FLASH
[21/08/2018] Chômage, déficit, pouvoir d’achat : l’effet Macron ne marche pas, l’effet Trump fonctionne à fond, donc les médias crachent sur Trump  |  Une statue de la Vierge à l’Enfant décapitée dans l’Île de Noirmoutier  |  Européennes 2019 : contesté voire détesté, Emmanuel Macron en mauvaise posture  |  Orly : un « jeune » à scooter meurt en fuyant un contrôle de police, l’IGPN saisie  |  [20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 janvier 2011

Michel Garroté – Je publie ci-dessous quelques extraits, adaptés par mes soins, du rapport sur la flottille pour Gaza publié par le Centre d'Information sur les Renseignements et le Terrorisme.

Centre d'Information sur les Renseignements et le Terrorisme

http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/fr_n/pdf/hamas_f110.pdf

Préparatifs d'IHH en vue d'une confrontation violente avec les soldats de Tsahal à bord du bateau turc Mavi Marmara : conclusions initiales de l'interrogatoire des passagers et de l'examen de l'équipement à bord du bateau.

Une analyse initiale des témoignages recueillis des passagers à bord du bateau turc Mavi Marmara, après qu'il a été remorqué au port d'Ashdod, montre que les membres de l'organisation turque islamique radicale IHH1 ont géré la confrontation violente avec Tsahal. Leurs déclarations ont confirmé que la violence rencontrée par les soldats de Tsahal n'était pas spontanée, mais consistait plutôt en une action organisée et préméditée d'un noyau dur de 40 membres d'IHH (sur les 500 passagers). Ces activistes, qui ont agi selon une hiérarchie interne clairement définie, sont montés à bord du bateau dans le port d'Istanbul sans subir de contrôle de sécurité (contrairement aux autres passagers qui ont embarqués à Antalya après une inspection complète).

Les préparatifs des membres d'IHH comprenaient la distribution de talkies-walkies au moment de leur montée à bord, la prise de contrôle du pont supérieur, la création d'une "salle de situation".

Pour plus d'informations sur IHH, voir l’article du 27 mai 2010 intitulé « IHH, qui joue un rôle central dans l'organisation de la flotte vers Gaza, est un fonds de secours humanitaire turc à orientation anti-occidentale islamique radicale », à l'adresse :

http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/fr_n/pdf/hamas_f105.pdf

Le responsable de l'organisation, Bülent Yildirim, qui se trouvait à bord et commandait ses hommes. Les membres d'IHH étaient revêtus de gilets et équipés de masques à gaz ainsi que d'une importante quantité d'armes blanches (couteaux, haches, chaînes, matraques en métal, etc.). Ils étaient également équipés de scies à disque placées sur le pont supérieur à l'avance. Les passagers, y compris les membres d'IHH, ont déclaré que des liens étroits unissaient l'organisation et le Premier ministre turc Tayyip Erdogan, ajoutant que le gouvernement turc était impliqué dans les préparatifs de la flottille. Ces témoignages renforcent l'estimation originale selon laquelle l'objectif de la flottille n'était pas simplement d'apporter de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza, mais était focalisé sur une provocation et une confrontation violente avec Israël. Selon les déclarations des passagers, le Premier ministre turc Tayyip Erdogan entretient des contacts étroits avec IHH.

La flottille a pris la mer en parfaite connaissance et avec le plein accord d'Erdogan, qui a fait preuve d'un intérêt personnel pour son succès, soulignant son intention de l'exploiter afin de promouvoir son statut en Turquie et dans le monde arabo-musulman. Dans des fichiers trouvés dans les ordinateurs portables confisqués des passagers du Mavi Marmara figuraient d'autres indications corroborant l'importante quantité d'informations concernant le lien entre IHH et le gouvernement turc. Selon un fichier, IHH a acquis le Mavi Marmara d'une société turque appelée IDO, nom de fichier IHH Basin Agiflamasi Gemi.com. La société turque IDO, Istanbul Deniz Otobusleri a été fondée en 1987 par la ville d'Istanbul afin de fournir des services de transport rapides, commodes et sûrs pour les résidents d'Istanbul. La société, la plus importante de ce type dans le monde, a fusionné avec City Line Ferry Services en 1995 et est aujourd'hui le fournisseur principal de transport d'eau dans Istanbul et dans la Mer de Marmara.

En plus des passagers ordinaires à bord du Mavi Marmara se trouvaient 40 membres turcs d'IHH. Ce noyau dur, composé de citoyens turcs recrutés spécialement pour la mission, agissait selon une hiérarchie clairement définie selon la région d'origine et la mission des membres (chaque région avait ses propres leaders et recruteurs). Le noyau dur est monté à bord du bateau à Istanbul sans subir de contrôle de sécurité contrairement aux autres passagers, qui ont embarqué à Antalya après un examen complet. L'équipement a été chargé sans aucun contrôle de sécurité. Le bateau a navigué jusqu'à Antalya où les autres passagers ont été passés aux rayons X avant l'embarquement. Les passagers ont embarqué selon une liste préparée par IHH et les douanes turques, responsables de l'enregistrement sécuritaire.

Pendant le voyage, un groupe de membres d'IHH a surveillé le bateau. Des gardes d'IHH ont été postés dans les passages et ont interdit aux passagers de se rendre sur le pont supérieur. L'armement d'armes blanches rassemblées à bord du bateau, dont des couteaux, des outils, des câbles en métal et des tiges métalliques sciées des parapets du bateau (utilisant les scies à disque préparées à cette fin). Des écrous métalliques ont également été répandus sur le pont afin de compliquer le mouvement des soldats israéliens. Les membres d'IHH ont reçu l'ordre d'empêcher les soldats de Tsahal de monter à bord du bateau et de jeter par-dessus bord ceux qui réussiraient malgré tout à embarquer.

Peu avant l'arraisonnement par Tsahal, le responsable d'IHH Bülent Yildirim a donné l'ordre à ses membres de former une chaîne humaine et d'utiliser des chaises et des matraques pour repousser les soldats et les jeter à la mer. Ci-après, les armes préparées à l'avance, selon les témoignages : Cent gilets céramiques revêtus du drapeau turc, portés par les membres d'IHH ainsi que par les médecins et les correspondants (dans le cadre des préparatifs en vue des violences). Deux cents masques à gaz. Un grand nombre de lance-pierres. Huit haches ôtées des postes anti-incendie à bord du bateau. Des douzaines de couteaux, la plupart récupérée des six cuisines et cafétérias du bateau. Un couteau à cran d'arrêt a également été trouvé. Des chaînes et des câbles métalliques sciés des parapets du bateau. Des matraques en bois. Des marteaux et d'autres outils.

Michel Garroté

Source :

http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/fr_n/pdf/hamas_f110.pdf

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz