FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 janvier 2011

Poutine…

 

La Russie derrière la mort du président Kaczynski ?

Par Michel Garroté

 

Les contrôleurs de l'aéroport russe de Smolensk – aéroport russe sur lequel l'avion du président polonais Lech Kaczynski, accompagné de son épouse et de plus de 90 hauts responsables polonais, s'est écrasé en avril 2010 – ces contrôleurs russes ont trompé les pilotes polonais sur la position réelle de l'appareil, a informé, mardi 18 janvier 2011, la commission polonaise chargée de l'enquête.

Pour mémoire, rappelons que la Russie avait refusé de créer une commission d’enquête mixte avec la Pologne. Elle avait également refusé de remettre l’intégralité des données sur le crash aux autorités polonaises.

Qu’est-il arrivé selon commission polonaise chargée de l'enquête ? A quelques minutes de l'atterrissage, alors que l'avion polonais se trouvait, en réalité, trop haut de 130 mètres et avait, de plus, dévié de 80 mètres de l'axe de la piste, les contrôleurs russes ont néanmoins prétendu que sa position était juste, au lieu de sommer les pilotes de rectifier la course, selon un responsable de la commission polonaise.

La Pologne a par ailleurs vigoureusement balayé les conclusions du rapport russe qui, lui, imputait la responsabilité de l’accident aux Polonais.

Le frère jumeau du président défunt, Jaroslaw Kaczynski a déclaré : « C'est la conséquence d'avoir laissé l'enquête aux mains des Russes. Le rapport rend responsables les pilotes et la Pologne de manière unilatérale et sans preuve. Beaucoup de questions restent sans réponse ».

En effet, selon les allégations du comité russe intergouvernemental d'aviation, le président Lech Kaczynski et d'autres hauts responsables polonais auraient fait pression sur l'équipage de l'avion ; les pilotes polonais – d’après les Russes – n'auraient pas été « suffisamment entraînés » ; et ils auraient pris la décision d'atterrir dans des conditions, paraît-il, toujours selon les Russes, « inappropriées ».

Je ne suis pas fan des thèses conspirasionnistes. Cela dit, la Russie de Poutine-Medvedev est redevenue une dictature, cette fois de type fasciste et maffieux. Les dirigeants de la Fédération de Russie et les Gouverneurs des Régions sont d’anciens camarades du colonel du KGB Poutine. Le business est dominé par d’anciens maffieux qui ont investi dans l’économie officielle et ils occupent aujourd’hui les postes économiques clés.

Les médias russes et l’opposition russe sont censurés, persécutés, parfois même assassinés. La Russie avait refusé de créer une commission d’enquête mixte avec la Pologne. Elle avait également refusé de remettre l’intégralité des données sur le crash aux autorités polonaises. La Pologne, en revanche, est un Etat libre et démocratique à économie de marché. A défaut de prouver la conspiration, on peut, au moins, ne pas l’exclure.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz