FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 3 novembre 2010

 

L’UNESCO est une métastase de l’Organisation des Nations Unies chargée de la science, de l’éducation et de la culture. Il n’y a donc rien à en attendre, sinon le pire dans ces divers domaines. Les Etats-Unis, sous Ronald Reagan, s’en étaient retirés pour ne pas continuer à cautionner une institution soviétiforme, et ne pas avoir à financer des actions de propagande. Ils y sont ensuite revenus, ce qui n’a pas été la décision la plus judicieuse prise par les dirigeants du pays.

Depuis 2002, l’institution organise une journée de la philosophie chaque année. Cela pourrait n’avoir aucune importance, et cela n’en a d’ailleurs aucune. Cela sert à payer des gens qui n’ont rien à dire, pour qu’ils parlent à d’autres gens qui n’ont rien à dire. La bureaucrate qui a eu cette géniale idée, et l’a portée aux fins de se donner un rôle avantageux, a parlé de dialogue, de liberté, de dignité humaine, autrement dit, utilisé des mots qui sonnent bien et dont la signification est aisément réversible.

Comme s’il s’agissait pour l’institution de montrer qu’elle n’a vraiment aucun scrupule, il a été décidé que cette année, la journée de la philosophie serait organisée à Téhéran. Certains s’en sont scandalisés. Comment, ont-ils dit, parler de liberté dans un pays où la liberté est sans cesse bafouée ? Comment parler de dignité humaine dans une ville où siègent des dirigeants qui énoncent des intentions génocidaires ?

Pour ce qui me concerne, ce qui me paraît scandaleux est l’existence de l’UNESCO, l’argent qui s’y trouve gaspillé, la prétention ubuesque d’organiser une « journée de la philosophie » : qu’ensuite, on envisage d’aller philosopher à l’ombre d’Ahmadinejad et de Khamenei ne me semble pas plus grotesque que d’aller, par exemple, parler de liberté avec Fidel Castro ou de démocratie avec Kim Jong Il. Un philosophe allemand dont le nom m’est sorti de la tête et dont la pensée est très oubliable, a déclaré à cette occasion dans le New York Times, qu’il avait des « réserves » à l’idée d’aller parler dans la république islamique, mais qu’il avait aussi des « réserves » à l’idée d’aller parler en Israël : à sa place je n’aurais aucune réserve à l’idée d’aller parler dans la république islamique, et je montrerais même mes propos sur Israël pour me faire offrir un billet en première classe. J’insisterais même sur le fait que je suis allemand, et que si l’Allemagne n’avait pas été vaincue, il n’y aurait ni Israël ni problème juif. Avec cela, je serais invité à philosopher tout seul des jours entiers avec d’autres antisémites.  

L’UNESCO qui n’est pas antisémite, mais qui n’a strictement rien contre le fait d’associer son sigle et les mots « philosophie » et « liberté » avec Ahmadinejad et Khamenei, est aussi en charge de la nomenclature des sites historiques sur la surface de la planète. Et elle vient de montrer qu’elle n’est pas antisémite du tout. Comment ? En demandant à Israël de retirer le Caveau des Patriarches à Hebron, de la liste des sites de l’héritage national juif. L’UNESCO n’aura pas à faire la même demande pour la Tombe de Rachel, car elle a déclaré au même moment, par la bouche d’un de ses membres, que la Tombe de Rachel était en réalité une mosquée. On peut se demander quand l’UNESCO déclarera que le peuple juif n’existe pas, qu’il n’y a jamais eu de culture juive, ou que le Kotel doit être détruit pour la plus grande gloire d’Allah et de Lénine réunis : nul doute que cela va venir. Viendra aussi le jour où l’UNESCO déclarera que toute la Palestine doit être judenrein, et qu’il y a une peuple palestinien installé sur place depuis cinq ou six mille ans.

Ce jour là, il sera possible de suggérer à l’UNESCO de faire davantage qu’organiser une Journée de la Philosophie à Téhéran : d’y installer son siège permanent. Le bâtiment stalinien qui enlaidit Paris depuis tant d’années et qui n’est, hélas, qu’un bâtiment hideux parmi tant d’autres, dans une ville qui garde quelques lambeaux de sa beauté passée, pourra se retrouver converti en habitations. Si personne ne veut venir habiter là, on pourrait envisager de le dynamiter et de faire un parking. Il n’y en a pas assez dans cette zone. Et un parking, ce serait autrement plus utile que le siège de l’UNESCO. Et tellement moins nuisible.

Guy Millière

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz