FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nina le 13 février 2011

Si le slogan habituel des antisionistes et des antisémites demeure le même : "Les juifs détiennent tous les médias", beaucoup de nos coreligionnaires pourraient leur rétorquer : " oui… sans doute… mais ils sont de VOTRE côté, alors cessez de geindre ". Nous, très majoritairement, nous n'avons rien à voir avec eux.

Cela fait des années que ces bons juifs de gauche qui font l'opinion dans le Nouvel Obs, Marianne, Rue 89, Libération et le Monde, ne cessent de se répandre en calomnies sur les options de l'état démocratique d'Israël.

En ce moment, ils jouissent presque sur leurs papiers, les yeux mouillés de larmes, la plume tremblante d'émotion : les révolutions arabes tunisiennes et égyptiennes sont LEURS victoires.

Ah ! Le Serge Moati, contenant à peine ses larmes en direct à la télé lorsque Ben Ali était conspué dans les rues de Tunis ! Il communiait avec son pays et ses frères de naissance. Que c'était beau ! Et Michel Boujenah ? On aurait voulu le secourir en kleenex le pauvre !

Pour ceux là, c'est du théâtre et c'est évidemment sur-joué. Comment pourrait on croire à la sincérité d'un Moati qui allait et venait en Tunisie, déjeunant à la Goulette ou à Tunis, allant rendre visite à ses chers opposants mais pour qui il ne serait venu à l'idée de boycotter cette dictature. Se priver d'une mkheila arrosée d'un bon vin aurait rendu sa vie d'homme de gauche trop triste.

Pour les journalistes, il faut tout de même que je règle un petit compte tout perso avec Pierre Haski (rue89) et l'affreux Maurice Szafran de Marianne.

Pour Haski, ces révolutions tunisienne et égyptienne sont "UN MESSAGE UNIVERSEL".

C'est beau comme du Céline avant sa trépanation dis-donc ! 

Haski est un TUNE (juif tunisien), un peu comme Moati. Il se sent arabe et grand bien lui fasse jusqu'au moment où il pousse toujours son bouchon un peu trop loin en méprisant ses autres racines. Manque de bol, elles son juives. 

Seulement, en France, et disons depuis 1967, être un homme de gauche, c'est éreinter Israël. Et il ne s'en est pas privé le brave tune ! Correspondant pour Libé à Jérusalem dans les années 90, l'homme, de gauche, est frustré de sa belle paix promise durant les accords d'Oslo.

Il enrage, le Haski, et il nous fabrique de ces articles bien pourris, mettant sur le dos des seuls israéliens l'échec des accords Rabin-Arafat. Je sais bien que le language arabe tunisien n'a rien à voir avec celui des palestiniens, mais il aurait du fournir un effort  plus honnête ce brave journaliste.

Se faire traduire les discours en arabe du défunt Rais de l'OLP, il aurait pigé tout de suite l'arnaque. 

Ce qu'ils m'énervent ces juifs arabes de gauche ! Ils font semblant de croire au grand soir, au réveil démocratique des foules arabes qui ont tété durant des décennies de l'antisémitisme pur jus coranique. 
Ils insistent et osent même se moquer des tensions que pourraient ressentir les israéliens. 

Au moment de l'affaire de la "flottille de la liberté", Haski y allait de sa plume trempée dans le fiel. Je cite : "En employant, dans les eaux internationales de surcroît, la force armée la plus brutale, Israël a donc pris le risque d'alimenter une hostilité internationale qui ne fait que monter depuis la guerre de Gaza, en décembre 2008 et janvier 2009.


Déjà, alors, le reproche adressé à Israël était celui de l'emploi d'une force « disproportionnée », et même de « crimes de guerre », confirmés par le rapport du juge Goldstone, mettant dans le même sac Israël et le Hamas."

Vous sentez la force des mots choisis par ce type ? "Israel…force brutale…et un petit coup de Goldstone et mieux encore une similitude entre Israel et le Hamas.

Normal qu'il fasse du chiffre le petit tune, sur rue89 ! Ah ils adorent, les lecteurs ! Faudrait pas le pousser trop, le Pierrot, pour qu'il nous ressorte le coup de Durban I, sionisme = racisme ! "Sur ta vie ya khouya !"

Mais oui…ils sont si parano ces juifs ! Ils ne comprennent pas que ce sont des révolutions populaires arabes ! Faut dire qu'ils les ont vu de près Monsieur. Nasser et Sadate leur avait donné un petit aperçu tout de même.

Ces révolutions là sont les pires. Si elles partent d'un bon sentiment, d'une envie d'en finir avec le despotisme, elles sont ancrées dans une culture qui ne veut rien avoir à faire avec la liberté, les droits des hommes et des femmes à disposer d'eux-mêmes. Inutile d'évoquer les droits des minorités habitant ces pays, ils n'en ont pas pour longtemps à se questionner. Ils songent déjà à plier bagage.

Parce que chez ces gens là Monsieur, on ne pense pas, on ne pense pas : On prie, on crie et on se soumet (merci Jacques Brel).

Dans un élan lyrique, Haski rajoute : "Le calendrier des protestations s'échafaude au rythme des groupes Facebook : l'Algérie dès samedi, Bahrein le 14, le Maroc le 20 février… Et au-delà du monde arabe, l'Iran, le Pakistan bougent au rythme de l'Egypte."

Ah mais c'est que ça nous fait chaud au cœur tout ça !!! Vous le sentez, vous, ce souffle impérieux de ces peuples arabes à se libérer de leurs carcans ? De leurs dirigeants je veux bien, mais de leur dogme religieux, j'en doute sincèrement.

Le temps de faire tomber quelques pans entiers de cette crasse obscurantiste, il est fort à parier que l'engouement fasse place au dépit, à la rancœur, et se mue en une envie d'en découdre avec les voisins habituels, les juifs. 

A défaut de solutions économiques, on offre la guerre. Je ne pense pas à une guerre déclarée, conventionnelle, comme on a eu à trois époques différentes, mais à l'autre, la vicieuse, celle qui consistera à aider les frères du Hamas de façon plus démonstrative. Le harcèlement continuel, avec les bédouins comme porte-flingues.

Le fameux mur que voulait construire Moubarak pour enfin isoler le Hamas, et enrayer le terrorisme via les tunnels de contrebande, n'aura sans doute pas de suite. Il y a, et il y aura toujours, plus urgent.

Nos juifs de gauche pleurnichent dans leurs petits articles. Leur chère révolution n'est pas complète. On les vole n'est ce pas… puisque Omar Souleiman est aux commandes.

Pour ces humanistes rive gauche, c'est un dol.

L'ancien chef du renseignement Egyptien, allant et venant en Israël pour des raisons stratégiques, pour traiter de dossiers aussi graves que le terrorisme et la libération de Gilad Shalit, c'est pas bien. C'est pas du jeu. 

Sont-ils bêtes ? Sont-ils à ce point aveugles, pour ne pas voir ici la seule chance d'une transition plus paisible que celle qui risque de pointer son nez, aux prochaines élections, avec un parti des frères musulmans largement majoritaire ?

Omar Souleiman n'aime pas les islamistes. Pour moi, ça en fait déjà un homme bien. C'est un pragmatique qui a obtenu bien plus en termes de résultats que ces barbus hystériques qui ont fourni au monde les plus grands terroristes.

Tous ces juifs de gauche tiennent le même discours que le sirupeux Tarik Ramadan : " les barbus ne font plus aussi peur ! " Il faut arrêter avec cette parano contre l'islam intégriste disent-ils en chœur !

C'est tout vu Messieurs ! Regardez l'Iran ! Attendez de voir les sunnites égyptiens au pouvoir et vous nous rejouerez le mélo habituel : "Et pourtant ça avait si bien commencé…oh…sniff sniff…"

80 % des Egyptiens se déclarant pour la sharia, c'est prometteur ! Les jeunes, ceux qui ont voulu se défaire du "tyran", vont goûter aux charmes du salafisme. Je parie même qu'au lendemain de la victoire des barbus, les visas pour l'Occident vont coûter une petite fortune.

Pour Maurice Szafran, ce sera pour une autre fois. Ce type est bien trop grave pour que je ne lui accorde que quelques lignes.

Nina

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz