FLASH
[20/04/2018] Désespéré, le parti Démocrate dépose plainte pour « conspiration » entre la campagne Trump, la Russie et WikiLeaks pour « perturbation des élections de 2016 »  |  [18/04/2018] Message de Trump à Israël: Meilleurs vœux au 1er ministre @Netanyahu et à tout le peuple d’Israël à l’occasion du 70e anniversaire de votre Grande Indépendance. Nous n’avons pas de meilleurs amis nulle part. J’ai hâte de déménager notre ambassade à Jérusalem le mois prochain !  |  Royaume-Uni : des produits chimiques trouvés à l’université de Manchester – des centaines de personnes évacuées alors que la police entoure le bâtiment  |  Un camion palestinien chargé d’explosifs en prévision de la célébrationdes 70 ans d’Israël a été intercepté  |  Le directeur de la CIA Mike Pompeo a rencontré le dictateur nord Coréen Kim-Jong Un, confirme Trump qui ajoute : « tout s’est bien passé et une bonne relation s’est établie »  |  Barbara Bush, la femme de G.H. Bush est décédée à l’âge de 92 ans  |  [17/04/2018] Gaza : Tsahal a tiré sur un poste du Hamas situé au sud de Gaza après des tirs sur des soldats israéliens  |  L’équipe de télé de CBS a visité Douma et a vu et filmé le cylindre de gaz chimique coincé dans un immeuble. Comment est-ce possible que les Russes ne l’aient pas vu ?  |  Toulouse, avantage de l’immigration : nouvelle soirée de violences urbaines après le contrôle d’une musulmane en niqab  |  Allemagne : une cadre du parti de Merkel, propriétaire d’un hôtel, recevra 2,7 millions d’euros pour héberger 31 migrants  |  La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur de Bachar el-Assad  |  Nantes : « On va tous vous tuer, Allahou Akbar », un musulman modéré menace de mort des militaires de l’opération Sentinelle sur le périphérique  |  Interview de Macron: La Maison-Blanche contredit le président et répète que les Etats-Unis ne resteront pas en Syrie  |  Cette nuit, et pour la 2e fois en 7 jours, israël a bombardé une base militaire près de Homs en Syrie  |  Le maire anti-israélien et pro-terroriste de Gennevilliers Patrice Leclerc a été interdit d’entrée en Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 7 décembre 2010

 

Voici ce qu’une lectrice m’écrit, dans un mail, mardi 7 décembre 2010 à 14:19 (extraits) : « Je suis une chrétienne catholique croyante et je ne peux m'empêcher de réagir à vos nombreux articles que vous avez écrits notamment sur le Proche Orient ! Je dois admettre que j'ai du mal à croire que vous soyez réellement chrétien, je crois sincèrement que vous êtes un juif qui se fait passer pour un chrétien (…) ça serait bien si vous cessiez de parler en tant que chrétien parce que vous n'en êtes pas un ! Vous avez tout d'un aliéné, je ne sais pas combien les juifs vous paient ».

Je ne ferais pas, à ce stade et pour l’instant, de commentaire suite à ce mail. Je tenais simplement, dans un premier temps, à en porter quelques extraits à la connaissance de mes lectrices et de mes lecteurs. Car il est bon que celles et ceux qui me lisent sachent que, depuis quatre ans, chaque jour, sous une forme ou sous une autre, sur Internet et ailleurs que sur Internet, je fais l’objet d’attaques et même de menaces de toutes sortes. Je n’en tire aucune vanité, aucune vaine gloire, aucun orgueil et aucun amour propre. En revanche, je crois juste que cet aspect méconnu de mon activité soit connu, de toutes et de tous, sur le présent blog. Mais revenons à l’actualité du jour.

L’Argentine annonce qu’elle reconnaît un Etat « palestinien » (?) « libre et indépendant » (?) après le Brésil qui venait de faire la même chose.La présidente argentine, Cristina Kirchner, a écrit à son « homologue palestinien » (?) Mahmoud Abbas que l’Argentine reconnaît une « Palestine » définie par les « frontières de 1967 ». La question est de quel Etat « palestinien » on parle, sachant qu’en 1967, l’Etat « palestinien » n’existait pas (pas plus qu’aujourd’hui..), la Judée et la Samarie étant, à l’époque, occupée par la Jordanie et la bande de Gaza étant, à l’époque, occupée par l’Egypte.

Puis, dans le sillage du Brésil et de l’Argentine, c’est l’Uruguay qui fait sa petite déclaration similaire de reconnaissance de l’Etat « palestinien ». Le Congrès américain qualifie la décision du Brésil de « gravement erronée » et de « regrettable ». Les pays occidentaux conviennent que toute définition d’un éventuel Etat « palestinien » doit être approuvée par Israël.Le ministère israélien des affaires étrangères Yigal déclare : « c’est une décision très décevante qui ne contribue en rien à la poursuite du processus de paix ».

Cette annonce sud-américaine est « un geste verbal, qui va à l’encontre des accords d’Oslo, qui disent qu’une solution permanente, ne peut être le résultat que de négociations ». Ce geste sud-américain « encourage les palestiniens au moment même où ils insistent pour éviter les négociations ».« Il s’agit d’un document vide de sens, une déclaration virtuelle. Ces déclarations peuvent bien paraître sous forme imprimée, mais n’ont aucune compréhension de la réalité du Proche Orient ».

Sur un plan un peu moins folklorique et un peu plus stratégique, les Etats-Unis portent plainte contre la Syrie car ce pays a donné des missiles balistiques et autres armes au Hezbollah. « Nous sommes préoccupés par la fourniture d’armes de plus en plus sophistiqués par la Syrie au Hezbollah », a écrit la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton dans un télégramme. Les Etats-Unis expriment leurs craintes du fait que le Hezbollah a reçu des missiles Fateh-110 qui peuvent atteindre Tel Aviv et des missiles Scud-D fabriqués sur la base de technologies nord-coréennes.

La Corée du Nord a également fourni des technologies de missiles à l’Iran et à la Syrie et soutenu le Hamas et le Hezbollah en utilisant les banques chinoises comme principal point d’accès au système financier international. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a averti que l’Iran et le Hezbollah ont tous deux des intérêts qui ne sont pas les intérêts stratégiques propres de la Syrie. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a expliqué que les dirigeants syriens voient leur soutien militaire au Hezbollah comme monnaie d’échange lors des négociations avec Israël sur la restitution des hauteurs du Golan, ainsi que d’un bâton éventuel pour amener les Israéliens à la table.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz