FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 16 décembre 2010

Il m’arrive, certes, parfois, d’écrire, quelques petites vérités, avec peu d'élégance, peu de délicatesse.

Et, aussi, avec peu de mollesse, avec peu de beauté sévère.

Car enfin, quoi de plus laid et de plus vulgaire que la mollesse ?

Quoi de plus laid et de plus vulgaire que la beauté sévère ?

Mon langage, c’est, de temps en temps, le langage des halles, de la foule, de la multitude.

Bref, le langage de la troupe lorsque ça caille ou que ça chauffe, en somme.

Populaire, populiste ou populeux, qu’importe, pourvu que je reste gueux.

Mes pensées, si elles sont vraies, peuvent être, quelquefois, triviales.

Ma prose est parfois vulgaire, j'en conviens.

Mais elle a tout de même un avantage.

C'est qu'on peut la comprendre, y compris – et surtout – lorsqu’elle est, à la fois, vulgaire et téméraire.

Même la Bible, en langue hébraïque et en langue grecque, a été traduite, en langues dites vulgaires, notamment les langues romanes.

Il y a le vulgaire des petits.

Et il y a le vulgaire des grands.

Alors, tant qu’à faire, autant rester un grand vulgaire.

Un lourdaud au cuir dur.

Un ours mal léché.

Un cheval fou, qui déteste, qu’on lui souffle dans le museau, lorsqu’il dort.

Taureau sauvage ou gros bœuf.

Car après tout, ce sont, parfois, les vêtements, qui rendent les nudités obscènes.

La pruderie ne cache-t-elle pas souvent une forme d’obscénité ?

N’en va-t-il pas de même pour certaines pensées, apparemment correctes, et, pourtant, tellement abjectes ?

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz