FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 janvier 2011

Poutine…

 

La Russie derrière la mort du président Kaczynski ?

Par Michel Garroté

 

Les contrôleurs de l'aéroport russe de Smolensk – aéroport russe sur lequel l'avion du président polonais Lech Kaczynski, accompagné de son épouse et de plus de 90 hauts responsables polonais, s'est écrasé en avril 2010 – ces contrôleurs russes ont trompé les pilotes polonais sur la position réelle de l'appareil, a informé, mardi 18 janvier 2011, la commission polonaise chargée de l'enquête.

Pour mémoire, rappelons que la Russie avait refusé de créer une commission d’enquête mixte avec la Pologne. Elle avait également refusé de remettre l’intégralité des données sur le crash aux autorités polonaises.

Qu’est-il arrivé selon commission polonaise chargée de l'enquête ? A quelques minutes de l'atterrissage, alors que l'avion polonais se trouvait, en réalité, trop haut de 130 mètres et avait, de plus, dévié de 80 mètres de l'axe de la piste, les contrôleurs russes ont néanmoins prétendu que sa position était juste, au lieu de sommer les pilotes de rectifier la course, selon un responsable de la commission polonaise.

La Pologne a par ailleurs vigoureusement balayé les conclusions du rapport russe qui, lui, imputait la responsabilité de l’accident aux Polonais.

Le frère jumeau du président défunt, Jaroslaw Kaczynski a déclaré : « C'est la conséquence d'avoir laissé l'enquête aux mains des Russes. Le rapport rend responsables les pilotes et la Pologne de manière unilatérale et sans preuve. Beaucoup de questions restent sans réponse ».

En effet, selon les allégations du comité russe intergouvernemental d'aviation, le président Lech Kaczynski et d'autres hauts responsables polonais auraient fait pression sur l'équipage de l'avion ; les pilotes polonais – d’après les Russes – n'auraient pas été « suffisamment entraînés » ; et ils auraient pris la décision d'atterrir dans des conditions, paraît-il, toujours selon les Russes, « inappropriées ».

Je ne suis pas fan des thèses conspirasionnistes. Cela dit, la Russie de Poutine-Medvedev est redevenue une dictature, cette fois de type fasciste et maffieux. Les dirigeants de la Fédération de Russie et les Gouverneurs des Régions sont d’anciens camarades du colonel du KGB Poutine. Le business est dominé par d’anciens maffieux qui ont investi dans l’économie officielle et ils occupent aujourd’hui les postes économiques clés.

Les médias russes et l’opposition russe sont censurés, persécutés, parfois même assassinés. La Russie avait refusé de créer une commission d’enquête mixte avec la Pologne. Elle avait également refusé de remettre l’intégralité des données sur le crash aux autorités polonaises. La Pologne, en revanche, est un Etat libre et démocratique à économie de marché. A défaut de prouver la conspiration, on peut, au moins, ne pas l’exclure.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz