FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nina le 9 novembre 2010

Quel déconneur le fils Bedos !

Vendredi il a fait son petit show devant entre autre Alain Finkielkraut, Marcel Gauchet et Elizabeth Lévy et David Abiker sous la houlette de Franz Olivier Gisbert. "Mercredi, je vais voir le film "elle s'appelait Sarah" ènième guimauve utilisant jusqu'à la lie le souvenir de la Shoah afin de renflouer les caisses lacrymales du cinéma français.

Après "la rafle", fable extra-lucide qui nous montrait avec audace que le petit juif était plus émouvant que l'officier nazi (ce qui m'a surpris), "la rafle" qui surfait sans complexe sur le devoir de mémoire, qui dispensait le cinéaste de faire preuve du moindre talent, et se permet de se hisser vers le million d'entrées en raflant les petits écoliers d'aujourd'hui, en les parkant de force dans des salles de cinéma pédagogique ! Pauvres petites têtes blondes et brunes, obligées de chialer devant de mauvais films !

Du coup je décide de reprendre mes vieilles pièces, en rajoutant des kipah et des uniformes SS à tous mes personnages, selon les goûts vestimentaires des acteurs principaux.


…/…


Jeudi, je fais un nouveau rêve : celui où je pourrais dégueuler sur Netanyaou et la politique menée par l'état d'Israël, sans que personne, personne, ne me traite d'antisémite ou d'antisémite refoulé, de, de demi-antisémite, ou de quart-antisémite, … (applaudissement mesuré de quelque uns dans le public), ou d'antisémite inconscient, qui dans trois ans qui au fond de lui n'ose le dire, mais qui inconsciemment rêve de voir pendu Patrick Bruel, Elsa Zilberstein, Primo Lévi, Pierre Bénichou, et ce qu'il reste dans le même sac Ariel Sharon, blanche kippa et kippa blanche ; moi qui suis tellement con, que je n'ai pas saisi cette notion très subtile devant laquelle s'indigner devant cette politique honteuse, c'est vouloir du mal à tous les juifs de la planète. (un applaudissement tiédasse).






Bedos fils a besoin d'exister, de se faire un prénom comme on dit dans le showbizz. C'est un boulot qui ressemble de plus en plus à une charge notariale, transmission quasi-obligatoire au rejeton de la famille.  Dégueu Bedos ? Non ! C'est de l'humour n'est ce pas. Ça ne peut faire rire que ce grand dadais mal dans sa peau, et ses potes qui attendent sa prestation, quitte à se fader le talk show de Franz Olivier Gisbert. Son émission est si mièvre, qu'il faut ranimer le téléspectateur avec une dose d'humour grinçant,  pousser le bouchon assez loin pour décrocher le titre d'émission "dérangeante".

Bedos fils est nul, méchant, et foncièrement imbuvable. Sa fausse décontraction alors qu'il balance des vannes Dieudonnesques, a réussi à me consterner et je m'en veux du reste. En parler, c'est déjà lui faire de la pub, mais je ne transige jamais avec des vannes pourries sur la shoah.

Que les films "la rafle" ou "elle s'appelait Sarah" ne soient pas de son goût, on s'en cogne. Mais quel besoin d'en parler ? Quel besoin d'utiliser des mots aussi blessants, quand il s'agit de perpétuer la mémoire des juifs raflés et déportés ? 

Il ne sait pas, ce grand con, que la Shoah est pratiquement impossible à étudier dans les écoles de la République ?  Il ne sait pas que le monde arabe, qu'il semble chérir, ne reconnait pas l'holocauste ? 

Ce mec ne sait pas grand chose. N'est pas Lénny Bruce qui veut. 

Je n'admets pas qu'un non juif fasse de l'humour sur la Shoah. Il est précisément là, mon seuil d'intolérance. Son speech était aussi douteux que le sketch du franco-camerounais chez Fogiel. 

Ça pue tout ça ! Pour un bon mot, on étouffe les derniers cris des survivants et ça m'est insupportable.
 
Les plaques commémoratives des rafles d'enfants dans les écoles parisiennes ont été plusieurs fois cassées, parce que des indigents de la pensée, pro-palestiniens, veulent faire croire que l'état juif a quelque chose de commun avec les verts de gris qui ont gazé et brûlé six millions des miens.

D'ailleurs, on ne peut pas se gourer. L'enchainement de Bedos fils après la Shoah, c'est évidemment pour dégueuler sur Netanyahou et la politique de l'état juif. Ben voyons ! 

On est en plein dans le délire de Dieudonné. Les citations d'artistes juifs, (et hop la liste) et une petite roulade sur "comment réussir une carrière en foutant des kippah partout"…

Non…vraiment…ça schlingue tout ça ! 

Mais attention… le fils de…. n'est pas antisémite, juste anti-sioniste ! Merde qu'on est cons nous aussi !!!! 

S'il ne l'avait pas précisé, sûr, on se serait encore fait des idées… Je lui aurais bien répondu moi, à Bedos junior : "Dijon c'est la moutarde… et mon cul ? C'est du poulet ?" ! Aucun rapport mais c'est de l'humour…

Quant aux autres, les témoins de cette mascarade humoristique. J'ai honte pour eux ! 

Mi-souriant, mi-exaspéré, Alain Finkielkraut m'a tour à tour inquiétée, étonnée, dégoûtée. Quand va-t-il se lever ? Quand va-t-il dire à ce grand échalas que son humour c'est de la daube, et qu'il ne fait rire que lui et le petit cercle d'amis de son père ?
 
"Alors Finky ?" criai-je devant ma téloche ! "Ouvre là ta bouche… Dis lui qu'il n'est pas drôle… Dis lui qu'entre les vannes à Dieudonné et les siennes y a pas beaucoup de différences !"

Même s'il se défend d'être antisémite, il nous la joue canada-dry ce pignouf ! 

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xfjlw4_nicolas-bedos-israel-suicide-mediatique-en-direct_news[/dailymotion]

Franz Olivier Gisbert émettait quelques petits "Oh !" de protestation, juste pour la forme, histoire de ne pas cautionner à fond son poulain. Bof ! Rien à dire, sinon que FOG est un hypo depuis la nuit des temps. 

Je m'attendais à ce que Élisabeth Lévy fasse un petit "Oh non !" de protestation. Elle est pourtant forte en gueule celle-ci. Ben non… Elle a trop besoin des caméras, et elle en a peut-être marre d'être lourdée pour l'ouvrir un peu trop. 

Cela ne se monnaye pas ça Madame. Vous avez loupé le coche ! Quand un con se fait les dents sur le plus grand crime de l'histoire, on évite le silence, ou au moins les caméras. Votre sourire de circonstance m'a foutu les jetons. 

On ne vous demande pas, Alain Finkielkraut ou Elisabeth Lévy, d'être des porte-paroles du monde juif, mais lorsqu'il vous est donné de répondre aux calomnies, même sous couvert d'humour, faites le. On appelle cela l'honneur.

Quant à moi, je conchie Bedos fils. Il est non seulement mauvais mais dangereux. 

Je ne me suis pas trompée, lorsque je pestais devant mon écran ce soir là. Le lendemain de la prestation de ce nigaud, CAPJPO et EUROPALESTINE sur leurs sites, encensait Bedos fils.

"Nicolas Bedos, n’est pas seulement le fils de Guy. C’est un jeune homme d’un grand talent qui dit avec un grand sourire et un humour décoiffant ce qu’il est habituellement interdit de dénoncer sur les plateaux de télévision : le chantage à l’antisémitisme et l’instrumentalisation de la Shoah. Ce serait bien le diable si Ghozlan et Alliot-Marie ne trouvent pas matière à une petite plainte en visionnant cette vidéo ?"

Ils lui souhaitent une longue carrière. 

Avec des amis comme ceux-là, c'est sûr, le fils Bedos va progresser. A quand un petit duo avec M'bala M'bala ?

Nina

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz