FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 4 décembre 2010

Le patriarche d'Antioche des Syriens, sa Béatitude Ignace Youssef III Younan, a demandé ce mardi l'intervention des pays européens pour assurer la sécurité des chrétiens en Irak, au cours d'une conférence de presse à Paris, Mardi 30 novembre 2010.

 

"La chasse aux chrétiens se poursuit", a-t-il dit. Actuellement, il n'y a pas de place en Irak pour la liberté de religion, non seulement pour les chrétiens mais pour toutes les minorités, a déploré le patriarche. "Il est temps que la communauté internationale se mobilise pour les aider". 

 

La patriarche Younan est venu à Paris pour rendre visite aux chrétiens hospitalisés en France après avoir été blessés dans l'attaque de la cathédrale syro-catholique de Bagdad, le 31 octobre, un événement qu'il qualifie de "carnage abominable".

 

Le nombre de chrétiens diminue constamment en Irak, et parmi ceux qui restent, beaucoup ont quitté Bagdad pour se rendre au Kurdistan, où ils sont protégés par les autorités régionales. En revanche, ceux qui sont encore à Bagdad ou dans la région de Ninive (près de Mossoul) sont en danger, a-t-il expliqué à l'AFP.

 

Deux ouvriers chrétiens ont été abattus le 22 novembre 2010 par des hommes armés sur leur lieu de travail, un garage de la ville de Mossoul, dans le nord de l'Irak, constituant une nouvelle attaque contre la communauté chrétienne d'Irak.

 

"Les deux frères syriaques catholiques ont été tués vers midi  dans leur atelier situé dans une zone industrielle de l'ouest de Mossoul", à 350 km au nord de Bagdad, a indiqué le commandant Fatih Abdoulrazzaq, de la police locale.

 

Wahad Hanna était âgé de 40 ans et son frère Saad avait 43 ans, a-t-il précisé.

 

Le 10 novembre 2010, des attentats ont été perpètres contre trois maisons de chrétiens, à Bagdad. Les  trois maisons, appartenant à des chrétiens, ont été la cible d'attentats à la bombe, qui ont fait  6 morts et 26 blessés. Il s'agissait de tirs de mortier lancés dans les concentrations chrétiennes de Bagdad, notamment dans le quartier de Mansour à l’Ouest de la capitale irakienne.

 

Un groupe d’al-Qaida a attaqué, le 31 octobre 2010, la cathédrale syriaque catholique, en plein cœur de la capitale irakienne. L’opération s’est soldée par la mort de 53 personnes, 67 autres ont été blessées. Ces attentats ont délibérément visé des lieux de rassemblements de civils, notamment des lieux de culte chrétiens.

 

Les islamistes peuvent ainsi continuer à massacrer sans qu’aucune voix ne s’élève dans le monde musulman. Les meurtres de chrétiens à Bagdad, les massacres de coptes en Égypte et de maronites au Liban ne suscitent aucune réaction tangible de la part des autorités musulmanes, le Vatican est aussi complice dans ce silence.

 

Les chrétiens ne représentent que 3% de la population irakienne mais c’est déjà trop pour ces musulmans qui ont attaqué leur église, massacré le prêtre et grenadé les fidèles. Bientôt, les chrétiens chaldéens irakiens rejoindront leurs frères maronites libanais dans l’exil. Pour une caricature de Mahomet, le monde musulman avait explosé en émeutes sanglantes, mais pour le massacre de chrétiens au Moyen Orient, les occidentaux  baisseront encore davantage leurs nuques soumises.

  

Après des rumeurs affirmant que la France seraient susceptible de leur accorder un visa, des centaines de Chrétiens d'Irak ont afflué à l'ambassade, afin d'échapper aux menaces d'Al-Qaeda. De son coté, le ministre de l'Intérieur irakien, Jawad Bolani, a communiqué lundi 29 novembre 2010 qu'il avait arrêté les suspects d'une tentative d'attentat sur l'ambassade de France de Bagdad. Quatorze de ces suspects seraient liés à l'attaque du mois dernier contre l'église chrétienne Notre Dame du Salut. 

 

Les forces de sécurité irakiennes auraient déjà déjoué un projet d'attentat-suicide à la voiture piégée contre l'ambassade de France en Irak, selon un haut responsable du ministère de l'intérieur irakien. "Nous avons saisi la voiture et arrêté celui qui devait la conduire", a déclaré lundi 29 novembre le général Ahmed Abou Rghif, directeur des affaires internes et de la sécurité au sein du ministère. Il a précisé que le groupe qui préparait cet attentat était le même que celui qui avait attaqué, le 31 octobre, la cathédrale syriaque catholique de Bagdad.

 

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz