FLASH
[21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nina le 5 décembre 2010

 

L'Autorité palestinienne et le grand empire arabo-musulman riche de 25 pays, revendiquent à nouveau le mur des lamentations. Ce n'est pas la première fois mais il faut rester vigilants et leur répondre par un uppercut rapide et bien ciblé comme l'a fait Netanyaou.
 

De nombreux juifs dont votre humble servante sont d'avis qu'il faut être encore plus fermes et cesser de "s'offusquer" comme le fait une partie de la classe politique israélienne ou même les Rabbins. 
 

Je suis partisane de donner à la oumma quelques notions d'histoire et de remise à niveau sur les délires du prétendu "voyage nocturne" de leur prophète.
 

Je leur rappellerai donc, pour la ènième fois, que Jérusalem n'apparait pas une seule fois dans le coran. Faudra donc vous y faire les imams, les oulémas, les fidèles de Mahomet ainsi que tous les palestinophiles de la planète : JERUSALEM N'A JAMAIS FAIT PARTIE DU CANON CORANIQUE ! Je vous mets donc au défi de m'apporter une seule sourate mentionnant la ville juive du Roi David.
 

Comme cela n'arrange pas les affaires des arabo-musulmans, des petits malins sont allés déterrer un verset assez vague sur un voyage nocturne que leur prophète aurait accompli en rêve : "« II est exempt de toute imperfection, Celui Qui fit voyager de nuit Son esclave, de la Mosquée sacrée à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui montrer certains de Nos signes évidents. Il est Celui Qui entend et Qui voit. »
 

Al Aqsa veut dire "la Sainte". Une Sainte Mosquée que Mahomet aurait visitée en songes , juché sur Al Bouraq. Ca ne veut en aucun cas dire qu'il s'agissait de la Mosquée à Jérusalem, vu qu'elle n'existait pas alors. 

 

QUI EST AL BOURAQ ???

 

C'est là que le délire commence.
 

Nous savons que les "Mille et unes nuits" sont apparus à Bagdad aux environs IXè et Xè siècle.

Ce recueil de contes était INDIEN et certains historiens datent cette petite merveille au IIIè siècle après JC, au cœur de l'Hindouisme tant abhorré par le dogme islamique. 

C'est un français, Antoine Galland (1700 environ) qui mit la main sur ce recueil et le traduisit en l'expurgeant des éléments vulgaires ou trop érotiques qu'on y trouvait.

Je vous donne un exemple des joyeusetés que la Halde, SOS-Racisme, MRAP et associations féministes ne goûteraient pas du tout  :

L’esclave noir représente le vice et la virilité à laquelle la femme ne peut résister, celle-ci se laissant même insulter pour conserver les faveurs de l’esclave noir comme le montre cet extrait où il s’adresse à une femme mariée :

«Tu mens, espèce de putain.  Je jure par la virilité des Noirs — et qu’elle soit réduite à n’être plus que celle des Blancs —, je jure que si tu t’attardes encore une seule fois, je ne serai plus ton amant et ne mettrai plus mon corps sur le tien.  Maudite sois-tu, comment peux-tu me délaisser pour suivre tes désirs, ô puante, chienne, la plus ignoble des Blanches!» (Réf : Conte du pêcheur et du démon (nuit 7) in Les Mille et Une Nuits, op. cit., to. I, p. 108.)

Mieux encore : Le sujet favori, les femmes y sont traitées comme de vulgaires catins.  
Enlevées, enfermées dans un coffre, enterrées vivantes, menacées de mutilation ou de mort, battues, violées, assassinées, elle subissent tous les sévices imaginables.  

À titre d’exemple, citons seulement cette phrase choquante qu’un Bédouin crie à Nuzhat après l’avoir kidnappée : «par mon bonnet […], si je t’entends encore pleurer, je t’arracherai la langue pour la fourrer dans ton vagin!» (Les Mille et Une Nuits, op. cit., to. I, p. 302.)

Et oui…On ne fait pas dans le délicat lorsque le seul référent durant plus de mille ans n'est pas l'imam du coin mais le conteur. S'inspirant de la vie du prophète et des contes et légendes indiennes, les masses arabo-musulmanes, analphabètes pour une grande majorité et laissées hors de portée de la modernité, ont absorbé les "contes des milles et une nuit" comme une partie du dogme islamique.

Revu et corrigé à Bagdad, manipulées à nouveau dans les pays arabes, toutes les références au prophète Mahomet et à Allah abondent dans toutes les pages.

 
Mahomet y est dépeint tour à tour comme Simbad le Marin et Aladin et la lampe merveilleuse par exemple. 

En relisant "Ali Baba et les 40 voleurs", on ne peut pas ne pas penser aux razzias pour cause de Jihad du prophète sur les caravanes dument dévalisées.
 

C'est précisément là que l'on voit l'influence indienne. Tous ces démons (djinns), ces chevaux ailés, ces dragons qui pullulent dans les contes indiens sont passés de légendes en vérités.
 

Alors lorsque ces palestiniens nous refont le coup du Bouraq, on doit en rire et leur dire tout de go : Un prophète qui, en rêve,  monte un âne-mule ailé…pour se rendre dans une mosquée sainte, faut arrêter de fumer du chichon et de mâcher du  qat.
 

Al Bouraq, chevauché par Mahomet est une autre version du tapis volant d'Aladin. Le pire…c'est que ça marche ! 
 

Voyez et entendez ce que ces forts en gueule de l'Autorité Palestinienne viennent encore de nous balancer comme ineptie. 
 

On pourrait en faire autant. J'affirme que Batman et les XMens ont bâti la Kaaba ! C'est du même tonneau.
 

Lancez vous les mecs ! Osez affronter la raison et surtout la modernité, vous avez un retard de plus de mille ans, arrêtez de vous raconter des contes et légendes comme on fait aux gamins.
 

Les gosses sont manipulables, impressionnables et malléables, voilà pourquoi une exégèse du Coran, de la Sunna, de la vie du prophète est une bombe à retardement.
 

Cela a engendré et continue d'engendrer des criminels qui se font exploser au milieu d'êtres humains, persuadés que d'éternelles vierges viendront assouvir leur sexualité et que des rivières de vin étancheront leur soif. Exactement comme dans les contes indiens.
 

Au fait ! C'est bien la marmotte qui emballe le chocolat dans l'allu…

 

Nina

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz