FLASH
[13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 juillet 2010

1279011509477.jpg

 

 

Le journal du Cameroun.com  a un mauvais goût dans la bouche.


 

Que lors de ses différentes tournées africaines, le président Sarkozy ne se soit jamais rendu au Cameroun, pourtant premier partenaire économique de la France en Afrique, est une chose difficile à comprendre. Que Paul Biya, président de la république du Cameroun, soit invité, aujourd’hui 13 juillet  2010, à un déjeuner de travail à l’Elysée, avec treize autres pays Africains, consacré au « partenariat rénové entre la France et les pays Africains invités1 », alors que les relations Afrique France sont dans l’impasse, en est une autre.


 

La date choisie du 14 juillet, symbolise, selon de nombreuses associations civiles camerounaises, « la libération de peuples que la France a longtemps tenu, et continue de tenir sous son contrôle »

 


La France marche à coté de ses pompes, en célébrant la libération du colonisé par le colonisateur, explique le cameroun.com, car les cinquante dernières années d’indépendance ne sont glorieuses ni pour la France, ni pour les Etats Africains. Faire défiler les tirailleurs coloniaux sous l’Arc de Triomphe, alors qu’il aura fallu attendre une décision du Conseil Constitutionnel pour que l’égalité des pensions entre les anciens soldats africains et français soit enfin reconnue, c’est, de la part de la France, prêter le flanc aux critiques.

 


Aussi l’Afrique se demande t-elle si le défilé des armées africaines sur les Champs Elysées ne sert pas d’autres intérêts. Jacques Toubon, organisateur du cinquantenaire, affirmait que « la force du lien France-Afrique est l’un des éléments de l’intégration des Français d’origine africaine en France » (tiens, tiens)

 


Intéressante remarque, quand on sait que les ressources minières, agricoles, et énergétiques importantes du Cameroun n’évitent pas au peuple camerounais de souffrir d’une extrême pauvreté. Les vieux réflexes ne se perdent pas vite.

 


Jean-Patrick Grumberg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Participent à ce déjeuner, Blaise Compaore du Burkina Faso, Idriss Deby Itno de la République du Tchad, Denis Sassou-Nguesso de la République du Congo, Abdoulaye Wade du Sénégal, Amadou Toumani Toure du Mali, Faure Gnassingbe de la République togolaise, François Bozizé de la République centrafricaine, Boni YAYI du Bénin, Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie, Ali Bongo Ondimba de la République gabonaise et Djibo Salou, Président du Conseil suprême pour la restauration de la démocratie de la République du Niger. La Côte d’Ivoire sera représentée par son ministre de le Défense, Michel Amani N’guessan.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz