FLASH
[18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  |  JP Grumberg: « si Macron alourdi les droits de succession, je quitte la France. Oups! Je l’ai quittée il y a 15 ans »  |  [14/09/2018] Chelsea, la fille des Clinton, dit que ce n’est pas chrétien de mettre fin à l’avortement légal et prétend qu’elle est profondément pieuse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 6 juillet 2010

octavianasrtweet.jpeg
« triste d’avoir entendu la nouvelle de la disparition de Fadlallah.
L’un des géants du Hezbollah, que je respectais beaucoup »
(Octavia Nasr, responsable du Proche Orient pour CNN)
 

 

 

« Dignitaire chiite respecté », dit l’un. « Guide spirituel », note un autre. « Homme énigmatique », ajoute un troisième. Les mots « terroriste » et « criminel » ne semblent pas de mise dans la grande presse française, il me revient donc de les employer, et je les emploie. Ils conviennent à peine pour désigner le personnage ignoble dont il s’agit : le cheikh Fadlallah. La réaction à la disparition d’un être humain m’attriste, en général, mais il y a des exceptions, et là c’en est une.  


Mohammed Hussein Fadlallah était sur la liste des terroristes les plus recherchés par les agences de sécurité américaines et israéliennes. Il portait la responsabilité  directe du meurtre de centaines d’hommes, de femmes et d’enfants. C’est lui qui a émis les fatwas qui ont abouti aux attentats qui, à Beyrouth, en 1983, ont coûté la vie à 58 militaires français au Drakkar et à plus de trois cent marines et membres du personnel de l’ambassade des Etats-Unis. C’est lui qui a ordonné l’enlèvement, la torture et le meurtre de Robert Dean Stethem, suite à un détournement d’avion commis en 1985, puis un peu plus tard du colonel Rich Higgins, et de l’agent William Buckley. Il était le commanditaire des attentats contre l’ambassade d’Israël et contre un centre communautaire juif en Argentine dans les années 1990. Il fut le fondateur de la milice islamo-nazie Hezbollah qui contrôle de fait le Liban aujourd’hui. Il porte, donc, outre sa responsabilité directe dans les meurtres susdits, la responsabilité morale de tous les crimes commis par le Hezbollah.  


Le fait qu’il soit, en même temps, un « dignitaire shiite respecté », effectivement, et un « guide spirituel » pour des centaines de milliers de gens devrait mener à s’interroger davantage sur le dévoiement moral de gens qui respectent un boucher vicieux et sadique et voient en lui une autorité digne de ce nom. 


Les funérailles auront lieu ce mardi 6 juillet. Il sera intéressant de voir qui viendra y assister et qui enverra des condoléances attristées. Les images de la foule seront elles-mêmes très dignes d’intérêt, si elles sont diffusées. Quant aux commentaires ajoutés aux images, si on les voit en France, je crains d’ores et déjà le pire. Saad Hariri, Premier ministre du Liban a d’ores et déjà parlé de Fadlallah comme d’une « voix de la modération et un avocat de l’unité des Libanais». Je préfère ne pas imaginer ce que serait un extrémiste selon les définitions de Saad Hariri.  


Ceux qui veulent comprendre où en est aujourd’hui la chaîne CNN pourront noter que la responsable de la chaîne pour le secteur Proche-Orient, Octavia Nasr, a placé, au moment de l’annonce du décès le message suivant sur sa page personnelle Twitter, avec mention de son appartenance à CNN : « Triste d’avoir entendu la nouvelle de la disparition de Sayyed Mohammad Hussein Fadlallah. L’un des géants du Hezbollah, que je respectais beaucoup… » : je ne doute pas que c’est une grande amie d’Israël et qu’elle veille à l’objectivité dans le traitement des reportages sur la guerre islamique contre Israël.  


Une citation de ce géant « respectable » ? Elle est tirée d’u

n entretien à la chaîne al-Manar, qu’on n’a nul besoin de présenter : « ce pays prédateur extorque  et continue à extorquer de l’argent à l’Allemagne en utilisant comme prétexte le passé nazi et le prétendu holocauste. Les sionistes ont gonflé le nombre des vicitmes. Ils disent qu’il y en a eu six millions. Ce n’est pas six millions, pas trois millions, rien qui soit de cet ordre. Mais le monde a accepté ces chiffres faux et ne permet à personne de les discuter ». Très respectable, en effet.  


Une autre citation ? Pour décrire le meurtre de huit élèves de la Yeshiva Mercaz Ha-Rav à Jérusalem, Fadlallah a parlé d’ « opération héroïque prouvant que les combattants en Palestine sont capables de frapper durement les sionistes ».  Autrement dit, un assassin tuant de sang froid des étudiants sans défense est un « combattant » et un « héros ».   


Je ne peux résister à l’envie de citer le paragraphe de conclusion de l’article que Georges Malbrunot lui consacre dans Le Figaro : « auteur de plusieurs ouvrages théologiques, il était connu pour son ouverture sur le développement scientifique et son audace dans l’interprétation des textes de l’islam…Le charismatique dignitaire à la barbe blanche et au visage serein était connu pour ses avis religieux tolérants, notamment vis-à-vis des femmes ». Le texte paru dans Le Monde, sous une autre signature comporte exactement les mêmes phrases, ce qui montre que les deux journaux pourraient aisément fusionner : en dehors de quelques chroniques, telle celle d’Ivan Rioufol, le contenu est peu ou prou identique. Le nouveau journal pourrait s’appeler Le Figarmonde. Ce serait seyant. Ou alors La Vérité. En russe, le mot se dit Pravda. En arabe : حقيقة.    Il faut penser au futur de la France, non  ?


Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz