FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 10 juillet 2010

29037 1


Zones de non droits en banlieue de Stockholm, voitures en flammes, agressions en bandes organisées contre la police, la culture française semble séduire les suédois.

 

Rinkeby est une banlieue de Stockholm densément peuplée de musulmans somaliens, au point qu’on la surnomme « la petite Mogadishu ». Le sept juin dernier, un groupe de « jeunes » (de jeunes musulmans somaliens) se voit refuser l’entrée d’un club de nuit. Humiliés, ils s’excitent, deviennent menaçants et commencent à tout casser sur leur passage. Air connu en banlieue parisienne. La police, appelée sur les lieux, est accueillie par des jeunes apprentis jihadistes qui ramassent des pierres, et commencent à les attaquer. Selon IceNews.is, les émeutes dureront trois jours, au cours desquels une centaine de jeunes mettent le feu à des voitures et des motos, puis à une école de la ville. Quand les pompiers arrivent, rapporte l’agence d’information TT, une soixantaine de jeunes leurs bloque l’accès à l’école en hurlant : « nous sommes des soldats, la police est l’ennemi ». De l’école, il ne reste qu’un tas de cendres, alors que les pompiers auraient pu facilement maîtriser l’incendie, s’ils avaient pu remplir leur mission. La bande de voyous s’est également attaquée au poste de police, mais par chance, il n’y eut aucun blessé. Deux personnes ont été interpelées, puis relâchées (coucou la France).

 

La violence des émeutes et la rapidité du soulèvement provoquèrent un réveil d’autant plus brutal que la Suède est un pays très policé, très lisse, civiquement et socialement très avancé. Au point que Jan Bjorklund, le ministre de l’éducation, et Nyambo Sabuni, celui de l’intégration, ont fait le déplacement pour tenter de comprendre ce que toute la population sait et subit depuis fort longtemps (copyright la France). Le premier ministre Fredrick Reinfeldt a déclaré que la société suédoise (c’est-à-dire les habitants de Rinkeby dit « de souche » parce qu’on ne sait plus quel mot politiquement correct inventer pour ne pas passer pour un horrible islamophobe) porte l’entière responsabilité de l’échec social « d’une partie » des habitants de Rinkeby (dans la plus pure tradition française). Autrement dit, c’est la faute à ce ramassis de xénophobes racistes identitaires et extrémistes suédois, qui ne veulent même pas qu’une bande de jeunes enragés viennent semer la pagaille dans la discothèque du coin.

 

Morale de l’histoire, les suédois seront triplement punis. 1) ils devront payer la reconstruction de l’école, 2) ils devront continuer de subir, au quotidien, la haine et la provocation de cette belle jeunesse qui a compris quelle immunité son origine lui garantit, et 3) ils doivent s’auto flageller et raser les murs de leur propre ville parce qu’ils n’ont pas été capable d’intégrer ces gentils somaliens qui sont, comme tout le monde le sait, chez eux en Suède depuis la nuit des temps, et qui ne sauraient en aucun cas être soupçonnés d’être responsables de leurs actes (du meilleur cru importé de France)


Jean-Patrick Grumberg

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz