FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 février 2011

L'office du tourisme israélien est en train de faire imprimer, comme chaque année, des millions de dépliants publicitaires pour la haute saison touristique. Cette année, deux destinations nouvelles ont été ajoutées : la luxueuse station balnéaire de Sharm El Sheikh, et le désert du Sinaï, redevenus territoires israéliens.

En effet, plusieurs leaders égyptiens ont décidé de dénoncer le traité de paix signé avec Israël en 1978 à Camp David.
 
Rappelant aux égyptiens que le traité de paix consistait en la restitution de la péninsule du Sinaï contre la signature d'un accord de paix, Israël a immédiatement obtempéré, et l'armée israélienne s'apprête à se déployer pour reprendre possession du territoire restitué.
 
« les accords de camp David sont rompus » a déclaré dimanche 13 février à la radio égyptienne le Dr Ayman Nur, leader laïc du parti d'opposition « Demain » qui souhaite, par ailleurs, devenir le futur président égyptien aux prochaines élections. Ses propos ont été diffusés sur la deuxième chaîne de la télévision nationale israélienne.
 
« L'Egypte doit au minimum renégocier les termes de ces accords », ajoute Nur, qui a passé plusieurs années emprisonné dans les geôles égyptiennes, et qui vient d'être libéré, suite à l'intervention des États Unis. D'ailleurs, aux Etats Unis, Barak Obama a déclaré, ce week-end, que le prochain gouvernement égyptien devra inclure des partis politiques non laïques (c'est à dire les Frères Musulmans, premier parti islamiste égyptien)
 
Les remarques du Dr Nur ne sont qu'apparemment en contradiction avec les communiqués quatre et cinq du conseil suprême de l'armée égyptienne que nous avons publié sur Drzz la semaine dernière, ou il est affirmé que les accords internationaux seront respectés. En effet, l'armée a également précisé, dans ces mêmes communiqués, que son rôle se limitait à une période de six mois, jusqu'aux prochaines élections libres et civiles. Au delà, l'armée n'interviendra plus dans les affaires privées de l’État, qui pourra donc, s'il le souhaite, et avec la bénédiction d'Obama, dénoncer les accords de paix avec Israël.
 
A ma grande surprise, je n'ai pas encore lu les journalistes français reprendre les accusations de Rashad al-Bayoumi, l'un des députés du mouvement des Frères Musulmans, qui affirmait, voilà huit jours, qu'Israël n'avait pas respecté sa part des accords de paix, et qu'il fallait donc envisager leur annulation dès que Moubarak ne sera plus au pouvoir.
 
Il y a pourtant là un océan de mensonges à exploiter, un nouvel angle d'attaque contre Israël, et les journalistes, plus intéressés à défendre leurs positions idéologiques que les faits, ont de quoi se régaler.
 
La rue égyptienne étant extrêmement antisémite, extrêmement hostile à Israël, il y a fort à parier que l'annulation des accords de paix sera l'un des arguments du programme des prochains candidats aux élections présidentielles de cet été.
 
Jean-Patrick Grumberg
 
Sources :
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/egypt-presidential-hopeful-peace-treaty-with-israel-is-over-1.343341
http://en.rian.ru/world/20110203/162433368.html
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz