FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 22 septembre 2010

P1030472

Les dirigeants palestiniens font semblant de négocier

Par Michel Garroté depuis Jérusalem

Jérusalem – Mercredi 22 septembre 2010 – 14 Tishri 5771 – Une fois de plus, les dirigeants palestiniens font semblant de négocier. Et une fois de plus, les médias tentent de nous faire avaler que se seraient, soi-disant, les dirigeants israéliens qui feindraient de négocier. Même en Israël, la gauche caviar et ses médias pratiquent l’autisme, l’anachronisme et la haine de soi. Les Israéliens dans leur grande majorité, en revanche, ne sont pas dupes ; et ils commencent à redouter que le gouvernement qu’ils ont élu ne les déçoive.

Ainsi, le travailliste Ehud Barak, membre (minoritaire) de la coalition gouvernementale israélienne, fait-il des déclarations, multiples et tonitruantes, qui trahissent son gouvernement ; et qui trahissent l’électorat. Ehud Barack a été jusqu’à alléguer : « les décisions qui sont face à nous sont dramatiques, cruciales et historiques, et sont largement prioritaires sur la reprise de la construction en Judée-Samarie ».

En déclarant cela, Ehud Barak ne défend pas le point de vue de la majorité des israéliens et du gouvernement israélien démocratiquement élu. En déclarant cela, Ehud Barak, en solo, défend le point de vue de Barak Hussein Obama et de Mahmoud Abbas. Ehud Barak défend le point de vue selon lequel il faut purifier la Judée et la Samarie de toute présence civile juive israélienne. Afin que le futur Etat palestinien soit un Etat Judenrein interdisant à tout Juif de résider sur son sol, un Etat palestinien ethniquement purifié.

Du reste, le chef du « gouvernement » palestinien, Salam Fayyad, lors de sa toute récente rencontre, à New-York, avec le Vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Dany Ayalon, a piqué la mouche du seul fait que Dany Ayalon a légitimement demandé que soit précisé de quels Etats il s’agit lorsqu’on utilise la formule « deux Etats ». Dany Ayalon a simplement demandé que soit précisé de façon explicite « deux Etats pour deux peuples », ce qui constitue tout de même un minimum.

Quand les dirigeants palestiniens disent « deux Etats », Dany Ayalon voulait juste savoir s’ils veulent dire « un Etat palestinien et un Etat binational », ou bien « un Etat palestinien et un autre Etat palestinien ». Dany Ayalon a simplement souligné que si les négociateurs ne parlent pas de « deux Etats pour deux peuples », alors, Israël n’est évidemment plus dans le coup. Et sur ce, le dirigeant palestinien Salam Fayyad a piqué la mouche…

De Jérusalem, Michel Garroté pour http://dreuz.info et drzz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz