FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 septembre 2010

Le Hamas utilise les civils, les enfants, les malades des hôpitaux comme boucliers humains, c'est un fait établi de longue date et largement documenté de vidéos, photos et témoignages, ainsi que de sporadiques révoltes des habitants des villages de Gaza eux mêmes, violemment réprimés par le groupe terroriste et néo-nazi. Hezbollah installe ses dépôts de munitions au milieu de villages très peuplés.

 

Dans l'horreur, les Roms avaient relevé la barre, et cela se passait en France, à Roubaix. Le journal Nord Eclair (décidément les journaux régionaux semblent mieux résister à la dictature politiquement correcte dicté par les nobles journalistes de la capitale), rapportait, il y a tout juste un an,

 

« Jeudi soir vers 18 h 30, une patrouille de police arrête un jeune homme pour défaut de permis et d'assurance. (JPG : en France, on arrête encore les voyous quand ils sont au volant d’une voiture) Les faits se passent rue de la Guinguette dans le quartier du Cul-de-Four. Le ton monte. Des renforts sont appelés. Une dizaine de policiers sont présents lorsque l'échange prend une tournure ahurissante. Une jeune Roumaine prend un bébé d'un an des bras d'un homme du camp et s'interpose. Les policiers pensent qu'elle s'en sert pour empêcher l'interpellation, comme bouclier en quelque sorte. Il n'en est rien. (JPG : les policiers, depuis quelques temps, disent, en parlant de la France : c’est l’intifada permanente. Avec les boucliers humains, la panoplie sera presque complète)
Elle s'empare de l'enfant par un bras et une jambe et frappe une première fois un policier. Puis saisit l'enfant seulement par un pied et frappe à nouveau.
Une scène terrible. Le bébé hurle. Les fonctionnaires tentent d'arrêter ce déchaînement de violence. Ce bébé qui sert d'arme, c'est insoutenable. La femme tente ensuite de jeter le bébé au sol, qui est récupéré in extremis par les policiers. Ils réussissent à le soustraire à cette scène d'hystérie pour le transporter à l'hôpital. Mais ce n'est pas tout : des femmes se dénudent, envoient des giclées de lait maternel ( ! ) sur les fonctionnaires. Et un homme du camp se mutile : il s'entaille le ventre sur 20 cm.

 

Il ne fait pas de doute que la reconduction en Roumanie des Roms était, sous l’angle du timing, calamiteuse. Juste après les émeutes de Grenoble, il était difficile de ne pas penser qu’il s’agissait, pour Sarkozy, d’utiliser les roms comme boucs émissaires d’un problème plus grave que les politiques, Sarkozy en tête, ont laissé s’installer et qu’ils refusent de régler, non pas pour le pétrole car les pays producteurs ont besoin de clients et le client est roi, mais plutôt pour les ventes d’armes aux pays arabes toujours plus gourmands d’armement, et protéger son industrie sur lequel je ne serais pas étonné d’apprendre que la France perd constamment des parts de marché au profit de pays dynamiques, comme pour la plupart des secteurs de son économie. Cet événement tragique montre que si le timing était maladroit, le problème des roms n'a pas été inventé pour faire diversion, mais pour protéger les citoyens. Un peu tard, un peu faiblement, mauvais moment, Sarkozy a très mal communiqué autour de cette saine décision.

 

Jean-Patrick Grumberg

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz