FLASH
[20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  |  Un musulman plein d’amour et de tolérance s’est fait exploser dans la mosquée de l’imam Zaman de Kaboul en Afghanistan  |  Le Hamas à Trump : « Israël, nous voulons l’anéantir, pas le reconnaître » et les médias feignent de ne pas entendre  |  [19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 mars 2011

 

Je republie, sous un nouveau titre, un article que j'ai fait paraître avant hier et qui révèle une partie fort peu connue, mais fort lucide, des écrits de Alexis de Tocqueville, sur l'islam.

Dans un ouvrage paru en 2007, Notes sur le Coran et autres textes sur les religions, Jean-Louis Benoît a réuni et commenté les notes jetées sur un carnet par Alexis de Tocqueville. J'en ai moi-même choisi quelques extraits.

1- Description du Coran par Alexis de Tocqueville :

 
– Encouragement, préceptes pour la guerre sainte.
 
– Magnifique récompense pour ceux qui meurent les armes à la main.
 
– Grandeur, horreur des peines futures. Abomination de l'apostasie.
 
– Les violences du langage de Mahomet principalement dirigées contre les idolâtres et les juifs.
 
– La foi constamment au-dessus des bonnes œuvres.
 
– Immortalité particulièrement promise à ceux qui meurent les armes à la main pour la foi.
 
– Sainteté de la guerre sainte, encouragée à la fois avec énergie et violence.
 
– Prohibition des mariages mixtes.
 
– Utilité de soutenir de ses biens la guerre sainte.
 
– Il (le Coran) rattache habilement l'islamisme à Abraham, père des Arabes, qui, dit-il, a bâti pour premier temple celui de La Mecque.
 
– Bonheur de ceux qui meurent en combattant pour la foi exalté de mille manières.
 
– On ne peut épouser une femme mariée que lorsque la guerre vous la livre.
 
– Devoirs des femmes. La femme inférieure à l'homme.
 
– Permission et commandement de tuer les infidèles. Défense de tuer les croyants.
 
– Coupez les pieds et les mains à ceux qui combattent Dieu et le Prophète.
 
– Coupez les mains aux voleurs, c'est le commandement de Dieu.
 
– Les fidèles, les juifs et les chrétiens qui croiront en Dieu (Allah) au jour dernier et pratiquent la vertu seront exempts de la crainte et des tourments.
 
– Ne mangez point des animaux sur lesquels on n'a pas invoqué le nom de Dieu. (note de JPG : on comprend mal alors pourquoi les chrétiens acceptent si passivement de manger de la nourriture halal)
 
– Ne tuez point vos enfants par crainte de pauvreté. (note de JPG : il est donc autorisé de tuer ses enfants pour d'autres raisons que les difficultés économiques de les élever, comme par exemple pour le Jihad)
 
– Quiconque tournera le dos au jour du combat aura pour demeure l'enfer 
 
– Combattez les infidèles jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de schisme et que la religion sainte triomphe universellement
 
– L'incrédule qui refuse de croire à l'islamisme est plus abject que la brute aux yeux de l'Éternel
 
– Les croyants qui ont quitté leur patrie pour combattre sous l'étendard de la foi et ceux qui ont donné du secours au Prophète sont les vrais fidèles.
 
– Jeunes et vieux, montez au combat, sacrifiez vos richesses et vos vies pour la défense de la foi, il n'est point pour vous de plus glorieux avantage
 
– Ô Croyants ! Combattez vos voisins infidèles. Qu'ils trouvent des ennemis implacables (note de JPG : le Coran avait il prévu le conflit moyen-oriental ?)
 
 
2- Remarques de Tocqueville sur le Coran :
 
– Tout ce qui tient à la guerre est précis, tout ce qui tient à la morale, excepté l'aumône, est général et confus.
 
– Dans presque tout l'Alcoran, Mahomet s'occupe bien plus à se faire croire qu'à donner des règles de morale. Et il emploie la terreur plus que tout autre mobile. Mahomet a évidemment beaucoup pris au Nouveau et à l'Ancien Testament, mais bien plus à l'Ancien qu'au Nouveau. On reconnaît Moïse à chaque instant.
 
– [Le Coran] est une lecture très fatigante mais très instructive. 
 
– Ce prophète-là ne me séduit pas et pourtant je vous réponds que c'est un habile homme au milieu de toutes ses divagations.
 
– Il est difficile de faire une transaction plus habile entre le spiritualisme et le matérialisme, l'ange et la bête. Le Coran n'est que cela.
 
 
3- Notes de Tocqueville sur l'islam :
 
– La plus grande faiblesse de cette religion réside dans la confusion d'« ordres » différents ce qui a pour conséquence de figer la société musulmane, de lui interdire l'accès à la modernité et de l'entraîner vers une décadence inéluctable.
 
– Cette religion a elle-même pour but la guerre ; de là le petit nombre de pratiques et la simplicité du culte.
 
– Le mahométisme est la religion qui a le plus complètement confondu et entremêlé les deux puissances ; de telle sorte que le grand prêtre est nécessairement le prince, et le prince le grand prêtre, et que tous les actes de la vie civile et politique se règlent plus ou moins sur la loi religieuse. (C'est) la cause première du despotisme et surtout de l'immobilité sociale qui a, presque toujours, fait le caractère des nations musulmanes et qui les fait enfin succomber toutes devant les nations qui ont embrassé le système contraire.
 
Note de JPG : ces extraits m'ont inspiré la réflexion suivante. Giscard, Mitterrand et consorts, les complices de l'islamisation de la France et de l'Europe, étaient et sont dans l'ensemble des gens cultivés, conseillés, entourés. Ils ont forcément lu Tocqueville. Et Tocqueville était loin d'être le seul. Que s'est il passé dans leurs petites têtes de linotes en apparence bien faites ? Ils ont sous estimé l'ennemi ? Ils n'y croyaient pas ? Ils voulaient créer un laboratoire multiracial à taille réelle ? Etaient ils, ont ils subi des pressions ?
 
Alexis de Tocqueville laisse un mauvais arrière goût dans la bouche, car ses constats datent de 1839, mais ils semblent avoir été faits écrits hier.
 
Jean-Patrick Grumberg

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz