FLASH
[15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  |  Les médias obsédés par la haine de Trump ne vous ont pas dit que Trump passe en revue les troupes avec la reine Elizabeth II à Windsor, l’une des rares, sinon la seule fois en plus de 70 ans, qu’elle l’a fait avec un chef d’État? Étrange, leur métier n’est pas d’informer?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 14 janvier 2011

Que fait-on quand on est Secrétaire d’Etat  du Président le plus nul de l’histoire des Etats-Unis ? On s’essaie à être aussi nulle que lui. Et quand on a autant d’expérience en politique étrangère qu’une dinde aux airelles un soir de thanksgiving, ce n’est pas difficile. Quand on fréquente des membres de la gauche foldingue de San Francisco, c’est moins difficile encore. Et quand on s’entoure de conseillers appartenant à la même gauche foldingue, cela devient très simple.

Miss Hillary a d’ores et déjà à son tableau une superbe collection de bourdes et de propos ineptes qu’un gagman de Hollywood pourrait lui envier. Rédigeant un bref article et non un dictionnaire, je n’en citerai qu’un seul exemple : le cadeau fait au Ministre des affaires étrangères russes, Sergei Lavrov, d’un bouton rouge sur lequel il était censé appuyer. Sur le bouton, dit-elle, nous avons écrit Redémarrage. En fait, le mot écrit en russe était « surcharge ». Depuis, on dit que Miss Hillary a pris une décision : pour écrire un mot en russe, elle choisira désormais quelqu’un qui connaît le russe. C’est à ce genre de décisions qu’on reconnaît les gens supérieurement intelligents.

Forte d’un passé si bien émaillé, Miss Hillary devait rester fidèle à la ligne qu’elle s’est fixée. Et elle l’a fait. Lors d’un séjour aux Emirats Arabes Unis. Répondant à une question qu’on lui posait sur l’islamophobie aux Etats-Unis après le 11 septembre, elle a eu une série d’idées tout simplement géniales.

Qui a commis les attentats du 11 septembre, s’est-elle interrogée ? Des terroristes ? Non. Ce mot n’est jamais utilisé dans les milieux de la gauche foldingue. Les terroristes, pour ces gens-là, cela n’existe pas. La réponse a donc été : des « extrémistes ». Etaient-ils musulmans ? La réponse ne doit surtout pas inclure ce mot, s’est murmuré Miss Hillary à elle-même, mais alors, surtout pas. Comment être certaine dès lors qu’elle désignait des extrémistes en général ? En les comparant à d’autres « extrémistes », bien sûr ! Lesquels ? Quand on est dans les milieux de la gauche foldingue, l’exemple qui vient à l’esprit est : des conservateurs américains. Evident, non ? Comme à ce moment-là Miss Hillary était certaine que le tueur de Tucson était un conservateur, elle l’a cité. Et l’ensemble a donné : « Vous avez des problèmes avec des extrémistes. Et il peut en résulter des tragédies (important le mot tragédie, cela permet d’éviter de parler de crime). Nous avons des extrémistes et nous avons nous aussi des tragédies ».

Comparer des terroristes islamistes appartenant à un réseau structuré et un tueur psychopathe solitaire, il fallait être Miss Hillary pour y penser. Comparer la « tragédie » du onze septembre et la tuerie de Tucson, il fallait l’oser. Faire un parallèle entre al Qaida et le mouvement conservateur américain, en mettant sur le dos de celui-ci l’acte d’un homme dérangé mentalement, que, dans sa grande mansuétude d’homme de gauche, arrivé par erreur au poste qu’il occupe, le shériff du Pima County où a eu lieu la tuerie, a laissé en liberté, malgré plusieurs infractions et signes de dangerosité, il fallait l’oser aussi. Michel Audiard avait dit que’il est des personnes qui osent tout et que c’est à çà qu’on les reconnaît.

Des conseillers de Miss Hillary ayant perçu que le message passait très mal auprès de la population américaine, ils ont fait un communiqué rectificatif : Miss Hillary, paraît-il a été mal comprise, et sa pensée « doit être précisée ».

Je préfère ne pas songer à ce que les gens des Emirats Arabes Unis ont pu se dire, en écoutant Miss Hillary. Mais je le devine. Et dire que certains suggéraient que Miss Hillary aurait fait un meilleur Président que Barack Obama. Allez : disons qu’ils font la paire.

Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz