FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus haut depuis 50 ans – quel « horrible président » ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 mars 2011

Sur la casquette du français de souche on peut lire : "nique la France". Le type sourit. Derrière lui, le rebeu du groupe de rap ZEP sourit lui aussi, mais ce n'est pas le même sourire. Lui se moque du blanc qui se fait niquer en souriant. Il prend le blanc pour un dégénéré débile.

 Eric Zemmour s'est fait agrafer par le tribunal parce qu'il était du mauvais coté de la barrière. Il ne s'en prenais pas aux français, ni aux blancs, ni aux cathos, ni aux sionistes. C'est mal.
 
Les groupes de Rap, eux, c'est l'inverse, ils ont tout bon. Ils crachent sur la France. Les élites aiment. A gauche, on adore. La majorité des jeunes noirs et arabes les prennent pour des dieux.
 
Le 26 février, le groupe de Rap ZEP – pour Zone d'Expression Populaire – s'est produit au théâtre Martel de Saintes. Le groupe a une chanson, "nique la France". Le maire de Saintes, Jean Rouger, était radieux : la France est une salope, elle est coupable, elle doit payer, les français doivent expier. Devinez quoi ? Il est PS, le petit Rouger, et il a refusé d'interdire le concert.
 
Quand le groupe de Rap revendique le droit de cracher sur la France qu'il dit raciste, colonialiste et capitaliste, quand il dénonce les difficultés d'intégration de la jeunesse issue de l'immigration, les intelos bobos se régalent. Le racisme anti blanc, l'antisémitisme d'origine musulmane, ça n'exige pas.
 
Ces groupes de Rap ne tiennent pas la route.
 
Ils ne font que brosser les bons à rien dans le sens du poil. Est ce qu'ils leur viendrait le courage de dire à leur public : "bougez vous les mecs ! Regarde les asiatiques, ils font des études, ils y arrivent. Regardez les portugais, les espagnols, ils ont bossé comme des bêtes, ils ont fait leur trou!".
 
Non, ils font dans le facile, dans le politiquement hallal : c'est tellement mieux de pleurer qu'ils sont des victimes, incapable de faire des études supérieures, de travailler dur, de lutter pour rattraper leurs déficits familiaux et la discrimination professionnelle.
 
C'est tellement plus facile de parler trois mots de français dont deux en verlan, de se cacher sous une capuche zone, de cracher des phrases à la tête des gens en guise de conversation, et de pleurnicher que la société ne veut pas d'eux. 
 
Si vous leurs proposez de retourner dans leur pays d'origine, ils répondent qu'ils sont ici chez eux, qu'ils sont français. Ah bon ? Ils sont donc co-responsables des tares qu'ils reprochent à "leur" France ? Bien sûr que non ! ils vivent la citoyenneté à géométrie variable.
 
Dénoncer le racisme dont ils sont victime oui bien sûr. Avouer le racisme anti blanc ça jamais. Mépriser le capitalisme sans comprendre que seul le capitalisme peut leur donner du boulot et la sécu, c'est un concept trop complexe pour ces ringards.
 
Le colonialisme de l'islam, pas touche. La conquête sanglante de près du quart des pays du monde, n'en parlons pas. Le massacre des chrétiens, l'expulsion des Juifs, eux pas connaître. L'esclavage des enfants dans les écoles coraniques, ou pour les écuries de chevaux des riches princes du Golfe – chut, ça n'existe pas.
 
Et les menteurs se régalent. Stéphane Triquenaux, le directeur de ce festival à la con jubile : « C’est bien que dans une France démocratique et laïque, ce concert puisse avoir lieu. ». « Il est important de se parler sinon on laisse place à tous les fantasmes. »
 
Ah bon ? Se parler ? SOS Racisme, Le Clan, le MRAP, qui, en mai 68, scandaient qu'il est interdit d'interdire, font procès sur procès, (avec l'argent de nos impôts) pour faire régner leur dictature de la pensée, pour terroriser toute voix non conforme. C'est ça le dialogue ? Le seul dialogue qu'ils tolèrent, c'est celui par lequel nous leur reconnaissons le droit exclusif de définir ce que la société doit et ne doit pas dire. Et de les laisser vomir sur les blancs – pardon, de faire leurs concerts, en déversant leurs injures raciales. Vive la France démocratique poil aux loustics.
 
Comment les français pourront-ils retrouver courage et fierté quand les élites encouragent les racailles ? Ca va durer encore longtemps ce cirque ?
 
Jean-Patrick Grumberg 
 
http://www.sudouest.fr/2011/02/20/polemique-autour-de-la-chanson-nique-la-france-le-concert-de-rap-aura-bien-lieu-a-saintes-322562-1531.php
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz