FLASH
[19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 janvier 2011

Les ministres Hezbollah du gouvernement libanais annoncent, à l’instant, leur démission, suivie de la démission d'un onzième membre du gouvernement. Le Hezbollah dispose avec ses alliés de dix ministres. Or, le gouvernement, qui compte actuellement trente ministres, s'écroule, si plus d'un tiers de ses membres se retirent, selon la Constitution libanaise. Onze ministres viennent de démissionner. Et le gouvernement libanais vient ainsi de s’écrouler. Le Hezbollah s'attend, avec raison, à être mis en cause, avec preuves, dans l’assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005.

Ces onze démissions sont le moyen utilisé par le Hezbollah pour faire pression sur l’actuel Premier ministre, Saad Hariri, fils de Rafic, afin qu'il désavoue le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé de l'enquête sur l'assassinat de son père. Le timing de la série de démissions coïncide – volontairement – avec la présence, en ce moment même, du Premier ministre libanais Saad Hariri chez Obama. En effet, au moment de l'annonce de la démission des membres du Hezbollah et d’un onzième ministre, le Premier ministre est en discussion avec le Obama à Washington.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz