FLASH
[19/11/2018] Avec 53 sièges au sénat, Trump remporte une victoire éclatante aux élections de mi-mandat  |  Tsahal a arrêté hier soir dans la ville juive illégalement occupée par des colons arabes d’Hébron 22 musulmans palestiniens soupçonnés d’avoir participé à des activités terroristes  |  [18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 22 novembre 2010

 

 

Hussein Khalil, le conseiller politique du secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah, a déclaré que son organisation continuera la lutte armée contre Israël, malgré sa décision de se retirer du village de Ghajar.

"Malgré le retrait des troupes israéliennes de Ghajar, les armes seront toujours nécessaires pour combattre Israël", a soutenu samedi le cadre du Hezbollah.

Le gouvernement israélien a approuvé mercredi le retrait de ses troupes de la partie nord du village divisé de Ghajar, à la frontière libanaise.

Cette décision courageuse envers le Liban n'a pas calmé la rage des fanatiques du parti de Dieu. En dépit des quelques 40.000 roquettes et missiles dont cette milice dispose ici, et au-delà de l’argument de la nécessité de "résister" à l’ennemi sioniste, elle lui sert surtout à mettre la main sur le Liban.

A ce propos, rappelons que Nasrallah, de crainte d’être appréhendé ou liquidé, continue à vivre caché, et n’apparaît que quelques minutes en public. Il dort chaque nuit dans un endroit différent.

Par ailleurs, le Hezbollah et ses alliés sont toujours épaulés par des agents iraniens et syriens. Le mouvement chiite religieux a conservé son autonomie par rapport au gouvernement libanais pour mieux combattre les israéliens, malgré le retrait du sud Liban en 2000, et l’annonce récente du départ des soldats juifs du village de Ghajar.

Les moyens de mettre fin au règne maffieux de la milice terroriste Hezbollah, téléguidée par les mollahs intégristes iraniens, sont très faibles, l’armée régulière libanaise n’existant plus (en pratique en tout cas). Le Liban est au bord de l’effondrement, avec l’annonce probable de l’inculpation de la milice chiite dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri.

Le Hezbollah cherche, par tous les moyens, à détourner l'attention, et à éloigner la menace qui pèse sur lui, d'être impliqué dans l’assassinat de Hariri. L’annonce  faite par Hussein Khalil, conseiller politique de Hassan Nasrallah, que la lutte armée se poursuivra, est de nature à gagner le cœur du public libanais.

Israël ne peut laisser les mains libres au Hezbollah. Israël prépare minutieusement sa légitime défense pour déloger du Liban cette racaille du Hezbollah. Ça va venir soyez en sûr. Ces haineux surarmés peuvent prendre un contrat d’assurance obsèques. 

Quand Tsahal aura les mains libres pour porter un coup fatal à cette organisation, sans avoir à se justifier auprès de la Communauté internationale, ces islamo-terroristes seront réduits en poussière, et cela ne fera pas pleurer grand monde autour de nous. Au contraire, nous les remercions par avance.

Ftouh Souhail

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz