FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 février 2011

Le ministère français des Affaires étrangères allègue, aujourd’hui, lundi 21 février 2011, un déplacement au Brésil(photo ci-dessus) « prévu de longue date » pour tenter de justifier l'absence de la ministre française des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, lors de la première visite officielle de responsables gouvernementaux français aux nouvelles autorités tunisiennes, prévue demain mardi.

Le ministère français des Affaires étrangères raconte que « à la demande du président de la République et du Premier ministre », la France sera représentée par la ministre de l'Economie Christine Lagarde et son collègue des Affaires européennes Laurent Wauquiez. La ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, ne fait donc pas partie du voyage. A la demande de Sarkozy et Fillon.

Le ministère français des Affaires étrangères tente une explication : « Michèle Alliot-Marie est en déplacement au Brésil, déplacement prévu de longue date dans le cadre du partenariat stratégique entre nos deux pays ». Et Le ministère français des Affaires étrangères s’enfonce encore un peu plus en déclarant que la « visite d'amitié et de travail » de Mme Lagarde et de M. Wauquiez mardi à Tunis « s'inscrit dans le cadre du plan d'action adopté en Conseil des ministres le 16 février ».

Mais alors, si tout est si simple, pourquoi le ministère français des Affaires étrangères déclare-t-il qu’il s’agit de la première visite officielle de responsables gouvernementaux français aux nouvelles autorités tunisiennes ?

Et si tout est si simple, pourquoi le ministère français des Affaires étrangères déclare-t-il que la visite en Tunisie « sera l'occasion de réaffirmer le soutien de la France à la transition démocratique engagée et de souligner la disponibilité de notre pays à aider le peuple tunisien à concrétiser ses aspirations et à construire une Tunisie démocratique et prospère » ?

Enfin, si tout est si simple, pourquoi le ministère français des Affaires étrangères déclare-t-il que « dans la perspective de la conférence internationale de Carthage consacrée aux réformes politiques et économiques, les deux ministres rencontreront les nouvelles autorités tunisiennes afin de mieux connaître leurs attentes » ? (Photo ci-dessous)

Qui s’excuse, s’accuse, dit le proverbe.

Michel Garroté

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz