi ….. » 

 

Huong Tan, un des porte paroles de la manifestation, craint que la réaction violente de Zhong serve de modèle à un nouveau type de comportement, et que des membres de la communauté pourraient être maintenant tentés de répondre à la violence par la violence. Chen, de son coté, menace : “si ça continue, on reviendra en plus grand nombre”.  Un autre membre de la communauté, qui a gardé l’anonymat, soutient que les chinois de France devraient cesser d’adopter une attitude soumise.

 

Sur Agoravox, un sino-français de naissance et résident en Uganda explique « Les délinquants qui attaquent les Chinois de base sans histoires sont des parasites sociaux, des racailles, des lâches et des abrutis avant d’être arabes ou noirs. D’ailleurs en Afrique et au Moyen-Orient, cette catégorie d’individus, de scories de la société, est traquée par les populations, sérieusement battus quand on en prend un, quand il n’est pas occis à coup de matraque sans autre forme de procès ou arrosé d’essence et allumé ou encore lynchés par une foule en colère. Ce genre de réaction est monnaie courante de Dakar à Nairobi et de Johannesburg à Kampala. Mes amis Arabes et Africains, tant ceux qui sont allés en France que ceux qui regardent la télévision, ne comprennent pas d’ailleurs la tolérance des Français, pour ne pas dire le laxisme, vis-à-vis des délinquants et sont pour la plus part partisans de mesures radicales que je n’oserais envisager moi-même. » 

 

Jusqu’à la fille adoptive des Chirac, vietnamienne d’origine, que Libération a eu le courage, inhabituel, de laisser publiquement accuser les bien pensants de gauche, qui depuis se retournent le cul dans leur fauteuils en attendant que le train passe, de ne pas avoir dénoncé les agressions contre les chinois, eux si rapides à dénoncer celles contre les juifs, les arabes et les noirs. Elle a elle aussi dénoncé les voyous maghrébins et africains qui ont perturbé la manifestation.


 100_1104.JPG

 

Puis des chinois ont attrapé des jeunes voleurs en train de dérober le sac à main d’une manifestante. C’est dire que la manifestation ne les aura pas beaucoup impressionnés, ni découragés. Ils ont remis les voleurs aux policiers qui n’ont rien trouvé de mieux à faire que de les relâcher. Les chinois ont mal supporté cette nouvelle humiliation, et il s’en est suivi des violences entre les chinois et la police, entre les chinois et les bandes d’arabes et de noirs, et, dans une moindre mesure, entre les arabes et la police.

 

Il sera intéressant de méditer sur le fait, et Libération n’aura pas ce courage là, que les chinois ont obtenu de la préfecture le droit de manifester leur mécontentement contre les problèmes causés par des arabes et des noirs, alors que les parisiens blancs n’ont pas été aussi chanceux, la préfecture leur ayant refusé l’apéro géant saucisson pinard.

 

De même, on peut se demander pourquoi les médias n’ont pas osé, avec les chinois, sortir leur panoplie du parfait petit censeur de la pensée : xénophobes, racistes, identitaires, extrêmes droite, pour dénoncer le coup de gueule des chinois de Belleville.

 

Séparer le jaune du blanc, ça ne fait pas une omelette.


Jean-Patrick Grumberg

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz